Publié le

Octopus parle de notre plongée sur le Protee et le Natal

Le récit de à la Poursuite du Protée et du Natal dans le magazine de plongée Octopus de Juillet

 

Le magazine de plongee Octopus parle de notre plongée sur le Protee et le Natal
Le magazine de plongee Octopus parle de notre plongée sur le Protee et le Natal

Octopus le magazine des plongeurs tech

Le magazine Octopus, reprend le récit de nos aventures sur les plongées que nous avons effectués sur le Protée et le Natal en Avril 2011.
Avec quelques photos de nos amis Brigitte Leccia, Alexandre Fox et Aldo Ferrucci.

/ A la poursuite du Protée et du Natal, plongée sur les épaves très profondes et Mythiques

Publié le

Plongée Profonde aux Meuniers lac du Bourget

Plongée profonde aux Meuniers en recycleur

Une plongée profonde aux Meuniers à 93 mètres en recycleur sur le tombant au lac du Bourget

Une petite plongée profonde aux Meuniers en recycleur, comme d’hab, de rodage, afin de filmer la faille du tombant des Meuniers au lac du Bourget, jusqu’au fond à 93 mètres.

 

plongee-lac-du-bourget-meunier-deep-ccr-tartiflette-team.jpg

Plongée profonde aux Meuniers sur la faille en recycleur à 93 mètres au lac du Bourget

Mon dieu que cela faisait trop longtemps qu’on avait pas plonger ensemble dans NOTRE lac du Bourget !! et sur la cote sauvage en plus !! et il fait beau, de quoi rèver de plus ou mieux ?
Ben Voilà justement le problème car il en faut un bien entendu sinon une plongée tech n’en serait pas une, c’est le Run time….samedi soir, un sms tardif me prévient que notre plongée profonde aux Meuniers est retardée à 10h le dimanche, donc pour un jour de fête des pères pour être à 12h30 au restau, ça va être chaud, surtout quand ton binôme de papa arrive en retard et qu’en plus il faut retoper ses blocs…Pfffff

Descente sur la faille du tombant des Meuniers

Papa descend dans le "vert" afin de trouver le tombant des Meuniers
Papa descend dans le « vert » afin de trouver le tombant des Meuniers

Papa descend dans le vert….

On le voit ici vers 25m tout d'un coup c'est la cassure le départ du tombant des Meuniers et hop le vide straight jusque 80m
On le voit ici vers 25m tout d’un coup c’est la cassure le départ du tombant des Meuniers et hop le vide straight jusque 80m

On a une super équipe sur le bateau, qui nous aide à nous équiper pour cette plongée profonde aux meuniers, et le petit Tim (8 ans je suppose) « ben moi je veux essayer le recycleur….. » mouaip pas en retard çui la ! LOL
Je filme Thierry qui descend dans le vert….c’est beau….puis le rejoint au fond et on part direction le large rejoindre la faille le départ du tombant.

On le voit ici vers 25m tout d’un coup c’est la cassure le départ du tombant et hop le vide straight jusque 80m

Avec les gros orages de la semaine le lac est kafi de déchet en surface et plein de particules sous l’eau c’est pas cool pour l’éclairage, on descend doucement j’essaye de cadrer correctement la falaise et thierry mais j’ai la caméra au front et les spots à la main, c’est pas facile..

Le filet au fond du tombant des Meuniers

Le filet au fond du tombant des Meuniers au lac du Bourget
Le filet au fond du tombant des Meuniers au lac du Bourget

Je voulais le revoir ce filet qui commence à 70m et qui est tendu en diagonale jusque 80m sur une grosse pierre, mais quelqu’un ou quelque chose s’est passée, puisque il pendouille de manière différente, comme si on avait éssayé de le décrocher.

Là le filet des Meuniers pendouille lamentablement

On touche le fond à 93 m, mais pas le temps de s’attarder car le run time cours et l’heure du déjeuner s’approche….et là faut pas déconner.

La lente remontée le long du tombant des Meuniers

Ambiance magique pour cette dalle lisse qui descend de manière vertigineuse au millieu du fond du lac du Bourget
Ambiance magique pour cette dalle lisse qui descend de manière vertigineuse au millieu du fond du lac du Bourget

On repasse devant le filet à la remontée, et on remonte tout doucement, mais papa refuse de rester à mes cotés, il en a plein le dos de prendre mes spots dans dans la tête. La dalle est belle et on distingue le jour au dessus de nous.

L’ambiance minérale incomparable du lac

Papa au sommet de la faille du tombant après notre plongée profonde aux Meuniers en recycleur
Papa au sommet de la faille du tombant après notre plongée profonde aux Meuniers en recycleur

Le sommet du tombant des Meuniers

On s’est pas mal débrouillé notre plongée profonde aux Meuniers s’est déroulée dans un run time de 60′, il n’y a plus qu’a rentrer au bord pour manger avec Papa, le vrai le mien lol le binôme je le présente à ma mère LOL .

 

Created with Admarket’s flickrSLiDR.

 

Agrandir le plan

 

Publié le

Padi lance ses formations recycleurs sur le Sentinel de VR Technologies

Padi lance ses formations recycleurs sur le Sentinel de VR Technologies

On vient de l’apprendre dans un communiqué que VR Technologies vient passer à ses instructeurs pour leur annoncer la bonne nouvelle, La première agence mondiale de plongée, Padi homologue ses formations recycleur sur le Sentinel de VR Technologies.

 

vr-tech-sport-recycleur-deep-ccr-tartiflette-team.jpg

Le nouveau recycleur Sport de VR Tecnologies

VR Technology Ltd vient d’annoncer que leur recycleurs Sentinel ont été acceptés par PADI lors de leurs programmes de formations recycleur récréatifs et techniques.
Les formations loisirs, plongeur recycleur PADI et PADI plongeur Recycleur avancé, seront lancé au 3ème trimestre 2011 avec la première formation technique, Tec 40 recycleur qui sera lancée vers Novembre, suivi par le Tec 60 CCR vers la fin de 2011 et le Tec 100 CCR dans le premiers mois de 2012.

vr-tech-sport-recycleur-deep-ccr-tartiflette-team-5.jpg

Le recycleur pour plongee loisir

Le Sentinelle et le Sentinel Expedition sont les recycleurs techniques de VR Technologies et le nouveau recycleur sport sera lancé en Novembre 2011 pour les formations loisirs.

vr-tech-sport-recycleur-deep-ccr-tartiflette-team-4.jpg

L’électronique et le HUD

Kevin Gurr de VR Technology, a déclaré «Nous sommes très heureux que PADI ait accepté notre Produits tech comme un de ceux convenant le mieux à leurs programmes de formation. Nous avons également travaillé en étroite collaboration avec PADI pour s’assurer que le recycleur Sport est idéalement adapté à leurs programmes récréatifs. Nous sommes très enthousiasmés par ses nouvelles et nous pensons qu’il s’agit d’un encouragement à notre approche de la technologie et la sécurité sur les recycleurs en général ».

vr-tech-sport-recycleur-deep-ccr-tartiflette-team-3.jpg

La BOV du recycleur Sport loisir de VR Technologies

Nous espérons que notre liste d’instructeur actuelle, qu’ils soient associées à PADI ou non, saisiront cette opportunité pour adhérer au système afin d’en tirer tous les bénéficies. Les Instructeurs Sentinel auront donc la possibilité d’obtenir des clients supplémentaires en proposant des cours de plongeurs Sentinel PADI dès que ceux ci seront lancés.

 

Publié le

Essai du recycleur loisir Poseidon MK6

Essai Recycleur loisir Poseidon discovery MK6

Essai du recycleur loisir Poseidon MK6

Comme souvent tout a commencé par une rencontre au salon de la plongée sur le stand de Aventure sous marine et quand Didier Martinez et son Moniteur Gilles m’ont invité à descendre à Saint Raphael pour essayer le recycleur Poseidon MK6, le premier recycleur pour plongeur loisir.

Recycleur loisir Poseidon discovery MK6

LE RECYCLEUR POSEIDON DISCOVERY MK6 POUR LA PLONGEE LOISIR

Poséidon a développé le premier recycleur destiné à un usage « loisir » le Discovery MK6. Son poids de 15 kg est très similaire à une bouteille de plongée de 15l . L’électronique du recycleur gère intégralement son fonctionnement. Le plongeur n’a donc rien d’autre à faire que de profiter pleinement de sa plongée en silence, en respirant de l’air chaud et humide. Le constructeur a prévu une sécurité maximale. L’ordinateur du recycleur réalise un contrôle complet de la machine, avec une séquence de 53 tests avant de pouvoir plonger afin de vous garantir une plongée en toute sécurité.

Vous avez ainsi la certitude d’avoir suffisamment d’air, d’oxygène et de batterie pour plonger. En même temps, le recycleur est calibré et son étanchéité est testée. Vous êtes prêts à profiter de la plongée en silence. La conception du recycleur privilégie la simplicité et la sécurité. Les procédures de test, de mise en route et le contrôle continu pendant la plongée ont été nettement simplifiés pour privilégier le plaisir de plonger. La chaux nécessaire pour éliminer le CO2 produit par la respiration du plongeur est fourni en cartouche prête à l’emploi, la batterie est rechargeable, les bouteilles sont standard et peuvent être rechargées dans le magasin le plus proche.
recycleur_poseidon_test_deep_ccr_tartiflette_team__31_.JPG

Comme on le voit ici le recycleur tient moins de place q’un bloc 15L sur le rac du bateau

Les Caractéristiques principales du recycleur Poseidon MK6 sont :

Poids : 15 kg seulement prêt à plonger.
Chaux : Sofnodive, fourni en cartouche prête à l’emploi.
Autonomie de la chaux : 4 à 5H, supérieure à celle de la bouteille d’oxygène.
Contenance de la bouteille d’air : 3 l.
Contenance de la bouteille d’oxygène : 3 l.
Profondeur maximum : 40 m.
Premier étage : Poseidon Xstream Deuxième étage : spécifiquement développé. Il intègre un commutateur circuit fermé / circuit ouvert, une valve automatique diluant (ADV), une alarme par diode (HUD) et vibreur. Console avec ordinateur intégré, avec interface PC par infra-rouge.
recycleur_poseidon_test_deep_ccr_tartiflette_team__32_.JPG

Vu arrière tout petit le Poséidon MK6

Combien de fois ais je rencontré des plongeurs « loisirs » intéressés par le recycleur mais qui était rebouté par l’aspect « tech », lourd, encombrant nécessitant l’utilisation de bloc suplémentaires pour la réchap au cas ou ? C’est sur qu’à nous regarder équipés comme nous le somme, on nous prend pour des fous et je comprends tout à fait que cela les rebute et ne leur donne pas envie, mais nous ne sommes pas des plongeurs « loisirs ». Il fallait donc petit recycleur léger très simple d’utilisation que le plongeur loisir puisse mettre sur son dos …et plonger. recycleur_poseidon_test_deep_ccr_tartiflette_team__28_.JPG

Vu d’ensemble du Poséidon

Séquence de tests automatique au démarage du Poseidon MK6 test N°50, 60% de réserve d'O2, 90% de réserve d'Air et la machine demande de passer en circuit fermé (CC).
Séquence de tests automatique au démarage du Poseidon MK6 test N°50, 60% de réserve d’O2, 90% de réserve d’Air et la machine demande de passer en circuit fermé (CC).

Poseidon a donc bien compris ce besoin et a donc posé sur le papiers tous les inconvénients et les avantages des recycleurs et aussi ce qui pouvait rebuter un plongeur loisir de passer au circuit fermé. Le constructeur s’est donc rendu compte qu’en cas de problème, dans 95% des cas le plongeur en était le responsable et pas la machine, il lui fallait donc mettre au point une machine ou le plongeur n’aurait rien eu à faire sinon de la démarrer et de plonger.

Je suis pour le dévelloppement de la plongée au recycleur beaucoup plus sécuritaire que la plongée à l’air, le recycleur fournit toujours le mélange le plus riche possible en fonction de la PPo2 choisit et fournit donc la meilleur décompression envisageable, il offre une autonomie de 4 à 5h, on respire un mélange chaux et humide donc plus agréable à respirer. Il suffit juste de le démarrer et de le mettre sur son dos et hop c’est parti pour de la plongée plaisir sans bulle et sans décompression jusque 40 mètres. Il intéressera donc tous ceux qui se passionne pour la faune, il ne fait pas de bulles bruyantes qui effrayent les poissons, et les photographes aussi pour les mêmes raisons et sans risque d’avoir des bulles sur la photo.

Le Recycleur Poseidon MK6 se comporte comme un distributeur de Nitrox en circuit fermé et sans décompression, A 40m le plongeur respirera un Nitrox de 24%, à 20m un Nx 40% et à 10m un Nx 60% et tout ceci avec une PpO2 « légère » de 1,2. Le plongeur n’a pas besoin d’embarquer de bloc de secours, la réserve d’air étant largement suffisante pour pour lui permettre de sortir à la surface (plongée sans décompression).

Le plongeur n’a pas besoin de bloc de sécu comme sur la photo, on remarquera la compacité du recycleur

Il faut dire que je me suis régalé pendant ce week end prolongé à plonger et tester cette machine (cela va en faire sourire certain) je me suis mis à la place d’un plongeur loisir sans arrière pensée, et en mettant de coté mes réflexes de plongeur recycleur tech.
J’avais quand même dans l’idée de trouver une faille, et c’est aussi pour cela que j’avais un bloc sécu avec moi, et aussi pour alimenter mon étanche, et pour avoir la même flotabilité que lorsque je plonge avec mon Evolution, afin de bien comparer….ben de faille ….je n’ai pas trouvé…
 Pas besoin d’être expert, au démarrage elle contrôle tout toute seule, fais ses tests d’étancheités, contrôle les pressions, l’autonomie et elle calibre toute seule, si c’est bon c’est prèt à plonger, s’il manque du gaz, s’il y a une fuite ou si c’est le moment de faire la révision, elle ne démarrera pas, plus sécuritaire, c’est pas possible.

A la prendre en main, et la mettre sur le dos c’est plus léger qu’un mono 15L, gràce à sa conception en alliage et ses bloc Alu 3L, on pourra ajuster le lest par des plomb de 2kg montés directement sur les blocs alu afin d’ajuster le lestage le plus possible pour conserver un bon trim sous l’eau et éviter l’effet Hyppocampe. Le harnais est de conception simple pour une mise en place simple et rapide style style harnais 3 points de course automobile.

Les gros chiffres sont largement visibles sous l’eau même après 40 ans, LOL Ppo2 1,2, profondeur 26,5m, Pmax 27m, 19°C, temps de plongée 6′, et 34′ avant décompression

Sous l’eau c’est du bonheur, on ne le sent pas, il est tout petit et bien équilibré, hydrodynamique et permet un bon trim, en peu de plonger on prend vite ses repères et les bons réglages, les faux poumons sont bien ajustés, seul défaut le HUD est invisible pour ceux qui ont des petits masques ou en plastique non transparent, intégré comme il est dans la BOV.

test sur le dos tête en haut

J’ai testé le Travail respiratoire (effort à respirer) (WOB) en me positionnant dans tous les sens, et celui-ci est invariablement très bon, sans surprise.

Le recycleur est prévu pour descendre au maxi à 40m sans décompression pour des raisons évidente de sécurité, et vous rappellera à l’ordre si vous vous approchez des ces valeurs en vous demandant de remonter, afin de vous éloigner de la zone des 40m et de limite de décompression. Pour cela elle fera flasher le HUD rouge et la batterie du recycleur, en même temps que le vibreur du BOV de déclenchera (très léger) et inquiquera quoi faire sur la tablette de l’afficheur.
De même, l’électronique du recycleur contrôle en permanence votre autonomie de manière à ce que vous soyez capable de rejoindre la surface en sécurité avec votre autonomie, si les réserves de gaz s’amenuisent de trop, elle vous demandera de remonter à une profondeur sans risque.

à 1,2 m la PPO2 est à 0,4

Juste encore un point à améliorer de la part du constructeur, les pièces en T des faux poumons n’ont pas de détrompeurs si bien qu’on peu les monter à l’enver, rien de bien grave, mais qui élimine la fonctionnalité du faux poumon si c’est le cas. Certain ont connu au lancement de la machine des bug de mise en route, la machine refusant de s’allumer. Ce Bug a été résolue par la mise à jour d’une nouvelle version du soft, téléchargeable.

on se sent à l’aise de suite et le trim suit

Bref, dans mon rôle de plongeur Loisir testant cette machine, j’ai trouvé un recycleur qui m’a séduit et qui remplit toutes ses taches superbement et conformément au cahier des charges, je me suis bien amusé.

La formation sur Recycleur Poseidon MK6 vous reviendra à 650 € tout compris, gaz, plongées et chaux chez Aventure sous marine à St Raphael.
Le club a 3 machines à votre disposition et si vous êtes déjà certifiés dessus il est vous est possible de la louer pour 50 € à la journée.
Didier Martinez connait très bien la machine et saura vous conseiller.

L’embout du Poséidon MK6 (BOV) remarquable de compacité, avec à gauche sa manette pour passer de fermé en ouvert, et à droite le petit « bouton » ADV « automatic Valve Diluent » qui rajoute de l’air à la descente pour palier à la pression.

 

Discovery Montage from dive poseidon on Vimeo.

Video de la séquence montage complet du Poséidon Discovery MK6

 

Created with Admarket’s flickrSLiDR.

Merci à Didier Martinez et son moniteur gilles de Aventure sous marine pour leur gentillesse et qui m’ont permis de découvrir cette machine

logo-aventure-sous-marine-deep-ccr-tartiflette-team.gif

Publié le

Preparation du reportage sur le record mondial de profondeur en plongee a -330 m de Pascal Bernabe

Preparation du reportage sur le record mondial de profondeur en plongee a -330 m de Pascal Bernabe

Préparation du reportage sur le record mondial de profondeur en plongee a -330 m de Pascal Bernabe

Le tournage du documentaire qui sera consacré à Pascal Bernabé  » -330 metres sous la mer ».

 

Photo du recordman du monde de profondeur à -330m en plongée autonome en scaphandre Pascal Bernabé

Une petite video faite avec une petite caméra Panasonic Lumix sur un documentaire sur la plongée du record du monde de Pascal Bernabé à -330m. Cette plongée avait eu lieu à Propriano en Corse France le 5 Juin 2005.
Le cameraman est Rene Heuzey, les lumières par Audrey Cudel, et la sécu est géré par Tom Steiner.
Ce tournage a eu lieu à Dahab au Blue Hole en Egypte, alors que Pascal Bernabé y était présent pour des cours au centre de plongée de Tom Steiner. Le tournage s’est déroulé la nuit afin de simuler le noir des abyss.

pascal-bernabe-record-du-monde-plongee-deep-ccr-tartiflette-team-4.jpg

Des heures à attendre aux paliers avec d’énormes bloc de 20l tout autour du ventre dans les eaux fraiches de Corse

 

J’en profite pour poster le premier documentaire du record de l’époque.

Un des premiers documentaires sur le record du monde de profondeur à -330 m de Pascal Bernabé

/ Recit en Français du record du monde de plongée sous marine à -330m de Pascal Bernabé
/ Historique des records de profondeur en plongée scaphandre

Publié le

Plongée sur l’épave du Tirpitz en Italie

Photo du cargo Tirpitz lors de sa grande époque avant que cela devienne une épave copyright Nautilus TDC

Plongée sur l’épave du Tirpitz en Italie a Santo Stefano al Mare

On avait bien un projet de plonger sur le Tirpitz entre autre ce week end du 5 juin, sur plusieurs jours avec greg, Malheureusement, faute de participant c’est tombé à l’eau. Mais Aldo me proposa de les rejoindre lui et ses élèves le dimanche….depuis le temps que je voulais plonger cette épave !
Plongée sur l’épave du Tirpitz à Santo Stefano al Mare avec le Deep CCR Tartiflette Team & Aldo.

 

Donc le dimanche matin, lever à l’aube et départ à 6h je dois être à santo stéfano al mare à 11h30 et j’ai 400 km à faire. Passé le tunnel du Fréjus, l’enfer de Dante à comparé de l’état de la route sous le déluge de flotte qui inonde la route c’est de la roupie de sansonnet ! Neige à 2000 m et pas plus de 90 km/h obligatoire…pffff, L’italie n’est plus ce qu’elle était !

Arrivé sur place en avance, juste le temps de boire un kawa sur le port et faut que je monte la recycleur. On sera une dizaine en tout, Aldo en minimeg, Erwan en recycleur Hamerhead, sa femme en Inspiration Classic et les potes d’Aldo en ouvert.

Il ne fait pas beau le vent souffle et la mer commence à bouger. le brief est en Italien et je ne l’écoute pas je m’intéresse au Hamerhead de Erwan
On se met à l’eau en premier, les italiens ont bien fait les choses, il y a un bout qui courre le long du bateau jusqu’au boute principale, il y a un peut de courant et on peut se déhaler dessus. Erwan est déjà à 6 m à attendre sa femme, qui tarde un peut à cause d’une cellule qui merdouille un peu. A 10 m bubble check puis comme tout est OK GO Fast down !

En bas sur le pont à 67 m c’est plénitude, je déploie mes phares sur mon vieux caisson ressortie pour l’occasion, en attendant de recevoir le nouveau GOPRO. Mais les autres n’arrivent pas, juste un « ouvert » , je tourne en rond en attendant vérifiant l’équilibrage de l’ensemble puis ils arrivent.
L’épave du Tirpitz est située en face de Portosole à San Remo, connu depuis des années par les pêcheurs et les plongeurs de la région comme le « Steam » (vapeur), Il a finalement été identifié en Juillet 2000 grâce à la découverte de la cloche. L’épave est couchée sur le flanc gauche, à une profondeur d’environ 90 mètres, mais ses dimensions impressionnantes font que l’épave remonte jusqu’à une profondeur de 67 mètres.

Caractéristiques du cargo Tirpitz

Nom: Tirpitz
Type: Cargo
Année de construction: 1921
Chantier de construction: Schiffsbaugesellschaft Flenburger – Flensburg (Allemagne)
Propriétaire: AG Packelfahrl Hamburg-Amerika – Hambourg (Allemagne)
Nationalité: allemande
Tonnage brut: 7.970 tonnes
Longueur: 143,6 mètres
Largeur: 17,8 mètres
Chevaux admis: 3700
Hélices: 1
Vitesse: 12 noeuds
Chargement : équipement mécanique et pièces de rechange

Le Tirpitz était parti de Hambourg à destination de Gênes et est resté coincé en Mer Méditerranée au début du conflit en 1941. Il était sous pavillon de la Reederei Mittelmeer, une société militarisée créé par le gouvernement allemand pour gérer les quelque 50 navires de pavillon allemand qui avait été concentrée dans les eaux italienne. Le Tirpitz a été torpillé par un sous-marin britannique le 23 Juillet 1941 et a coulé.

plongee_epave_tirpitz_deep_ccr_tartiflette_team.jpg

Plan de l’épave Tirpitz (c) Nautilius tdc

Le boute est situé, grosso modo sur le château, l’épave est couchée sur le flanc. On part donc vers l’avant. Il n’y a plus de courant. Il y a pas mal de poissons, on descend le long de l’épave, c’est à dire le long du pont, il y a des filets, on passe au dessus d’un enchevêtrement de mats. Il y a des ouvertures pour les calles, des sortes de fentes. Le gigantisme de l’épave bloque la lumière qui est déjà faiblarde à cause du temps.

Aldo sur le bateau à la sortie de l’eau

Je rentre dans ce qui ressemble à une cale, mais suis pas sure, on dirait que je passe entre les barreaux d’une échelle, l’intérieure a l’air d’être vaste mais je n’ai pas de profondeur de champ visuel. la lumière est nulle, je n’ai même pas d’effet de lumière de l’intérieur de la cale vers l’extérieur, pourtant je sais que c’est beau, voir à travers ces sortes de « gros barreaux » de plusieurs mètres le bleu de la mer au dehors. Les plongeurs en ouverts sont résté sur le dessus de l’épave. Il y a tant à faire, visiter le château les cales, et les deux trous de torpille, un à l’avant et l’autre à l’arrière, mais il faudra revenir. Captain dirait qu’il faut un scoot, meuuhhh NON ! on passe trop vite et on loupe les détails. C’est toujours la même chose sur ce genre d’épave tu te demandes combien de temps tu vas mettre de temps à la comprendre, la connaître, il va falloir la plonger pas mal, et mine de rien à 83 m du pallier on en empile vite….et remonter pendant 3h le long d’un fil ça a vite fait de me gaver LOL .

Il y a plein de cale et de trous à visiter….
Au bout de 25′ il est temps de remonter, vers 10m sur le boute, il y a une grosse « boule » de moule, et je constate qu’un plongeur d’assistance équipée d’un 15l et d’une déco vient ramasser les moules, ouaip bon ça me distrait un moment lol.

De retour de Plongée sur l’épave du Tirpitz avant le plat de pâte

Ya du jus et on est en drapeau, la barre de pallier est belle et commence à 10 mètres, mais elle est sacrément malmenée par une houle d’au minimum 1m de creux. On sort les derniers, et un sacré orage nous accueille, ce qui va rincer le matos. Il est 15h et l’équipage nous sert un plat de pâtes « aux moules » (là je comprends mieux ! lol).
Le retour sur la France fut de nouveau dantesque !! 70 km de bouchon en 3h jusque Savone !!! Pourtant les pioustres m’avaient tous assuré que vu le temps y en aurait pas de bouchons !!! LOL.
De retour sur Turin de nouveau un déluge de flotte ! Ya plus sur le piémont durant cette journée, autant de flotte qu’il y aurait du en pleuvoir pendant tout l’hiver chez nous !
En tous cas c’est tellement énorme…143m x 17m qu’il faut que j’y retourne.
To be continued….

Bien entendu à cause de la différence de température, j’ai eu droit à la buée sur la lentille….

 

Publié le

Epave de la barge aux plongeurs lac du bourget

Plongée sur l'épave de la barge aux plongeurs au lac du Bourget

Plongée sur l’épave de la barge aux plongeurs au lac du Bourget

Pas top le lac ce matin, pour une petite plongée à Charpignat au lac du Bourget sur l’épave de la barge aux plongeurs.

lac-du-bourget-02-06-2011-2.JPG

Pas top ce temps d’hiver ce matin !

lac-du-bourget-02-06-2011.JPG

Temps d’hiver la neige est à 700 m en ce 2/6/2011

 Une vieille photo de ma première plongée sur l'épave de la barge
Une vieille photo de ma première plongée sur l’épave de la barge

L’eau est pourtant chaude, et une petite plongée d’orientation pure au lac du Bourget pour trouver la barge aux plongeurs qui se trouve à 60m au large de Charpignat, et on le trouve sous l’eau qu’au cap.
Je palme donc jusqu’à la bouée de 40 m en surface, la troisième blanche sur la photo, avant de m’immerger, c’est laiteux et sombre ya pas de lumière du soleil, puisque pas de soleil…et les rivières ont du charrier un max vu la pluie qu’il est tombé ces derniers jours.
Je le préssentais et je n’ai pas fait l’effort de prendre l’appareil photo.

Un bubble check à 6 m et ya toujours un petit chuintement….pfff arrivé au fond, je m’équillibre et m’ajuste pour prendre le compas et chercher l’azimuth, ben nib !!! ça marche pas ce foutu compa marche pas ! Pour être honnète …c’est mes yeux….passé la quarantaine c’est la merde sous l’eau avec les petits chiffres…donc me voilà parti …à l’estime je cherche les 65 m comme la dernière fois puis quart de tour sur la gauche…et je crois reconnaître la topo du coin ça remonte d’un coup de cul jusque 60 m, ya deux ou trois cailloux, c’est presque plat maintenant et PAF !! en plein dans le mille !!
AHH sergio comment tu fais pour ne pas la trouver ??LOL

Une vieille photo de ma première plongée sur l’épave de la barge

Cette fois l’eau est plus claire les limons n’ont pas atteind cette profondeur. En fait c’est dommage que je n’ai pas la caméra ou l’appareil photo avec mes éclairages vidéo car j’aurai pu faire une belle photo d’ensemble. je fais le tour de la barge.
Un coup d’oeil au compas….toujours aussi illisible bon, donc va falloir rentrer à l’estime, et se souvenir de la dernière fois lol tant que le profil remonte c’est bon signe lol. C’est que mine de rien on doit être à 300 ou 350 m du rivage.

Le chti profil de la plongée sur l'épave de la barge aux plongeurs au lac du Bourget
Le chti profil de la plongée sur l’épave de la barge aux plongeurs au lac du Bourget

J’aperçois la lueur du jour qui commence à transpercer jusqu’à moi maintenant reste plus qu’a espérer que je tiens bien le cap, lol, j’entends la chaîne de la bouée des 20m c’est bon signe cela veut dire que je suis pile dans l’alignement, même si je ne la vois pas ni son corps mort.
A 14m, tout d’un coup je suis pris d’une sensation de chaleur phénoménale, serais en train d’avoir un soucis ??….à priori non….tout vas bien c’est simplement qu’en 1m de profondeur seulement la température de l’eau a pris 6° !!! Drôle de sensations…
Je retrouve les herbiers, les perches et l’épave à 6 mètres et sa poterie mais pas de brochet..lol je suis super content de moi lol je suis rentré pil poil au bon endroit sans me servir du compas.

Le chti profil de la plongée sur l’épave de la barge aux plongeurs au lac du Bourget

/ Première plongée sur l’épave de la barge aux plongeurs au lac du Bourget