Publié le

Recycleur Hollis Prism 2 certifie CE EN 14143

Recycleur Hollis Prism 2 certifie CE EN 14143 et agree PADI TECREC

Le dernier recycleur de plongée Prism 2 de Hollis vient d’être ajouté à la liste des recycleurs agréés par Padi TecRec.
Hollis vient de déclarer que leur recycleur PRISM 2 vient de passer avec succès les tests de la norme européenne EN 14143 et d’obtenir ainsi le certificat de l’organisme certificateur.
Afin de remplir le cahier des charges des recycleur de type T, le PRISM 2 de Hollis doit être équipé d’un BOV lorsque requis par les exigences des cours PADI TecRec.
De plus amples détails seront ajoutés sur le site PADI Pro en temps voulu.

 

recycleur-ccr-hollis-prism2-deep-ccr-tartiflette-team.jpg

Le nouveau Recycleur Hollis PRISM 2 certifié EN 14143

Le recycleur Hollis Prism 2

Le recycleur Hollis Prism 2 est un recycleur à circuit fermé, idéal pour explorer les mers, les rivières sous-terraines, ou des épaves. Cet appareil peut être contrôlé électroniquement ou manuellement ce qui signifie que vous choisissez comment vous voulez la PPO2 à l’intérieur de votre boucle. Il comprend des faux poumons montés par dessus l’épaule en ventrale tandis que le scruber radial (filtre de chaux) est monté à l’arrière afin de fournir une respiration facile avec un effort résistif faible et un resistance hydrostatique faible. recycleur-ccr-hollis-prism2-deep-ccr-tartiflette-team-2.jpg

Vue arrière sur le Scruber en ABS

Le recycleur de plongée Hollis PRISM 2 est livré en standard avec ordinateur électronique secondaire de commande et un HUD primaire à LED, une plaque est fourni avec une wing, le recycleur est donc prêt à plonger sorti de sa boîte. Le PRISM 2 peut également être acheté avec ou sans blocs ou les premiers étages.
Le recycleur PRISM , y compris l’épurateur à chaux (scruber), est basée sur une longue histoire d’ingénierie et de développement pour la conceptions de systèmes de respiration innovant.
L’ABS est le matériau de choix pour le scruber du Prism, car il a une conductivité thermique plus faible que l’acier inoxydable et l’aluminium, c’est à dire qu’il ne dissipe pas la chaleur rapidement. Le maintien d’une température plus élevée est plus efficace pour la réaction chimique de la chaux à l’intérieur du scruber, ce qui contribue à une meilleure durée. L’ABS ne génère pas d’émission gazeuse . L’utilisation d’un scruber en ABS avec un écran de nylon et plaques de mousse à cellules devant les ouvertures supérieures et inférieures, afin de réduire l’éffet de meulage et les poussières en amortissant la plus part des vibrations, ce qui est un bénéfice d’une structure plus élastique.
recycleur-ccr-hollis-prism2-deep-ccr-tartiflette-team-3.jpg

La partie Hardware avec la plaque du PRISM 2

Une structure souple ABS réduit également le « chanelling » de la chaux en fournissant une pression continue sur la chaux et minimisant les mouvements des grains de chaux. la légère perte de matière due au poussièrage de la chaux, est compensée par la pression de l’écran et des plaques en réduisant l’espace mort.
Le coût global des composants en plastique moulé, à long terme, par rapport au coût de les fabriquer en l’acier inoxydable est important surtout dans un petit marché de niche. L’accroissement des performances d’épuration ont fait qu’ils ont prix le l’avantages sur les coûts d’investissements initiaux de conception et d’outillage pour une unité ABS.
recycleur-ccr-hollis-prism2-deep-ccr-tartiflette-team-4.jpg

La circulation dans la boucle du Prism 2 à l’inverse de ce qui se pratique habituellement

Le gaz sur le recycleur Hollis PRISM 2 passe à une vitesse relativement élevée directement à partir du faux poumon d’expiration dans la tête du recycleur et directement vers le bas du centre de l’épurateur. A mesure qu’il se diffuse hors de la chaux,sa vitesse ralenti alors que section transversale dans la chaux augmente, augmentations du temps d’épuration; le gaz s’écoule ensuite en dehors de l’épurateur à vitesse lente. La combinaison de la vitesse inférieure avec une chute de température à la paroi du scruber (le point de rosée),de la condensation apparaît sur le scruber sur toute la hauteur jusqu’à la tête (même avec un scruber en plastic, propre et bien isolé il y a un gradient de température sur la paroi du « seau » ). Le gaz passe ensuite à travers des fentes dans la tête, ce qui augmente la vitesse alors que la section transversale diminue; le gaz se déplace rapidement à travers les cellules, sortant de la tête pour aller dans les faux poumons d’inhalation avant le retour vers les poumons du plongeur pour un autre cycle.

/ Recycleur Hollis PRISM 2 %%

Publié le

Épave du Maréchal Canrobert plongée

plongee recycleur epave marechal canrobert deep ccr tartiflette team

Épave du Maréchal Canrobert plongée en recycleur

Nous n’avions pas pu plonger l’épave du Maréchal Canrobert l’année dernière… on s’est rattrapé il y a 15 jours.

Paquebot Maréchal Canrobert face

Paquebot Maréchal Canrobert face

 

Epave du Paquebot Maréchal Canrobert :

Historique de SS épave Maréchal Canrobert (+1892)

Nationalité: Française
But: transport
Type: paquebot
Propulsion: vapeur
Date construction: 1872
Poids (tonnes): 1227 grt
Dimensions : 81 x 10 m
Matériel: Acier
Moteur: machine à vapeur compound (double étage)
Puissance: 1050 ch
Vitesse: 15.5 noeuds
Sister-ship : Ajaccio, Afrique, Bastia, Lou Cettori, La Corse, Immaculée Conception, Mohamed Sadock.
Raison naufrage: collision
Date naufrage: 07/07/1892
Victimes: † 5 rang: 583

Vu arrière du Paquebot Maréchal Canrobert
Vu arrière du Paquebot Maréchal Canrobert

 

Le Constructeur du Paquebot Maréchal Canrobert : Scott Shipbuilding and Engineering Co. – John & Robert Scott, Greenock (Port Glasgow) GB

Dern. Propriétaire : Cie. Générale Transatlantique (CGT, Cie. Générale d´Armements Maritimes), Paris FR de 1881 à 1892

Propriétaire Précédent : Valery Frères & Fils, Marseille FR de 1873 à 1881

Depuis son lancement il était la propriété de la compagnie Valéry à Bastia qui reliait la Corse au continent puis désservit aussi l’Italie et fut affecté en Mai 1870 à l’Algérie. Un contrat de l’état français lui permit de proposer deux départs par semaine pour Alger, un pour Oran et Tunis.

Illustration du naufrage du paquebot Maréchal Canrobert paru dans la presse à l'époque
Illustration du naufrage du paquebot Maréchal Canrobert paru dans la presse à l’époque

 

LE NAUFRAGE du Paquebot MARÉCHAL CANROBERT :

Le sauvetage du Maréchal Canrobert
Le sauvetage du Maréchal Canrobert

Le Jour du naufrage, le paquebot, en provenant de Bône (Annaba), Algérie, fut abordé près de l’île du Planier en rade de Marseille par le croiseur Hoche qui manoeuvrait en escadre.

« Le Hoche l’éperonne avec violence à la hauteur des 3me classe, par le travers du mat de misaine babord. Il est 6h37 du matin, le paquebot « craque avec un bruit de noisette » …. par bonheur, l’ancre du Hoche croche dans la coque de l’abordé et le retient quelques temps.

Le sauvetage du Maréchal Canrobert

Le commandant du Hoche, le capitaine de vaisseau Boutet, donne un ordre qui sauvera les passagers du paquebot : il envoie tous les marins disponibles sur celui-ci, avec mission de ramener les rescapés sur le cuirassé. »

Le Cuirassier Hoche
Le Cuirassier Hoche

 

Le Maréchal Canrobert Coula en 8 minutes et fit 5 victimes, dont 3 enfants et 2 soldats.

Le Cuirassier Hoche a mis moins d’une heure pour rallier le port de Marseille à 30 km/h environ, depuis le large de l’ile de Planier.

Le sauvetage des passagers du Maréchal Canrobertvu par l'Univ Illustrée du 16/07/1892
Le sauvetage des passagers du Maréchal Canrobertvu par l’Univ Illustrée du 16/07/1892

 

HISTORIQUE DES PLONGEES SUR LE MARÉCHAL CANROBERT :

Le Fanal du Maréchal Canrobert sorti de l'eau
Le Fanal du Maréchal Canrobert sorti de l’eau

En 2008, La Comex trouve un écho au sondeur au large du Planier, et décide d’envoyer tout d’abord un ROV (remotely operated vehicle ou sous marin filoguidé), puis devant l’intérêt de l’épave, Mr Henry Germain Delauze, le regretté président de la Comex, plongera plusieurs fois dessus avec son sous marin, le Minibex, dont avec son ami Mr Jean Claude Cayol.

Au cours d’une de ces plongées Mr Delauze remonta un Fanal ( sorte de grosse lanterne) avec le nom du chantier Naval inscrit dessus qui lui permit d’identifier l’épave du Maréchal Canrobert.

C’est la Comex qui a donné les coordonnées GPS de l’épave à Mr Joncheray qui les a partagées.

La Comex avait même un projet de film commercial sur cette épave.

L’épave a été déclaré au DRASSM par Jean Claude Cayol il y a quelques années.

Nous voulions déjà plonger cette épave l’année dernière, en avril 2011, lors de notre campagne « A la poursuite du protée et du Natal » mais nous n’avions pas pu faute de temps. Cette épave semble avoir été plongée depuis au moins 2010 et même en « ouvert ». Un plongeur en a même fait des images, puis Jerome Espla en 2011. On retrouve ces images dans le reportage de France 3 ainsi que celles de Jérome Espla.

http://www.dailymotion.com/video/xp1nn3_le-zoom-2-l-ivresse-des-profondeurs-25-02-12_tv?fbc=806

Christophe me confirme l’avoir plongée 3 fois.

D DAY PLONGEE SUR L’ÉPAVE DU MARÉCHAL CANROBERT :

Ce matin c’est lever à 6h et petit dej à 6h30 faut être au bateau à 7h, il faut préparer le bateau, et on aura a mini 1H de navigation l’épave se trouve à 14 Miles nautique au large de Marseille, bien après l’ile du Planier au double de la distance entre Marseille et l’ile. On a prévu de passer 5h en mer, 1H aller, 3H sous l’eau et 1h retour, ça commence à faire beaucoup…

Agrandir le plan

Ce matin Christophe en CCR, plongera en binôme avec Louis en OC ( sisi lol), Yannig Jerome et moi ensemble, notre plongeur sécu, Benoit, a réussi à convaincre sa femme de le laisser participer à l’aventure, LOL, plus notre pilote.

On se prépare à plonger sur l'épave du Maréchal Canrobert
On se prépare à plonger sur l’épave du Maréchal Canrobert

Tout le monde est prêt

La mer est plus calme ce matin conformément aux prévisions météo, mais 30 km au large des cotes c’est pas tout à fait pétole. Je compte sur des conditions de visi bien meilleur que la veille.

Pas mal de bail-out pour plonger sur l'épave du Maréchal Canrobert
Pas mal de bail-out pour plonger sur l’épave du Maréchal Canrobert

Il en faut du matériel !

Au bout d’une heure de navigation, pas besoin de chercher l’épave du Maréchal Canrobert, alors qu’on arrive dessus à notre vitesse nominale, elle est tellement énorme au fond, que le sondeur la tope immédiatement !

On mouille la line et on se prépare tranquillement Benoit nous aide. A l’eau on se rend vite compte que la visi ça va pas être tout à fait ça.. c’est épais en surface et il reste des particules, c’est meilleur qu’hier certes mais bon…. ALLEEZZZ GAZZZZZ descente à maxi 40m/min, en bas … c’est sombre et je prépare mes éclairages en attendant mes sbirres…

Les grosses gorgones jaunes et rouge sur le dessus de l'épave du Maréchal Canrobert
Les grosses gorgones jaunes et rouge sur le dessus de l’épave du Maréchal Canrobert

Les Grosses Gorgones ont envahie le pont de l’épave

La Line est à 1m de l’épave…. juste MONSTRUEUSE, c’est pas le Haven certes mais ya du monde ! L’épave du Maréchal Canrobert est couchée sur le flanc c’est à dire que la partie supérieure de l’épave est sa coque et elle est recouverte d’un champ de grosses gorgones jaunes et rouges et il y a des banc de poisson de partout. C’est très dommage que la visi soit pas top, la partie laiteuse des 0-6m filtre trop la lumière et on a des particules en plus.

Avec une visi top l'épave du Canrobert aurait été majestueuse
Avec une visi top l’épave du Canrobert aurait été majestueuse

Plongée sur les Gorgones et les bancs de poissons de l’épave du maréchal Canrobert

On palme un peu sur le sommet puis on descend le long du pont, on capte l’immensité de l’épave, de ses super-structures, il y a pas mal de grosses ouverture sur le pont qui permettent de pénétrer à l’intérieur ce que nous faisons rapidement.

Descente le long de l'épave du Maréchal Canrobert
Descente le long de l’épave du Maréchal Canrobert

On descend le long de l’épave

Plongée à l’intérieur de l’épave du Maréchal Canrobert

C’est juste MAGNIFIQUE de pénétrer une épave comme celle ci par moins 110m, à l’intérieur c’est gigantesque aussi, il y a des traces d’incendie, de fumées de suies, des débris partout, des trasses de fracas.

Plongée à l'intérieur de l'épave du Maréchal Canrobert
Plongée à l’intérieur de l’épave du Maréchal Canrobert

Des Traces de suies et de fumées

On a du faire 15 ou 20m à l’intérieur, et on ressort par une ouverture encore plus grosse.

Des traces de fracas partout à l'intérieur de l'épave du Maréchal Canrobert
Des traces de fracas partout à l’intérieur de l’épave du Maréchal Canrobert

 

C’est « fracassé de partout !

On continue à longer la coque et on arrive sur ce qui semble être le bout (mais à y repenser, je n’en suit pas si sur…) un énorme filet remonte droit en pleine eau devant nous cache t il un bout de structure ? Un mat ? L’épave continue t elle plus loin ? C’est vrai qu’à cet endroit il est difficile de comprendre qu’elle est la partie du bateau, et la visi n’aide pas.

Y aurait il une structure sous cet amas de Filet ?
Y aurait il une structure sous cet amas de Filet ?

Y a t il un mat sous ce fatras de Filets ? En regardant la vidéo plusieurs fois… j’ai l’impression qu’il en manque un bout de l’épave du Maréchal Canrobert ?

Vu le timing, faut faire demi tour, le DTR (temps total avant sortie) commence à tourner de plus en plus vite…. oups…

Des Mola Mola sur le pont de l'épave du Maréchal Canrobert à -110 m
Des Mola Mola sur le pont de l’épave du Maréchal Canrobert à -110 m

Des Mola Mola encore curieux

On remonte donc sur le flanc dans le champ de gorgones, et PAF encore deux beau Mola Mola plein de curiosité, qui viennent se faire caresser la « couenne » .

On croise alors seulement Louis en ouvert qui vient d’arriver sur l’épave avec Christophe. Ils ont prévu de remonter à 15′,ils décolleront à 13′ ils vont nous rattraper vers 20m je crois nous dépasser et sortir bien avant nous ouch !

Plongée de Louis en circuit ouvert sur le Maréchal Canrobert
Plongée de Louis en circuit ouvert sur le Maréchal Canrobert

On croise le buleux avec son binôme… LOL

On quitte le fond à 23′. on retrouve à 30m notre fidèle compère, Benoit, qui prend en charge une partie de nos blocs et nous accompagne jusque la barre de palier. Cette fois pervers pépère a bien régler ses GF et ils nous colle Yann et Moi.

Louis a moins de temps fond sur l'épave du Maréchal Canrobert que nous et nous dépasse aux paliers
Louis a moins de temps fond sur l’épave du Maréchal Canrobert que nous et nous dépasse aux paliers

« Croisement » des deux palanqués

A 6m on se rend compte que c’est de plus en plus laiteux le pire étant à 4,5m, mais par contre grosse différence de température : au fond l’eau est à 13°C, à 7m 18°C, à 4,5m 19°C et 22°C en surface. A 6m…il me reste encore 102′ de déco, je bois une bouteille d’eau et branche la vidéo « bienvenuti al sud » pour faire passer le temps.

Jérome est resté sur la line à même pas 4 m de moi je lui demande combien il lui reste de palier, la visi est tellement nulle que je ne vois pas ses signes !

Mais une chose est sure quand on est sorti de l’eau, on avait la BANANE !!!! LOL

Yannig descend le long de l'épave du Maréchal Canrobert
Yannig descend le long de l’épave du Maréchal Canrobert

Yannig recherche un trou le long du pont du Maréchal Canrobert

Quel pied !

Le champ de Gorgone du Maréchal Canrobert est juste magnifique
Le champ de Gorgone du Maréchal Canrobert est juste magnifique

Le Champ de Gorgones sur le dessus de l’épave

On y reviendra !

Vidéo de la plongée sur l’épave du Maréchal Canrobert

Sources : DRASSM, Naufrages en Provence ou le Livre des Epaves(c) 1985 de Jean Pierre Joncheray, Jean Claude Cayol

Tous les documents d’époque m’ont été donnés par MM Joncheray et Cayol.

Données techniques de notre plongée sur l’épave du Maréchal Canrobert :

Plongée de 3H 11′ en recycleur AP Diving Vision & Mini Megalodon au trimix 8/78 profondeur max 110m. En trinome Jerome Mercier, Yannig Charles, bibi, et Christophe et Louis Pettex Sabarot en semble, merci à notre plongeur sécu et notre pilote qui ont accepté de passer 5h en mer ! LOL

Remerciements Posthumes à Mr henry Germain Delauze qui est décédé le Mardi 14/02/2012 à Marseille :

Henri-Germain Delauze, est né 17 septembre 1929 à Cairanne . Diplomé des Arts et Métiers, il découvre la plongée lors de son service militaire à Madagascar en 1949.

Il fut un pionnier de la plongée sous-marine et le fondateur de la Comex, célèbre société Marseillaise qui fut pendant très longtmeps le leader mondial des travaux sous-marins. Il rejoint ensuite l’équipe d’un autre pionnier le Commandant Cousteau et participe aux premières plongées archéologiques de 1952 à 1955.

Ayant dirigé la construction d’un tunnel autoroutier à La Havane à Cuba pour l’entreprise Grands travaux de Marseille, il décida de créer sa société, la Compagnie maritime d’expertise mieux connu sous le nom de Comex, en 1961.

La croissance de la Comex va exploser, dans les années 70, avec le Boum du pétrole offshore. La Comex est effectivement pionnière dans les travaux sous-marins, on ne compte plus ses records de plongée (tel HYDRA 10 : Record du monde de profondeur par Théo Mavrostos plongée simulée en caisson de trois plongeurs établi à 701 m toujours inégalé) et les innovations technologiques, notamment dans la mise au point des caissons hyperbares.

La recherche archéologique et d’épave avait toujours été son « dada » et on lui doit nombre de découvertes d’épaves grâce à ses « outils » le Janus II, le Remora, le Minibex.

Article paru dans la presse sur le naufrage du paquebot Maréchal Canrobert
Article paru dans la presse sur le naufrage du paquebot Maréchal Canrobert

D’autres illustrations sur le naufrage du Paquebot Maréchal Canrobert

Cuirassier Hoche
Cuirassier Hoche

Une illustration d’époque du cuirrassier Hoche

Illustration d'époque de l'abordage du Marchéchal Canrobert par le Cuirassier Hoche
Illustration d’époque de l’abordage du Marchéchal Canrobert par le Cuirassier Hoche

Une Illustration d’époque de la « rencontre » avec le Hoche quelques instants avant le naufrage Du Maréchal Canrobert

 

Publié le

Préservation de l’épave d’Avion Nazi FW58 du lac du Bourget

Il faut préserver l'épave du FW58 au fond du lac du Bourget

Préservation de l’épave d’Avion Nazi FW58 du lac du Bourget près de Chambery

Au fond de notre lac du Bourget, le plus grand lac de France se trouve par -112m une épave d’avion nazi, un FW58 qui à mon avis, a une porté Historique et culturel.

Il faut préserver cette épave au fond du lac du Bourget

J’ai appris récemment de oui dire, dans la presse, écrite et télévisé régionale, que le musée de Berlin aurait lancé une souscription pour faire renflouer cette épave et la ramener à Berlin.

Il me semble tout à fait inapproprié de renflouer l’épave du FW58 à plusieurs titres :

TECHNIQUEMENT :

le FW58 est un avion à structure métallique recouvert de toile, bien qu’il soit au fond du lac dans une eau à 4°C la toile part en lambeau. L’avion est planté à 80° nez et moteurs dans la vase jusqu’au cokpit. La vase est tellement fine que même le déplacement d’une palme de plongeur à 1,5m de distance soulève la vase.
Il suffit de regarder les dernières images de l’épave pour comprendre en les comparant aux premières faites suite à sa découverte, son délabrement rapide depuis quelques années, depuis qu’elle est plongée souvent par des plongeurs non aguerris à ce type de plongée, lui mettant des coups de palmes ou ne possédant pas le bon « trim », ou flottabilité et s’accrochant dessus.
Le fait de vouloir bouger cette épave, va la détruire, les sections de tube sont très fine, et la toile le recouvrant va partir en lambeau et rester au fond du lac du Bourget.
De plus si jamais la structure était sorti de l’eau quid de sa conservation immédiate ?

HISTORIQUEMENT ET CULTURELLEMENT :
Cette épave a une histoire importante sur le point de vue Culturel.
« Le 30 Mars 1944, un avion allemand, un Focke Wulf 58C, un avion école de reconnaissance, décole de Lyon Bron avec 4 pilotes à bord. Après quelques minutes de vol, ils se sont mis en tête de faire un rase motte au dessus du lac du Bourget pour se faire plaisir. Bien mal leur en a pris. Juste en passant au dessus de Chatillon, l’avion pique du nez et s’écrase dans l’eau froide du lac. La scène se passe devant des pécheurs de Conjux qui arrivent à temps pour sauver deux pilotes, mais les deux autres sont déjà morts. L’avion met une vingtaine de minutes avant de sombrer au fond du lac emportant les deux corps. Les deux pilotes allemands sauvés seront récupérés plus tard par le colonel commandant la base de Bron. En guise de remerciements, le Colonel Allemand fit libérer quatre prisonniers originaires de la région. Cette histoire est bien connu des habitants de Chindrieux et Conjux et est authentifié par les archives militaires allemandes de Fribourg. »

Des résistants Français lui doivent la vie.

DU POINT DE VUE PLONGEE :

Nous plongeurs tech n’aurions plus notre belle épave.

Pour toutes ces raisons nous pensons que cette épave doit rester là ou elle est.

Plus de détail sur l’épave se trouve sur le lien suivant :
Epaves du lac du bourget

Publié le

Achat combinaison étanche SF TECH Kevlar Pro

Combinaison étanche SF TECH Kevlar Pro à vendre

Mon pote Yannig dit Pancho Villa, LOL, vend sa combinaison étanche SF TECH Kevlar Pro.

 

Combinaison de plongée étanche SF TECH à vendre
Combinaison de plongée étanche SF TECH à vendre

Combinaison de plongée étanche à vendre

Les manchon étanche de la combinaison
Les manchon étanche de la combinaison

Yannig vend sa combinaison de plongée étanche, Excellent achat puisque j’en ai une depuis 3 ans !

Les manchons de la combinaison étanche SF TECH

Combinaison de plongée SF Tech Kevlar Pro à Vendre Cagoule séparée
Combinaison de plongée SF Tech Kevlar Pro à Vendre Cagoule séparée

La combinaison a été utilisé seulement 4 fois !

La cagoule séparée en 7mm

Combinaison de plongée SF Tech Kevlar Pro à Vendre Purge Apeks
Combinaison de plongée SF Tech Kevlar Pro à Vendre Purge Apeks

La taille de la combinaison pour des plongeurs de 190 à 195 cm.

Purge Apecks

Combinaison de plongée SF Tech Kevlar Pro à Vendre
Combinaison de plongée SF Tech Kevlar Pro à Vendre

Ouverture de la combi avant par Zip permettant au plongeur de s’équiper solo.

Deux larges poches souples avec Dring incoporés de chaque coté des cuisses

Rockboots pour combinaison de plongée à vendre
Rockboots pour combinaison de plongée à vendre

Les larges poches avec Dring sont idéales pour la plongée tech, pour y loger éventuellement un parachute, un spool, une mini light une bouteille d’eau etc…

Les rockboots

La taille des rockboots est 45, la combi est équipée de gants étanche XL ainsi que d’une purge pipi. Elle est livrée avec son sac de transport.

Prendre directement contact avec Yannig :

 

Publié le

EVALUATION DES TABLES HELIOX PROFONDES

EVALUATION DES TABLES HELIOX PROFONDES DANS LE TRAITEMENT DES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION DE TYPE II EN PLONGEE LOISIR

EVALUATION DES TABLES HELIOX PROFONDES DANS LE TRAITEMENT DES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION DE TYPE II EN PLONGEE LOISIR

je viens de tomber sur cette étude EVALUATION DES TABLES HELIOX PROFONDES DANS LE TRAITEMENT DES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION DE TYPE II EN PLONGEE LOISIR…. tout lire… jusqu’au bout !!

 

Au XVIIe siècle, VON GUERICKE a inventé une pompe à vide qui modifiait la pression atmosphérique. Cette expérience fût reprise par Robert BOYLE en 1670 qui enferma dans le récipient une vipère et qui la décomprima à l’aide de sa pompe : il observa alors « qu’elle se débattait furieusement ; et présentait de remarquables bulles dans les liquides et diverses parties du corps, telle que l’humeur aqueuse de l’un de ses yeux… »….extrait de Greps.

Cette étude sur l’évaluation des tables héliox profonde est à lire COMPLETEMENT et TOTALEMENT, et on a confirmation de la supériorité de l’utilisation des tables D50 à l’héliox sur les tables classiques.
il est à noter l’excellent travail du docteur Bertrand Delafosse au caisson de Lyon.
il est tout aussi surprenant de constater le déni de Moniteur Fédéral lors d’accident de plongé avérés !!
cf tableau 13 page 82
extraits…. :
« Lorsque ces patients ont été contactés par téléphone, ils sont revenus à chaque fois sur leur accident en affirmant qu’il ne s’agissait sûrement pas d’un accident de décompression. Ces réactions de déni ou de minimisation des symptômes sont somme toute assez compréhensibles sur le plan psychologique (67). La survenue d’un accident renvoie à la notion de faute. Chez ces plongeurs expérimentés, dotés d’une grande maîtrise technique et de connaissances importantes, la survenue d’une faute ou d’une erreur peut entraîner un sentiment de culpabilité. S’il n’y a pas eu de faute particulière, on parle « d’accident immérité ». Cette situation est angoissante car le plongeur ne sait pas pourquoi il a eu cet accident. Il a déjà plongé des centaines de fois auparavant dans des conditions semblables et il ne s’est jamais rien passé. Il est alors rassurant pour lui de penser que les signes cliniques sont peut-être dus à une autre pathologie et que les maux dont ils souffrent n’ont rien à voir avec un accident de décompression. Ainsi l’explication est trouvée et permet d’envisager la reprise de la plongée sereinement. Ce dernier point a d’ailleurs une importance capitale. La survenue d’un accident de décompression de type II entraîne au minimum une interdiction de plonger de six mois et peut être dans certains cas définitive.  »

TABLES au format PDF