Publié le

Video plongee a 200m suite

Le projet de notre vidéo à 200 m suite, ca bouge.

Dring, Dring Dring….fait le téléphone ce matin au bureau alors que je n’ai même pas finit mon premier café, je décroche encore embrumé  » Allo ?? c’est le dieu Tartiflette….Votre caisson étanche vidéo pour votre caméra Gopro est au banc d’éssai depuis 20 minutes à 22 bars et tout va bien ! »
« How Much what ?? 22 bars ça fait bien 210 mètres çà ? Super t’a réussi dieu Tartiflette !! on a bien fait de te choisir toi ! » LOL

Bon maintenant reste plus qu’à le récupérer et trouver une fixation pour le descendre au fond et espérer que la qualité optique sera au rendez vous lors de nos plongées.

Logo Deep CCR Tartiflette Team

Le Dieu Tartiflette nous assure de sa bienveillance et douce protection

Video 200 m
Plongee tech extrème 200 m dahab

Publié le

Caisson Vidéo plongée à 200m

Caisson Vidéo plongée à 200m

Nous souhaitons filmer notre plongée à 200 m à Dahab. Nous souhaitons en faire une video.

Nous nous sommes équipés récemment au Deep CCR Tartiflette Team d’une caméra full HD afin de pouvoir filmer nos plongées. C’est vrai nous avons la chance de réaliser de belles plongées, quelques fois exceptionelles. C’est frustrant, de plonger de beaux tombants, de belles épaves et de ne pas pouvoir montrer ce que nous avons vus, de ne pas pouvoir partager nos plongées.
C’est une de nos motivations : partager et communiquer notre passion.
Nous sommes pour le moment équipé d’un caisson étanche à 65 mètres pour notre caméra HD, (quand on n’oublie pas de la mettre en route !! LOL le saint pierre de la pierre à cassis en rigole encore)
Nous avons donc fait concevoir un caisson étanche spécialement conçu pour cette caméra Gopro et répondant aux exigences de la plongée tech, petit et robuste et résistant à minimum 230 m.
Quelle ne fut pas notre déception quand nous avons appris cette semaine que le caisson avait échoué près du but : par deux fois lors des essais la lentille a cassée à 20 bars, soit une profondeur maxi de 190 m et sans marge de sécurité !!
Donc de retour sur la planche à dessin pour redessiner tout çà, et c’est du prototype, du sur mesure, du one shot ! J’espère qu’on l’aura à temps, sinon pince à linge on la clips à 180 m au passage en descendant et on la récupère à la remontée. sais pas pourquoi l’idée ne me branche pas trop.
Mais le dieux de la tartiflette est là il veille, il m’a promis de tout faire…
Logo Deep CCR Tartiflette Team

Dieux tartiflette

Plongee tech extreme 200 m
Extrème deep dive 200 m in Dahab

Publié le

Extreme deep dive 200 m in Dahab

Extreme deep dive 200 m in Dahab

The Deep CCR tartiflette Team is preparing for its 200 m extreme Deep dive in Dahab in Egypt.

 

The extreme deep divers from the Deep CCR Tartiflette Team will attempt to reach 200m deep using rebreathers in the Red Sea in Dahab (Egypt) from May 8 th to May 16 th. Nicolas Schiavon and Thierry Marra both divers from the Lac du Bourget in Savoy will be Brigitte Lenoir’s buddys in her preparation of her record.
Several dives in Dahab are planned before the big one at 200 m using rebreather.
If several dives to 200 m have been previously carried out by other divers, they have been done mostly in open circuit, ie using scuba tanks as classic divers « making bubbles ». Only few divers already reached theese abyssal depths.

extrème deep dive 161 m Dahab Egypt deep ccr tartiflette team

A 161 m dive in Dahab Egypt

That is not our case since we will use electronic closed circuit rebreathers, which does not produce bubbles. That is to say that we breathe our constant exhaled air, which is recycled through the machine by fixing the CO2 produced in a scrubber containing sofnolime and injecting the amount of oxygen required.

deco retour plongee extreme 160m dahab

Ascending the 161 m Dive in Dahab Egypt

This attempt will be under the direction of Pascal Bernabe our French World Champion (-330m).
Bernard Gardette Doctor of Science in Physiology and Scientific Director of Comex Will prepare the decompression tables for this dive.
We are a small group of divers involved with a lot of experience on very deep dives . We do not take ourselves seriously, no headlock, but are very professional in the preparation of our dives. Nicolas has two dives to 161 meters to his credit, precisely with the help of Pascal Bernabe and Bernard Gardette and some 150 m, 140 m, 130 m, 120 m etc..
Thierry is his faithful binomial on all extreme dives, and even all dvives.
The video of a dive to 161 m.

Videos Tom Steiner for deep ccr tartiflette A 167 meter dive team @ the Blue Hole in Dahab

We are all members of the DAN (Divers Alert Network), which covers us with full insurance, survey our dives and we do participate in physiological studies.

The Deep CCR Tartiflette Team

We do not take ourself too seriously be we are very safe in our dives

We are following a fitness training for several months, sports and nutrition and already started training for deep dives.

This attempt will be told live on our Blog www.lac-du-bourget.fr to be « re-shaped » for the occasion.

carideal mandataire autoSF Tech dry SuitNewquest web agency

Publié le

Plongée tech extrème 200 m Dahab

Plongée tech extrème 200 m Dahab

Le Deep CCR tartiflette Team se prépare pour sa plongée extrème à 200 m à Dahab en Egypte.

 

Plongée extrême 161 m à Dahab Egypte
Plongée extrême 161 m à Dahab Egypte

L’équipe de plongeurs tech extrême Deep CCR tartiflette team va tenter d’atteindre les 200m de profondeur en recycleur en Mer Rouge à Dahab (Égypte) du 8 Mai au 16 Mai. Nicolas Schiavon et Thierry Marra plongeurs du Lac du Bourget en Savoie accompagneront Brigitte Lenoir dans la préparation de son record.
Plusieurs plongées de mise aux point à Dahab sont prévues avant celle de 200 m en recycleur.
Si plusieurs fois des plongées à 200 m ont été réalisées auparavant, elles l’ont été majoritairement en circuit ouvert, c’est-à-dire en utilisant des bouteilles de plongée classique, les plongeurs « faisant des bulles ». Uniquement quelques plongeurs ont atteins ces profondeurs abyssales pour le moment.

Plongée extrême 161 m à Dahab Egypte

Remontée de la plongée à 161 m Dahab Egypte
Remontée de la plongée à 161 m Dahab Egypte

Tel ne sera pas notre cas puisque nous utiliserons des recycleurs électroniques à circuit fermé, qui ne fabriquent pas de bulles. C’est-à-dire que nous respirons constamment notre air expiré, qui est recyclé par la machine en fixant le CO2 produit dans une capsule de chaux et en injectant la quantité d’oxygène nécessaire.

Remontée de la plongée à 161 m Dahab Egypte

Cette tentative aura lieu sous la direction de Pascal Bernabé notre Champion du monde National (-330m)
Bernard Gardette Docteur es science en physiologie et Directeur scientifique de la Comex nous a préparé les tables de décompression pour cette plongée.
Nous sommes un petit groupe de plongeurs engagés, avec pas mal d’expérience sur les plongées très profondes. Nous ne nous prenons pas au sérieux, pas de prise de tête, mais sommes très sérieux dans la préparation de nos plongées. Nicolas a 2 plongées à 161 m à son actif, justement avec le concours de Pascal Bernabé et Bernard Gardette et quelques 150 m, 140 m 130 m 120 m etc.
Thierry est son fidèle binome des plongées extrèmes.
La video d’une plongée à 161 m.

Nous sommes tous membres du DAN (Divers Alert Network) qui nous assure, surveille nos plongées et participons aux études physiologiques.

The Deep CCR Tartiflette Team
The Deep CCR Tartiflette Team On ne se prend pas au sérieux ce qui ne nous empèche pas de plonger sérieusement

Préparer ses plongées profondes à 200 mètres et plonger sérieusement

Nous nous préparons physiquement depuis plusieurs mois, sports, et nutrition et reprise des entrainements de plongées profondes.

Cette tentative sera relatée en live sur notre Blog www.lac-du-bourget.fr qui sera « relifté » pour l’occasion.

carideal mandataire autoSF Tech dry SuitNewquest web agency

Publié le

Thun plongée extreme 150m Beatenbucht

Une plongée à 150 mètre à Thun en Suisse au Beatenbucht

A Thun une plongée extreme à 150m sur le site du Beatenbucht

Suite de la Préparation du deep CCr tartiflette team. On était parti pour suivre le plan plan the dive, dive the plan, mais dans ce genre de plongée ce n’est jamais vraiment ce qui se passe, et celle ci le prouve encore. Avec papa on avait décidé de taper 140 mètres à Thun en Suisse sur le site du Beatenbucht, avant de réaliser 160 mètres la semaine prochaine.

Le matériel du plongeur tech en recycleur pour se lancer dans une plongée profonde à 150 mètres
Le matériel du plongeur tech en recycleur pour se lancer dans une plongée profonde à 150 mètres

Donc pendant cette semaine, on prépare moult essais de run time, en Bulhman avec Gradient factor, en 15/85 en 5/80 en VPM BE avec +2, +3 ou +5 de conservatisme. Sur la suppositionn que nous suivions bien la bonne vitesse de descente de 30 mètres par minute , nous devrions sortir entre 97 et 107 minutes juste pour ce touch and go.
Je souligne que nous sommes dans une logique de préparation à la future 200m du mois de Mai à Dahab, habituer notre corps à la pression et notre esprit et mental à gérer la descente dans les abysse, le site de Thun au Béatenbuch, à 150 mètres ya encore du gaz en dessous et ….la Falaise est magnifique.
Donc le vendredi je récupère les bouteilles de nos gaz, nous utiliserons un 6/88 en diluant. Nous aurons chacun nos 4 bails out et avec l’oxy à 6m, en cas de sortie d’urgence en bail out ca passe en volume de gaz.
Dimanche matin papa arrive en avance à la maison avant 7 heures et on charge le Grand C4 Picasso mis à notre disposition par Carideal. On part à la bourre le GPS indique une arrivée prévu pour 10h, on y serra à 9h30. Sitôt arrivé je fonce retrouver mon arbre. Notre sécu surface est déjà là, deux bourbines locaux, Helmut et Fritz. On se prépare, je lance la corde qui nous servira de ligne de vie au cas où, 25 mètres environ, c’est léger je sais.

Le matériel du plongeur tech

Le premier à se mettre à l’eau est papa, moi je glandouille avec ce foutu pénilex pour oiseau montage à la con, pourtant j’ai bien fais de le mettre. L’hydratation est très importante, avant, pendant et après la plongée. Quand j’arrive dans l’eau, papa m’interpelle « tiens tu veux pas vérifier j’entends des bulles ? » Ah ben çà pour sur !! Y en a des bulles ! Le flexible HP du diluant vient de rendre l’âme et il a déjà perdu 50 bar.
Ben là c’est la merde parce qu’on a rien pour réparer … LES GLANDS !!! on fait 300 bornes c’est tout juste si j’ai un Opinel pour couper le sauss de midi. Les bourbines sont hilares il nous regardent sortir de l’eau « « yayayaya kapuutt die machine ? » Heureusement ya un local avec une camionnette pleine d’outils, et HOP papa vire ce mano, franchement un mano pour descendre à 150 m , pourquoi faire ? Et je lui passe un bouchon, ça j’en ai.
Allez cette fois c’est parti pour de vrai ? Chouette, je me bat avec la gueuze d’oxy pour la descendre à 4,5 m, je me déchire un gant, et je sens déjà l’eau qui rentre…ya des jours comme çà. Re-buble check vers 9 m, et zou…on tire sur la droite en descendant et on essaye d’envoyer. Vers 60 mètres on croise deux bourbines qui cruisent, on les frôle à 30m min, jouissif. J’ai une alarme cellule qui se déclenche, la troisième qui reste à 1 alors que les autres sont à 1,3. Plus un léger essoufflement (c’est pas bien) dû au bataillage avec la gueuze et je décide de stopper un moment à 72m, pour stabiliser tout ça avant de repartir de plus belle.
Il y a plusieurs ressaut à franchir avant les 70m, ce qui nous fait perdre de la vitesse car il faut en même temps qu’on descend s’éloigner de celle-ci afin de ne pas se planter dans la vase d’un ressaut. Au delà des 70 m on retrouve la belle falaise bien droite, mais quand même pleine de failles. Un coup d’œil autour de moi, afin de vérifier que papa est toujours là, son phare est là. Bon le VR3 ne s ‘éclaire plus, zut et sur l’écran de la machine ? 143 M !!! Déjà ?
Bon là mon frère main droite sur l’injecteurr de la stab, main gauche sur celui de l’étanche, et retournement passage de position tête en bas à tête en haut, et freinage type formule 1….stabilisation…papa est là…150,1 m oh putain le runtime de la mort !!! explosé, on n’est pas pro sur ce coup là surtout pour ce type de plongée. Pas le temps de tergiverser pas une seconde à perdre ici on balance de furieux coup de palmes pour décoller.

On remonte, mais je suis encore trop lesté, j’ai pourtant enlevé 2kg depuis la dernière fois, c’est les plombs des S80 chargée d’hélium que j’ai rajouté l’année dernière qui sont encore de trop. La falaise est magnifique, pleine de failles et anfractuosités. La remontée nous semble interminable, on atteint les premier paliers vers 40 m. De concert on regarde le temps restant de palier HOW MUCH ? 120 minutes ? Deux heures!! j’ai la main gauche trempée, la manche trempée par de l’eau à 6°C et je ne me vois pas attendre 2 heures avant de sortir, juste à y penser j’en tremble. Pour l’heure, on commence les paliers suspendu dans le vide.

Réflexion et calcul que papa et moi avons en même temps sous l’eau : on sait que si on fait monter la Ppo2 on augmente la fraction d’oxygène, on dé-saturera plus vite et on sortira plus tôt. Mais d’un autre coté, en sortant plus tôt, le niveau de bulles circulantes sera plus élevé (étude DAN)…sans même se concerter on pète la PPO2 on se les caille. Au fur et à mesure que nous remontons nous tachons de nous déplacer afin de ne pas nous refroidir. On vient de quitter un monde hostile à 5,7 °C

Heureusement, la température augmente jusque 11 °C vers 5 mètres. Nous n’allons pas cesser de faire des aller retour sous l’eau à partir de 7 m afin de nous réchauffer, ca va mieux. Je bois à 4 ou 5 reprise afin de favoriser l’hydratation et donc la déco, et comme tout va bien, j’utilise la purge pipi d’autant, pour une fois tout marche lol .

On fait les derniers paliers à 3 mètres afin de diminuer les bulles et le temps. Mais en recycleur, essayer de garder une PPO2 de 1,3 stable à 3 m en étant trop lesté c’est pas évidant, et je gaspille mes derniers litres d’air de ma 2 litres servant à gonfler la stab et l’étanche, par précaution donc je ne m’écarte plus de la ligne de vie jusqu’à la fin, ben c’est qu’il y 200 m de gaz sous les palmes … surtout après avoir eu à gérer deux grosses crampes à ma cuisse gauche

Allez zou on sort.
On remonte le matos doucement sans se fatiguer, et sort le casse dalle, pendant que deux bourbinette ressortent de l’eau tranquillou…mignonette la blondinette bourbinette….Mine de rien on a un sacré retard sur le run time et faut pas trop glander. On plie bagage et Hop direction back to la casa et c’est la que mon biceps droit me fait mal ! C’est quoi cette merde encore ? C’a me rappelleraitt ty pas mon bent de l’année dernière ? Décidément peut pas être tranquille aujourd’hui. Bon aller je laisse le volant à papa, je prend un aspirine, boit un litre de flotte, et attrape le détendeur d’oxy, et je me fais une petite séance d’une demi heure. CHUI CHUI fait le détendeur je peux même plus écouter la musique.
Deco dans la voiture

Fin de la déco dans la voiture LOL

Tout est rentré dans l’ordre. C’est dingue les effets de l’oxy pure , j’ai du mal à me calmer ensuite .
Le soir explosés on ne se fait pas vieux !!

Thun plongée tech de remise à niveau 121 m
Billet d’avion pour Dahab

carideal mandataire autoSF Tech dry SuitNewquest web agency

Publié le

Plongee de remise en jambe du Deep CCR tartiflette team thun 121 m

Plongée profonde à 121 mètres au Beatenbucht à Thun en Suisse

Plongee de remise en jambe du Deep CCR tartiflette team thun 121 m

Plongée Thun à 120 m de remise en jambe pour le Deep CCR tartiflette team.
Ces plongées d’entrainement en vu de nos plongées extrêmes du mois de mai à Dahab.

Samedi un aller retour rapide au Bourget du Lac pour gonfler mes blocs et manger un super kébab à l’incontournable « le kébabier » comme dit Hugo, les meilleurs kebab de Chambéry. J’en ressort avec un héliox  enfin presque un 6/92, un peu fort le mélange pour une 120 m je vais avoir du palier.

On a prévu quelques plongées de remise à niveau à 120 m, 140 m et 160 m avant de partir, donc nous allons passer tous nos weekend à Thun en Suisse car c’est le seul endroit où l’on peut trouver une falaise sans fond accessible du bord. On a donc passé quelques soirées au Deep CCR Tartiflette team à planifier cette 120 m pour la faire la plus courte possible, grâce à Vplanner et le nouveau Logiciel de chez AP Diving, APD Projection. Le but descendre rapidement 30 à 35 m/min afin de ne pas trop saturer, et de remonter à 9m/min et on devrait sortir en 60 min.
beatenbuch Thun Suisse un casse croute après la plongée à 121m de réadaptation

Ca c’est après la plongée quand ya plus personne les bourbines sont partis et on est en plein casse dalle

Donc Dimanche Matin, on Charge le Grand C4 Picasso de Carideal 😉 😉 ras la gueule, les deux machines, les 4 bails out chacun, donc 8, plus la gueuse de 13 l d’oxy, plus la caisse à matos et les sacs enfin bref on peut juste rajouter un sac à main lol !
Les douaniers suisse pour une fois nous arrêtent, « vous avez quelques chose à déclarer ou bien?? » ben non on va plonger ! » Quelques « images photographiques » plus loin on arrive au bord de ce fameux lac de Thun au Beatenbuch, par un temps maussade, une fois de plus.
Les bourbines sont déjà là ! Bon vite je cours retrouver mon arbre. LOL
On s’équipe, on sort le matos, ya un gosse francophone, qui nous pose des questions «  C’est à vous tous çà !!?? » « ben ouais » dit le « Gône » à un autre gône, c’est pas des bourbines eux. J’attache la corde qui nous servira de ligne de vie, puis on s’équipe dans l’eau, çà en fait du binz ! J’embarque une S80 de 8/67, une S80 de 12/68, une S80 de 19/44 et enfin une de 27/40, pour cette plongée avec l’oxy on sort dans problème on a le bon volume de gaz sans mutualiser.

Les bourbines nous regardent de la berge nous équiper mais qu’est ce qu’un bourbine ? C’est un otoctone du coin, un casque à pointe chargé à la bière en santiague de palestine, un helvète qui ne voit pas l’utilité de parler une autre langue que l’allemand ni de dire bonjour d’ailleurs. Pas un ne nous proposera un coup de main. Y avait même le copain à bernie !! l

on a vu le diable !

Allez hop le run time de la plongée à 121 mètre au Beatenbucht à Thun en Suisse
Allez hop le run time de la plongée à 121 mètre au Beatenbucht à Thun en Suisse

Je prend la Gueuze d’oxy pour la descendre à 6 m, la vache un vrai corps mort ! Je bataille comme un chien pour la descendre sans la perdre et la fixer à 7m. Ça nous a pris 3 ‘ OK ? OK ! Allez bon on y va suis quand même essoufflé bon sang de bois, ca par, ca gaz ! Bon ou est passé mon R2 ? je le cherche et le trouve pas ! Ou est mon deuxième inflateur de secours ? Je le cherche et le trouve pas ! Je suis vraiment trop lesté pour cette config environ 2 à 3 kg de trop. Mon faisceau laser brasse la nuit (mon 9 LED Bersub) au rythme de mon bras qui fouille à droite et à gauche. Je tache de ralentir en gonflant mon étanche.
Papa est juste au dessus de moi, 95 m ca y est j’ai remis la main sur ce foutu inflateur !! 115 mètres ca y est je balance tout !!! la combar, la stab….et j’attends… ya rien qui se passe ca ralenti pas ! Putain depuis le temps que je veux le voir le fond, je commence à penser que c’est pour aujourd’hui!!! … un 6/92 ca va passer pour le fond !!!!! LOL et je fais une remontée force de 180 ? je passe le Niveau 4, MF1 et MF2 et j’en invente un MF3 juste pour l’occase ! LOL
Vaillant le petit détendeur à piston VS3 branché sur la combar et la Stab il n’a pas givré ( heureusement !!)
Deux trois coups de palmes et ca y est ca ralenti 121m au compteur au bout de 8’50, le temps que ca bouge on décolle à 9’ 19 et ca reeemmoonntteee enfin. Papa m’a dégagé mon R2. On commence une remontée longue, que je crois lente mais on tient bien les 10 mètres/min. Putain de lestage, ca me casse les pieds depuis le début, trop trop lourd, on va éviter de parler de trim sur cette plongée, impossible de le tenir. Plutôt style Hippocampe style enceinte
On atteind les premiers paliers à 21 mètres. Mes gants étanches ne le sont plus mais ca je le savait avant, vu le trou qui a dedans, mais je n’ai pas eu le temps d’en acheter avant. Vers 15m on retrouve la ligne de vie et on continue nos paliers, la bouteille d’oxy est toujours là . Des bulles viennent nous perturber, les bourbines viennent nous voir à 6 m on leur signale que tout va bien. On fini vers 3 mètres, j’ai les mains gelées, c’est bien fais. On sort à 68 min, ce qui est conforme à notre run time en comprenant le temps passé à installer l’oxy et le type de mon diluant l’héliox. La température au fond est de 5,6 °C et 9° à 6 mètres.
Les bourbines se sont déjà tirés, les autres ne les intéressent pas ! Un gentillet casse croute préparé …par nous même, nous permet de faire le plein avant de rentrer tranquillou à la casa. On repart, peinard et content de cette plongée pleine d’enseignement quand SOUDAIN !!…..LA PLUIE A THUN !!!! Bizarre non A chaque fois ou presque il pleut !! THUN en BOURBINE ca veut dire PLUIE !

Allez hop le run time de la plongée à 121 mètre

Publié le

Plongée sur le Togo à Cavalaire

Plongée sur l'épave du Togo à Cavalaire

Plongée sur le Togo à Cavalaire

Il y a quelque semaines je reçois un coup de tel d’Alexandre qui m’annonce qu’il a prévu de faire l’épave du Dornier à Cavalaire avec Eau Bleue, et me demande si je souhaite me joindre à eux car je ne l’ai encore jamais plongée. Je refuse, car on a prévu de s’entrainer avec papa afin de préparer notre grosse plongée à Dahab en Mai. Le Deep CCR tartiflette team descend à la Mer !

Voilà ti pas que j’apprends juste après que mon binôme à la manque, papa, lui a sauté sur l’ocaze pour dire oui à Alex !! On ne peut décidément avoir confiance en personne ! Et les entrainements Bordel ! Un coup de fil à Arnaud Niel et tout est arrangé , pimpamploum, je descendrais moi aussi ! NA !

La météo nous a joué un coup dure, de plus le bateau a un moteur en panne, donc le dornier on oublie, peut être le tombant « gorge profonde » ? SVP ? Papa n’arrête pas de me téléphoner le samedi après midi pour que je descende quand même, je lui manque trop ? Dimanche, 50 km/h de vent nous ferons nous rabattre sur le Togo.

Dimanche matin je fais connaissance avec l’équipe et le fameux Daniel : comment bien le présenter ? Disons qu’il est là à 7H45 pour se préparer à l’avance pour le rendez vous de 8H30 et que à 10 h on l’attend toujours !!! Un phénomène inclassable !!
Hugo master sécu surface

Hugo se prépare à l’éffort avec son demi kg de viande !

Papa, Daniel et moi seront ensemble, les deux sont équipé « butagaz » et même Alex, le frame de Christophe Bardin. (ça ressemble à une bouteille de gaz)
La mer est légèrement formée, je m’attendais à pire, on se met à l’eau et PAF ! La fixation arrière de mon bail out de droite casse, je demande à papa d’y remédier, mais y s’en fout ! Bon…. On va descendre et puis on verra bien. J’ai comme diluant un 12/77 et j’embarque un bail out S80 de 19/44 prenable à 74m ca tombe bien on y sera pas et un autre de 27/40 prenable à 49m, ca tombe bien on y sera, pour le reste on compte sur la mutualisation, as usual. (pour ce type de plongée ca passe). à 6m je fixe le bail out sur le bas de la stab au lieu de la queue de castor
preparation eau bleu plongée cavalaire avec le deep CCr tartiflette team

On se prépare pour plonger sur le togo avec eau bleu

On a prévu de faire 60 min max, donc roughly ca veut dire qu’on va décoller vers 20 min fond. plongée sur le togo

On équipe daniel

papa en plein effort

papa se prépare

On descend assez vite, arrivé en bas il faut que je me stabilise j’ai en effet dans mes mains les deux phares : le 9 led et l’halogène avec la caméra montée dessus ca occupe. On se dirige vers l’arrière, via les coursives et on tombe sur un gros banc de dentils. On rentre dans la cale arrière par la cassure, ou il reste du minerai puis la salle des machine et la chaudière, on remonte sur le sommett de la chaudière puis on ressort sur le pont, les deux bails out coincent un peu, mais c’est pas fond d’el truffe ! LOL

On se dirige vers la partie avant, une petite visite à la cale avant, puis, on fait demi tour, via l’autre coté pour finir vers 24 min, et une petite remontée lente. Daniel suit ses VR3 et ses pyle stop, il remonte plus lentement que nous. Au palier de 5m on a tendance à faire couler la petite bouée de 5 litres et apercevant un autre bout plus loin, avec des plongeurs, je décide de m’y rendre laissant les deux butagaz pendu à leur fil.

Là je tombe sur un nid de Mégalodon, dirigé par Pat d’Abyss plongée, accompagné d’un de ses élèves, peu rassuré semble t il. Je cherche des yeux le nespresso bleu d’olly, mais il doit être déjà au fond. Sur le zod est présent aussi greg qui a participé au stage spéléo en Novembre et qui doit venir au Lac…quand il aura le temps.

On sort en 62 min, puis retour au port déjeuner tardif, et retour à la casa en attendant Thun la semaine prochaine.


togo_cavalaire_deep_ccr_tartiflette_team
envoyé par nicolas_73. – Découvrez les dernières vidéos de sport.

pour que tous ceux qui font le Togo à L’air puisse s’en souvenir !!! LOL y vont dire » ben je l’ai jamais vu ct’épave !! ? LOL « 

http://alexandrefox.over-blog.com/
Festival de la plongée Tech Cavalaire 2009
Festival de la plongée Tech Cavalaire 2008

Publié le

Brigitte Lenoir atteind son objectif de 156 m

Brigitte Lenoir atteind son objectif de plongée à 156m

, le Deep CCR tartiflette team est fier.

Une plongée tech de l’extrème comme pas d’autre. Lors de sa plongée d’entrainement notre camarade de jeu Brigitte Lenoir a atteind 156 m en recycleur au lac Léman. Le détail en « live » de son aventure, sur

http://www.plongeur.com/magazine/2010/04/12/brigitte-lenoir-recycleur-record-feminin-suisse-mondial-plongee-ccr-160m-225m-4
Deep 230 preparation record du monde

Publié le

Plongée Marseille capitale phocéenne

Plongée Marseille

Plongée Marseille, plongée dans les calanques, sur Épaves, tombants…

Plongée Marseille une invitation de Gui-Gui ça ne se refuse pas ! Gui-Gui me tel il y a quelques jours pour me demander si ca m’intéresse de plonger à Marseille le WE de Pâques, Il habite Marseille maintenant, et il avait plongé avec Papa Chez Atoll plongée il y a 15 jours. Why Not then ? La saison de plongée du Deep CCR tartiflette team va commencer par des plongées à Marseille.

J’avais récupéré ma nouvelle combinaison étanche SF Tech, faite sur mesure (j’ai oublié de grandir, marque suisse de qualité, et j’ai du passer quelques heures le soir après le boulot pour faire des « réglages » la combi est plus souple plus ample, et je peux mettre mon thinsulate de 400 g dessous. En tout cas c’est un vrai pyjama, hors de l’eau et dans l’eau on ne la sent pas.

Un soir de Paques au lac du Bourget
Un soir de Paques au lac du Bourget

On ne s’en lasse pas de cette vue !

Donc avec papa, on reprend les bonnes vieilles habitudes, C4 Picasso Chargé jusqu’à la gueule, et pourtant que 2 bail out chacun ! Et direction le sud, sauf que là nous nous nous arretons à Marseille. Ça commençait mal, on a eu un sacré vent de face pendant toute la descente avec l’orage.

Guillaume nous attend et nous rejoint au club de plongée puis nous filons diner.

Le lendemain matin on se lève de bonne heure car le petit déjeuner est à 7H30 !! un peut tôt . Préparation du matos et on se rend sur le port ou nous attend un magnifique Zod noir équipé d’un V8 de 350 ch ! Où l’on monte à 25 dessus mais nous ne serons que 3 plongeurs « teck ». La plongée Tek ça prend de la place sur un bateau. Ça cogne la mer bouge, et on nous demande de ne pas faire trop long car les loisirs seront remontés avant nous et il vont se les cailler à nous attendre. Cap envoie le 350 ch !

Plongée à Marseille à Caramassaigne

On a donc décidé de faire 50 m 60 min comme première plongée sur le tombant de Caramassaigne, car Gui-gui n’a qu’une giclette d’hélium dans son diluant. On part en premier. Pas encore réglé le gonne ! Au moment de faire ma bascule arrière j’entends PAAALLLMMEEE, merde je vais devoir payer l’apéro, gui-gui lui pense avoir oublié ses plombs! Mais non il est déjà narcosé !
On descends dans le bleu, heu le vert tellement ca bouge et on arrive sur le fond à 42 m. on suit Gui-Gui qui devrait connaître le site de plongée, je reste en retrait papa part sur la gauche et Gui-gui sur la droite. Mine de rien il nous emmène à 64 m, ce qui n’était pas prévu mais bon…
Au bout de 22 min de plongée j’ai déjà 32 min de temps de remonté. J’en informe mes binômes, mais y en a un qui comprend rien est l’autre qui doit être déchiré, de toute façons il se débrouillera avec la surface pour expliquer notre retard.
Ça y est il se décide enfin mais j’ai fermement l’impression qu’il ne sait pas où il va, la traversée du plateau est longue et on doit faire face à différents courants suivant la profondeur. En fait j’ai l’impression qu’on se sait pas ou on va !

A 13 m je balance le parachute car on va exploser le run-time et je veux informer la surface que tout va bien et où on est ! Je n’entend pas le moteur du Zod, la mer bouge ce n’est pas normal. On se coince dans une faille de la falaise à 5 m pour finir notre déco. On sort avec comme paramètres : 64 m et 84 minutes.
Personnellement je ne suis pas fière on ne donne pas le bon exemple et les pauvres sur le bateau ont du se peler.

Un petit site de plongée à Marseille pour l’après midi

L’après midi on y retourne, mais sur un petit site de plongée de Marseille, théoriquement à l’abri, mais le vent a forci et sa tape encore. Là on a droit à un zod de 250 ch et on est beaucoup moins. De nouveau on part en premier, on nous explique un peu le site. On se met à l’eau et on arrive sur un fond de 19 m, on prend main gauche et on descend petit à petit jusque 39 m, on remonte légèrement jusque vers une grotte vers 20 m que l’on pénettre on en fait le tour pour voir si cela sort quelque part sans succès. On repart et sur le retour on joue avec deux gros poulpes. On avait dit qu’on ne dépassait pas 30 m pour ne pas à avoir à taper dans les paliers car c’est la deuxième plonge de la journée mais voilà encore une fois on tape 39 m, on dépasse on sort à 48 min. Je ne me souviens plus du nom de ce site de plongée sur Marseille.

Plongée Marseille paysage unique !
Plongée Marseille paysage unique !

Beau temps pour plonger à Marseille

Le soir le temps se lève, le soleil brille, mais le vent tape aussi plus fort. On part manger en ville, restau sympa mais pas assez copieux. On va se coucher de bonne heure on est fracassé.

Le Lundi de Pâques, lever de bonne heure, again, oulalalala le vent !!! à 7h30 déjà 54 km/h de vent, on pensait faire éventuellement la Pierre de Cassis et le couloir aux gorgonnes, mais là c’est mort. J’ai pas envie de faire 20 m non plus. On se concerte et on décide d’y aller quand même. Ça tape déjà dur dans le port et à la sortie du port de pointe Rouge on prend des vagues plus hautes que le zod, on se fait fracasser. Direction le Pharillon, mais pas question de faire le Liban. J’ai pris ma caméra et j’espère faire des images de cette petite plongée.

Vidéo de l’ambiance post plongée à Marseille 😉

Pour vous montrer l’ambiance post plongée à Marseille, c’est pas ça que vous allez trouver dans vos voyages de plongée aux Bahamas, ni sur une croisière de plongée en Egypte.

On se met à l’abri derrière le cailloux pour la mise à l’eau, il nous est déconseillé de pousser sur le Liban sous l’eau car en cas de problème de courant ou autre le zod serait à découvert et dans des creux de 3 m il ne pourrait pas nous récupérer. On arrive sur le fond à 25 m, et on attaque la descente, on suit la paroi main droite et mon Gui-gui On descend le long d’un « tombant » comme qui disent les marseillais, faudrait qu’on leur montre ce qu’est un tombant ! Le Tombant du lac de Thoune par exemple ! 😉

On passe autour des patates, il y a des belles gorgones rouges et jaunes que je m’applique à filmer. On tombe nez à nez avec un magnifique saint pierre qu’on fixe pendant …longtemps, puis une langouste, et mon gui-guiiii continue à descendre, je gueule que je n’ai pas envie de continuer, ya du jus et c’est pas prudent, parti comme on est parti on risque d’exploser le run time again et j’ai bien compris cette arsouille de guigui avait l’intention de taper le Liban, pas envie de finir à Tunis moi. Demi tour et on se prend le jus, on tarde à remonter les paliers s’empilent. De nouveau il faut qu’on se protège pour finir nos paliers à l’abri, on sort pile poils au bout d’une heure. Rentrés au club, après avoir rangé le matos je sorts le PC pour visualiser la vidéo j’ai bien la vidéo que j’ai fais sur le zod, mais pas celle sous l’eau, ca n’a pas marché !!!! et je connais le coupable ! C’est Captain, je lui ai prêtée et il m’a déconnectée la LED d’enregistrement et donc je n’ai pas pu m’apercevoir de la bêtise. Dommage.