Posted on Laisser un commentaire

Plongée recycleur sur l’épave du Labillon à Marseille

Grand beau temps sur Marseille pour ce week end de plongée sur les épaves du Ghrib et du Labillon

Plongée recycleur sur l’épave Labillon à Marseille

Rien de tel qu’une plongée entre potes par un beau week end de Juin 2012 de plongée à Marseille. J’avais du annuler ma participation aux plongées avec Pim sur les Epaves du Protée et du Natal à cause du boulot. Donc ce week-end serait ma compensation… et quelle compensation en fait !

Grand beau temps sur Marseille pour ce week end de plongée sur épaves

L’épave du Ghrib était à l’origine un remorqueur, qui tirait son chaland le Labillon, les deux furent coulés par un sous marin :

Un peu d’histoire sur les épaves du Ghrib et du labillon :

Plongee epave le ghrib deep ccr tartiflette team
Yannig sur l’épave du Ghrib

Le GHRIB, un remorqueur était la propriété de la société Chagnaud. Le 13 mars 1943 il quitte le port de La Ciotat pour se rendre à Marseille, il remorque le chaland LABILLON qui transportait des matériaux de construction d’une digue. Arrivé à 6 milles à l’Ouest de Cassis en face de la calanque de Sormiou, il est pris en chasse par le sous-marin anglais HMS Taurus, qui coule le Ghrib et Labillon au canon. Les deux sont envoyés par le fond en quelques minutes. Les marins survivants furent sauvés par des pêcheurs de Cassis qui avaient assistés à la scène.

Les épaves du Ghrib et du Labillon Aujourd’hui :

Le GHRIB et le LABILLON reposent désormais à 25 mètre l’un de l’autre bien à plat et en excellent état par 96 m de profondeur sur un fond sablonneux. Les deux épaves ne seront découvertes que bien des années plus tard grâce à un ROV de la COMEX et à la passion de son président Henry Germain Delauze.

Beaucoup de banc de poissons sur l'épave du Labillon
Beaucoup de banc de poissons sur l’épave du Labillon

 

Arrivé la veille avec tout le matos de Pervers, alias Jérome, on devait rejoindre Pancho Villa allias Yannig dit « le mexicain de Courchevel »… la préparation du matos m’avait quand même pris 1,5 jours… pendant que les autres s’amusent… GRRRRR
Le premier soir, on dîne chez « loule », puis on va se coucher de bonne heure.

La proue de l'épave du Labillon
La proue de l’épave du Labillon

La proue de l’épave du Labillon

Jour 1 Plongée sur le Ghrib et le Labillon

On est au centre vers 8 H pour avoir le temps de tout préparer se présenter et équiper le bateau, on a prévu un run time de maxi 160′ pour 25′ fond pour cette plongée Tek à Marseille.

Perspective sur l'épave du Labillon
Perspective sur l’épave du Labillon

L’organisation et le matériel :

Christophe sera notre pilote, assisté par un plongeur sécurité dont le rôle sera de nous attendre à 30 m, et nous accompagner à 6 mètres, ou se trouvera une bouteille d’oxygène. Parachute orange besoin de gaz, parachute jaune besoin d’assistance.

Visi infecte sur le Labillon
Visi infecte sur le Labillon

La plongée sur l’épave du Labillon :

Des Mola Mola (poisson Lune) viennent à notre rencontre pendant cette plongée sur le Ghrib et le Labillon
Des Mola Mola (poisson Lune) viennent à notre rencontre pendant cette plongée sur le Ghrib et le Labillon

Déjà quand on se met à l’eau on voit tout de suite que l’eau est chargée, « il neige » c’est comme si des flocons ou de la cendre tombaient au fond, ce qui s’explique « naturellement LOL car après du mistral et vent d’ouest on est dans la zone où dérivent les égouts de Marseille … ce qui nous a valu encore plus de poissons sur l’épave.
D’ailleurs en surface, alors qu’il l’a plongé moultes fois, Christophe est gêné au sondeur par des bancs de poissons qui la masque.

Des Mola Mola (poisson Lune) viennent à notre rencontre

Visites des cales du Labillon
Visites des cales du Labillon

Après une une descente moyenne entre 25 et 32 m/min, j’arrive le premier au fond, quelques mètres avant le fond je prépare mes éclairages. Et là rien…. le sable…. ha merde !! ça y est ça recommence ! Puré de chat noir ! Ya pas d’épave ! C’est comme la dernière fois ! Je fais un 360 ° mes phares éclaires …. les particules ! Puré d’Adèle !!! c’est pas vrai c’est la scoumoune ! Mes binômes sont là, je dirige mes phares vers le fond pour éviter l’effet particule, et …. effectivement je distingue alors une masse sombre vers ma droite à ..a peu près 4m…

Visites des cales du Labillon

Yannig a déjà dégainé son spool, l’accroche à la ligne et on part en direction de cette « masse sombre »…

Bô ! le Jérome ! Sur le Labillon
Bô ! le Jérome ! Sur le Labillon

Ah ben quand même ! C’est bien elle ! Et il y a du poisson partout ! Yann accroche la ligne sur l’épave, et nous voilà partit à la découverte de cette épave …. la visibilité est pourri, 2,5 m ou 3 mètres maxi. L’épave est couverte et recouverte de filet, il y en a de partout, Il y a même une batterie de camion sur le bord….. on continue sur le dessus vers l’étrave ( je ne comprendrais plus tard que c’est l’avant), je regarde vers le fond et je ne le vois pas… il faut que je descende un peu pour distinguer le sable et voir comme un gros boute au fond qui part vers l’avant, c’est là seulement que je commence à comprendre qu’on était sur le Labillon, le chaland, vu la visi, le Ghrib étant à 25m, on devrait le voir, laisse tomber, gars, on va explorer celle là ! LOL

L'étrave du Labillon complètement recouverte par des filets
L’étrave du Labillon complètement recouverte par des filets

En tournant sur l’épave on croise un Mola Mola, et vers l’arrière du Labillon on trouve enfin un espace non recouvert par les filets, qui nous permet de passer dans les cales du chaland, ou je descend suivi de Yannig, Pervers reste au dessus à nous regarder. Au fond je trouve encore une batterie de camion, je me demande qui peu bien balancer des batteries de camion à cet endroit, ??? c’est hyper polluant!

Peux t on m'expliquer pourquoi retrouve t on autant de batteries "récentes" sur l'épave du Labillon ?
Peux t on m’expliquer pourquoi retrouve t on autant de batteries « récentes » sur l’épave du Labillon ?

L’ambiance est bizare on nage dans les cales sous une voute de filet avec le spool à la main….
mais faut qu’on prenne du soucis aussi on est à 94 mètres, et faut rester dans le run time, on a prévu de sortir en 160′, et il faut qu’on retrouve la ligne LOL…le temps de rembobiner le spool, mais Yannig gère cela très bien c’est son boulot après tout ! LOL

Ambiance Filets....pour cette plongée sur le Labillon
Ambiance Filets….pour cette plongée sur le Labillon

De toute façon la visi est tellement merdique qu’on s’arrache. Ben heureusement qu’on l’avait spoolé celle là, sinon…. Cela aurait pu se terminer en  remonté en pleine eau !
On remonte tranquille….mais je sens mon Pervers… légèrement en retard sur Yannig
et moi, je suis sur qu’il a joué avec ses gradient factor…plus conservateur, pourtant je garde ma PPO2 à 1,3….

A 6 m au bout d’un temps certain…., Yannig qui a forcé sa Ppo2 m’annonce 10′ restant, merde moi c’est 35′ et je m’attend au pire avec mon pervers…. 50’…. puré NON j’y crois pas !….ma purge pipi ben forcément elle purge inside depuis un moment, et l’étanchéité de l’inflateur de la combinaison étanche est parti en couille, et l’eau est fraîche…Forcément le Yannig sort et c’est moi qui vais me coltiner les 20′ supplémentaires pour rester avec mon Pervers… Chouette …. LOL….

Je termine en 140′ mais on reste et sort en 157′ Promis ce soir, je vais la lui régler moi sa machine tu vas voir ! LOL
Il va me la payer celle là….

Sortie de l’eau…. (et depuis le temps que je lui dis ….) je fais remarquer à tout le monde y compris Yannig.. la config un peu pourrav du Meg de Jérome, des tuyaux dans tous les sens, entremêlés, le harnais à l’arrache….etc et ces foutus GF à la con…. du coup grande discussion et hop le pervers est Obligé de se coltiner la reconfig totale de sa machine cet après-midi…pendant que moi je ferai la sieste… LOL
Je t'<3 jerome LOL

Pour l’organisation de ce week-end nous avons utilisé les compétences de Christophe de Marseille.

Posted on Un commentaire

Statistique accident de plongée en recycleur forum 3.0

Statistique accident de plongée en recycleur forum 3.0

Statistique accident plongée en recycleur forum 3.0

Le Forum 3.0 Recycleur a eu lieu en mai 2012 à Orlando, Etats-Unis. Le sujet les accidents et les décès en plongée recycleur.

Le Forum recycleur 3.0 a Orlando

Un certain nombre de conclusions ont étés tiré lors de la séance de clôture de la conférence, qui représentent les principales recommandations et conclusions des délégués.
En conclusions il en ressort qu’il y a 1% de mort par an en recycleur en plongée, ce qui rend la plongée en recycleur, l’activité la plus dangereuse au monde après le bungy jumping.
Les fabricants de recycleur ainsi que les agence de formations ne se satisfont pas du tout de ces chiffres.
Gageons qu’un sérieux tour de vis sera donné à la qualité des formations, de leur instructeurs, de leur façon de former et du contenu de leur formation.

Un extrait de l’intervention de David Concannon :

Selon les données publiées, il y aurait eu près de 200 décès par recycleur à circuit fermé dans le monde. De 1998 à 2010; actuellement, il y a 12 à 15 nouveaux décès par recycleur chaque année (Fock, 2014). Les «accidents mortels en recycleur» sont classés dans la catégorie «un plongeur meurt en portant un recycleur», une caractérisation trompeuse impliquant que les problèmes d’équipement sont la cause de nombreux décès plutôt que, comme on le voit souvent, des erreurs de plongeur ou des problèmes médicaux. En fait, bien que la spéculation abonde, on sait peu de choses sur les causes profondes de ces accidents, car les enquêtes sont aléatoires et souvent mal exécutés, et les soupçons abondent entre divers parties prenantes au processus d’enquête.

Cette situation entrave les efforts pour augmenter la sécurité en plongée recycleur en identifiant les causes profondes des accidents et des décès en plongée recycleurs (Fock, 2014; Vann et al., 2007).

Des informations précises et complètes sont nécessaires pour répondre à la question: cause la mort des plongeurs de recycleurs ? « La coopération entre les autorités chargées de l’enquête et fabricants de recycleurs est indispensable pour améliorer les enquêtes sur les accidents de plongée. La preuve doit être
rassemblés, partagés et diffusés dans toute la mesure permise par la loi s’il y a lieu de amélioration de la formation, de l’équipement et de la pratique.

http://tecrec.padi.com/rebreather-forum-3-0-consensus-statements/

Posted on Laisser un commentaire

Site de plongée la Grotte au lac du Bourget

Site de plongée la Grotte au lac du Bourget

Site de plongée la Grotte au lac du Bourget

Re-découverte du site de plongée sur la cote sauvage au lac du Bourget « la grotte ». Ce site de plongée est situé sur la cote sauvage, après Bourdeau.

Le Site de plongée de la Grotte au lac du Bourget

Cela faisait terriblement longtemps que je n’avais pas plongé le site de la Grotte au lac du Bourget, sommes toute anodin au dessus de l’eau, mais sous la surface c’est le Top !

site de plongée de la Grotte au lac du Bourget
site de plongée de la Grotte au lac du Bourget

On part main droite il y a une belle cassure vers 20 mètres et une grotte à 8 m, enfin une grotte … une chtite pleine d’écrevisses.
A 20 mètres à la cassure ça descend directe, et au « fond » il y a une grosse dalle bien belle bien lisse qui descend de 60 m environ à 90 mètres voir 100 mètres ça dépend des endroits et on a beau palmer en tenant main droite, on n’en voit pas la fin,. On a beau aller loin vers le sud, cette dalle continue.
Lorsqu’il faut faire demi tour et qu’on revient en arrière dans la zone des 6 m le site est immanquable, il y a une sorte de bec avant d’avoir un creux sur la gauche ou se trouve la grotte.

Si on plonge sur cette belle dalle, la visite de la grotte au retour et de ses écrevisses, permettra de passer le temps aux paliers lors de votre décompression.

On pensera à faire des images de la grotte la prochaine fois qu’on plongera ce site de plongée.

Posted on Un commentaire

Plongée sur l’épave du remorqueur Ghrib

Plongée sur l'épave profonde du Ghrib

Plongée sur l’épave du remorqueur Ghrib

Ah Je ne cache pas ma joie quand Alex me téléphona pour me demander si je voulais plonger l’épave du Ghrib Vendredi. Donc jeudi soir direction le sud et Marseille ! J’ai bien tout préparé mon matos Gopro chargée, SD card vidée, les éclairages et tout le bastringue… je pensais pas que ça allait tout virer à la « cata »….

Plongee epave le ghrib

Préparation des bateaux à la mise à l’eau

Il y aura donc deux bateaux celui d’Alex et celui de Jean Luc qui fera aussi la sécu surface. Le soir repas léger, pas d’alcool et dodo à 10h30 on va se lever à 6h00 afin « d’éviter » les bouchons de Marseille. Le Rendez vous avec les « Revoïste helioxoman » dont Arnaud, est donné à la mise à la l’eau de la pointe rouge. et on charge le matos dans les bateaux il fait déjà chaud et on pique une suée.
Plongee epave le ghrib deep ccr tartiflette team

Bon on peut difficilement en rajouter là !

Les 70 ch de notre caboteur nous emmenent sur le site ou l’on trouve rapidement le Ghrib et le Labillon son chaland.
Alex prend en charge la manoeuvre, il jette des boutes à l’eau et y installe d’un coté les bails out et de l’autre coté le matos photo…. Grave erreur de l’avoir laissé faire on verra plus tard pourquoi !!

Donc j’accroche mes éclairages et ma batterie au boute…..

J’empoigne mon caisson pour démarrer la Gopro….j’appuie sur les bouton démarrage…. ça démarre pas….. oups…. je me dit bon ya soucis avec la SD card je check…..ya pas la SD card…. PUXXXX de MeXXX de BoXXXX à QuXXX !!! non mais c’est pas croyable !…. me suis gouré au bureau j’ai pris celle du bureau et pas celle de la plongée…..les deux étaient sur le bureau….
Je suis vert malade…. ya pas de mots.
Le blaireau….
Je suis descendu à Marseille pour ça ?

Je decide d’y aller quand même et de prendre mes éclairage vidéo puisque je n’ai que ça avec moi.
On se met à l’eau, pas de courant nickel.

Franck se met à chercher son 3°me bail out … ou est son troisième bail out ?……..ben parti au fond c’est la conclusion… comment est ce possible Je passe de l’autre coté du bateau pour prendre mes éclairage qui pendent au boute….. ou sont mes éclairages ? …… autre grand moment de solitude…..ya bien le boute qui pend dans l’eau mais rien qui pend au boute…. Putain … dites moi pas que c’est pas vrai ? c’est aussi parti au fond ? à 93 mètres en pleine eau ??? Je suis vert dépité malade….
Presque 3000 € de matos….
Ben j’ai trouvé une nouvelle raison de descendre….

Le Fox Noir (chat noir ? )

En fait le Fox pas si rusé que ça …. c’est la seule personne qui laisse pendre des boutes du bateau pour accrocher le matos sans le sécuriser. Il accroche un bail out au bout du boute les autre le long de la corde, tu prends le bail out du bout et les autres glissent le long du boute…direction le fond… CQFD….

C’était donc ça le mauvais pressentiment que j’avais ressenti lors de la navigation ?

Allez feu… on y go ! sauf que à 30 mètre je ne sent plus mon Fox derrière moi, je m’arrête et constate qu’il est stopé tentant d’appuyer sur l’inflatteur de sa combar, débranché, tellement squizzé que ses roubignolles lui sortent par les oreilles. Pensant à Charlotte qui réclame son deuxième, sa femme NDLR, et pas rancunier, je remonte vers lui pour lui rebrancher le bout du tuyau (de sa combar hein ?).

Puis zou direction le fond avec une petite pointe à 33 m/min.

A partir de 80m environ c’est soudainement laiteux.

Arrivé au fond en face de moi je distingue l’étrave du Ghrib et un Mola Mola.
Au fond Franck est déjà sur son scout à prendre le cap direction recherche de matos sur fond sableux à 93 mètres. Je lui emboite le pas … aux muscles LOL .

La mobilette me distance…. bon je me retourne pour voir si je distingue l’épave…. non ya plus…. ok…et py… devant ya plus Franck non plus….ha ben cela y en avoir moment de solitude au fond LOL …

Je sorts ma backup, au cas ou …. et justement Franck réapparait à donf sur sa mob, avec ….mes éclairages … et son 3°me BO par Jupiter et Neptune nom de nom !! ( oui effectivvement j’aurais très bien pu dire par Jésus Marie Joseph, mais je vois pas trop ce qu’ils viendraient foutre à 93 mètres au fond au large de Marseille LOL ??? )

J’agite comme un demeuré (j’ai pas besoin de me forcer….) ma back up car il ne m’a pas vu, , il s’arrête je récupère mon matos, j’ai envie de l’embrasser…même si c’est pas mon type LOL .

Il reprend le cap, je le suis, il me distance….je le sent mal on ne voit pas l’épave….et vu le run time, on est déjà à 11’46…. je commence à remonter un chouille de 5 à 6m…

A 14′ on décide d’abandonner, ça sert à rien de rester au sable, on a déjà 60′ de remontée au compteur. Franck me demande de balancer le parachute, drôle d’idée de 90 mètres pensais-je, lui n’a pas assez de fil…. et on remonte.

On pensait qu’un courant a du nous faire dévier mais à 6 mètres….. je distingue la barre de pallier pas très loin de nous, et les autres plongeurs au boute à 8 m. Ce qui me rend encore plus grincheux.

De plus j’ai presque une tendinite d’avoir rembobiner 90 m de fil…. GRRRRR Franck a voulu signaler notre présence dès l’abandon du fond.
Je me précipite sur la barre, bois un coup, et branche ma TV pour me mater un film pour passer le reste du temps….. suis un tantinet…irritable….
Alex me rejoint il lui reste encore 1H de palier et je sorts.

Plongee epave le ghrib deep ccr tartiflette team

le retour sous un soleil de plomb

Pour finir l’après midi, je passerais les détails, attendre en plein cagnard et risquer l’insolation, failli ne pas avoir de sandwich si mon SUPER Binôme du jour ,n’avait pas pensé à moi et retour dans ma Savoie natale sous un soleil de plomb.

Plongee epave le ghrib deep ccr tartiflette team

Ils en ont REVO et le Flamand l’a fait ! Un Revo à la frite et à l’heliox !

Le Grhib n’a pas voulu de moi.

Certes l’épave du Ghrib et son chaland n’ont pas voulu de moi en ce vendredi de début Juin, mais je suis têtu et ce sera encore meilleur quand ils s’abandonneront à moi !
Sans aucune mauvaise foix, même notre renard noir avouera sur le bateau que c’était laiteux au fond….

Posted on Laisser un commentaire

Plongée recycleur Grande Cale au lac du Bourget

Le site de plongée de Grande Cale au lac du Bourget

Plongée recycleur à Grande Cale au lac du Bourget

Comme Lionel qui veut faire des heures en recycleur, et il a entièrement raison, s’est bien débrouillé hier sur la plongée à 72 mètres, je lui propose de descendre un peu plus aujourd’hui à 90 mètres pour un run time de 90′ à grande Cale au lac du Bourget.

Le site de plongée de Grande Cale au lac du Bourget

Vu du nord vers le sud sur le site de plongée à Grande Cale au lac du Bourget
Vu du nord vers le sud sur le site de plongée à Grande Cale au lac du Bourget
Lionel le Padawan qui se prépare sur son bateau
Lionel le Padawan qui se prépare sur son bateau

Je propose donc à Lionel de plonger sur le site de grande cale au lac du Bourget qui permet de descendre sur les 100 mètres. La mission si vous l’acceptez et de descendre sur 90 m pour faire 12′ de temps fond avant de remonter afin de rester dans les 90′ de run time.
« Bon alors comment fait-on ? » je lui demande…. ben oui quoi on descend à 90 m et tu as un 3°m bail out ? pour 90 m ?

– Ben non….
– ha ben comment on fait alors ?
– ben « ON » mutualise…
– haaaaa lui dis je.. oui… et avec quoi ? tu fais comment pour passer de 90 à 70 m …. ta vu la MOD de ton bail out fond ?… une apnée ? tu respires une fois sur trois ? si tu panique tu vas consommer combien ?
Ton envie de mutualiser… c’est bien mais moi je ne te connais pas et toi tu ne me connais pas…. alors si ça merde au fond on fait comment ? tu as calculé ton volume de gaz pour sortir en ouvert si il y un problème ?
… pas de réponse de Lionel le Padawan….
….

Bon faut revenir aux fondamentaux là… va falloir travailler un peu….
Moi, je serais donc autonome pour sortir avec 3 bails plus l’oxy au pendeur.
Le lac est magnifique pétole de chez pétole et grand beau et chaud avec ça ! On s’équipe tranquillement.

Le bubble check à 6m et hop, c’est parti.

Bubble check
Bubble check

 

Lionel au Fond à Grande cale au lac du Bourget
Lionel au Fond à Grande cale au lac du Bourget

 

Comme on a pu déjà le constater, ce qui est bien pour les poisson et la faune ne l’est pas forcément bien pour nous, les particules continuent à descendre et c’est laiteux en dessous de 20 m. C’est cool pour les poiscailles car ça permet de réoxygéner le fond, mais pour nous plongeur fond…. ç’est pas cool.

Allez hop la première marche, et boum ça descend, mais je me rend compte que j’ai pas pris assez à gauche…. On va quand même mettre un certain temps pour arriver à 94 m….10′ mouarfff c’est hypra lent !!!!! LOL

Au fond je prend mon temps, check des ordi, cellules des têtes vidéos, un « OK » à mon binôme qui est debout sur ses palmes….. GRRRRR, et je commence à filmer….. tranquilllleeee… (accent marseillais)

Mais je ressent mon padawan un peu bizarre, il me regarde sans cesse, me tourne autour, se retrouve au dessus de moi, il est pas du tout comme hier…

Le rocher Nounours au nord de grande cale dans la zone des 8 m
Le rocher Nounours au nord de grande cale dans la zone des 8 m

 

Il me confiera plus tard, qu’il était inquiet et anxieux ne se sentant pas à sa place… j’ai bien compris, alors très doucement j’attaque la remontée pour « faire » la plongée dans la zone des 70 mètres, et moi je serai bien resté là….. les pierres sont magnifiques mais la vidéo rend mal, l’eau est laiteuse.
J’attaque la vrai remontée à 20′ c’est qu’on a encore 45′ de paliers. On continue main gauche vers le nord, Cette plongée est magnifique, on s’aperçoit que ça y est la faune a commencé à pousser à partir de 8 m et c’est justement à cette profondeur qu’on se prend un courant du nord pleine face .. hé oui même en lac !

A 6 m toujours ces milliards d'alevins...
A 6 m toujours ces milliards d’alevins…

 

La plongée Tek

Petite distraction aux paliers, à 8 m le rocher Nounours LOL. On fait demi tour et c’est quasiment sans un coup de palme qu’on rentre au bateau ou l’on retrouve le pendeur. Le retour avant d’arriver est assez impressionnant t’es à 6 m, au dessous de toi une marche… et puis…. plus rien c’est le noir….. alors pour rentrer poussé par le courant tu écartes les bars et vvoouuufffff tu te prends pour un avion de chasse rasant les sommets MDR.

Retour sur la dalle de départ de grande cale
Retour sur la dalle de départ de Grande Cale

 

On sort en 84′.