Publié le

Plongée aux Meuniers Lac du Bourget Avec Papa

Plongée au lac du Bourget sur le site de plongée des Meuniers

Plongée aux Meuniers Lac du Bourget Avec Papa le 31/8/09

C’est la rentrée pour Papa et moi, enfin la rentrée en eau douce, dans notre lac du Bourget chéri. Papa a passé ses vacances à Plonger en Corse et moi en Égypte, enfin lui il a eu trois semaines le Bougre ! On va pouvoir rincer notre matos.

Je ne sais plus si il sait se servir de son recycleur Inspiration (OOUUAARRFFF), on décide de plonger au lac du Bourget sur le site de plongée des Meuniers. On choisi un run time pas trop agressif pour cette rentré, maxi 80 mètres et 90 minutes. Stéphane plongera avec sergio en se limitant plus haut. On décide de partir les premiers car on est les plus lourds. Phiphi nous largue sur le tombant à 40 mètres que l’on trouve facilement mais c’est pas trop claire quand même ça me change de mes trente mètres de visi à Dahab.

J’ai quand même du mal à le reconnaître ce foutu tombant des Meuniers. On descend et le filet apparaît devant nous, Thierry décide de passer au dessus, et moi par dessous. Tandis que je passe sous le filet entre celui-ci et la vase, je sent le faisceau de la lampe de papa qui m’observe, c’est bien cool. On continue main gauche, on a dit 80 mètres maxi donc on respecte, mais j’appercois un gros poisson mort au pied d’un caillou à 83 mètres, je descend voir et c’est un gros sandre d’une cinquantaine de centimètres.

On ne reste pas longtemps au fond, rapidement Thierry commence à remonter. On revient légèrement en arrière puis on remonte le long de la crête pour rejoindre le sommet du tombant des Meuniers. En effectuant nos paliers on rejoint le bord qui est en pente douce depuis le sommet du tombant à 40 mètres jusque la plage. Papa lance son parachute afin de marquer notre position pour que Philippe soit au jus.

Soudains on entends pleins de bruit de moteur et quelqu’un tire sur le parachute on se regarde mais on ne bouge pas, il reste encore quelques dizaines de minutes de paliers et pas question de faire les cons. On finit dans les herbiers. En sortant de l’eau on s’apercevra que c’est le fils de Sergio qui s’amusait avec son scooter des mers, ce qui explique le bruit : Ha ces gosses. Le temps que nous sortions de l’eau, nous devons encore attendre nos deux autres compères deux plombes, ils ont un wagon de paliers, ils ne sont pourtant pas trop descendu mais ont fait du temps.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.