Publié le

Oedème d’immersion le viagra peut vous sauver

Hélitreuillage lors d'un accident de plongée

Le Viagra peut sauver la vie des plongeurs et des nageurs d’un oedème d’immersion

Le Viagra peut sauver le plongeur d'un oedème d'immersion
Le Viagra peut sauver le plongeur d’un oedème d’immersion

Une petite dose de Viagra pourrait sauver la vie des nageurs et des plongeurs qui éprouvent une forme brutale et potentiellement léthale d’un œdème pulmonaire à l’entrée dans l’eau froide, et d’un oedème d’immersion selon l’étude publiée dans la revue Circulation: Journal de l’American Heart Association.

La physiologie est très importante en plongée il n’y a pas que la forme physique. On avait aussi parlé de la maladie de décompression de la moelle épinière.

L’oedème d’immersion peut affecter les plongeurs et les triathlètes participant à la nage en eau froide.

Le Viagra, ou le sildénafil, est surtout connu pour le traitement de l’impuissance masculine, mais il peut aussi aider dans les cas d’hypertension artérielle pulmonaire.

Lorsque les athlètes ou les plongeurs font une entrée soudaine dans l’eau froide, ils peuvent développer un œdème pulmonaire (SIPE).

Lorsque cela se produit, les vaisseaux sanguins dans les bras et les jambes se contractent, ce qui conduit à une accumulation de sang dans le cœur et les poumons. Les symptômes comprennent des crachats de sang, difficulté à respirer et faible teneur en oxygène dans le sang.

Bien que les symptômes se dissipent souvent après 24 heures, L’oedème d’immersion peut tuer. Pas tout le monde n’est enclin à développer un oedème d’immersion, et ceux qui seraient sujet à le développer l’ignorent jusqu’au jour où….et les symptômes se déclarent rapidement …. Ceux qui sont sujet à des oedèmes devrie d’immersion devraient être suivi médicalement.

Une petite dose de Viagra réduit la pression dans les poumons

Dr Richard Moon, un anesthésiste et un médecin directeur du Centre Duke de médecine hyperbare et de physiologie de l’environnement à Durham, Caroline du Nord, et ses collègues ont étudié 10 athlètes qui avaient subi un oedème d’immersion pendant l’entraînement ou en participant à des triathlons.

L’équipe a surveillée attentivement les sportifs car ils s’entraînaient dans des conditions similaires à celles qui sont susceptibles de déclencher un oedème d’immersion. Ils ont ensuite comparé les 10 athlètes à 20 autres personnes qui n’ont eu aucun antécédent de d’oedème d’immersion.

Aucun des participants n’avaient d’anomalies cardiaques, mais ceux qui étaient enclins aux oedèmes d’immersion avait une pression artérielle pulmonaire supérieur et leur pression capillaire pulmonaire bloquée pendant l’exercice.

Ceci a confirmé que l’oedème d’immersion est une forme de l’oedème pulmonaire provoqué par la haute pression dans les vaisseaux sanguins dans les poumons, on parle d’accident de plongée.

Les sujets à l’oedème pulmonaire ont ensuite répété l’exercice, après la prise de Viagra. Cette fois-ci, la pression a été réduite.

L’auteur principal, le Dr Moon explique: « Au cours de l’immersion dans l’eau, de l’eau particulièrement froide, les gens sensibles ont un degré exagéré de la redistribution normale du sang des extrémités vers la région de la poitrine, ce qui provoque une pression accrue dans les vaisseaux sanguins des poumons et des fuites de liquide dans les poumons. Certains cas d’oedème d’immersion semblent avoir été le résultat de problèmes cardiaques « .

Le Docteur Moon pense que dans ce cas que les vaisseaux sanguins se dilatent dans les bras et les jambes, et que le sang a moins tendance de repartir au thorax, et la pression dans les vaisseaux sanguins des poumons est moins forte.

Le Viagra peut sauver le plongeur d'un oedème d'immersion
Le Viagra peut sauver le plongeur d’un oedème d’immersion

Comment une athlète a contracté un oedème pulmonaire

L’une des participants est la triathlète Katherine Calder-Becker, âgé de 51 ans. Sa sensibilité à l’oedème d’immersion a menacé de mettre fin à sa carrière sportive en raison d’un essoufflement incapacitant et de sa mise en détresse durant la partie nage en eau froide dans les compétitions.

Elle a été hospitalisée crachant du sanget et diagnostiqué souffrant d’un oedème d’immersion.

Après avoir participé à des études à l’Université Duke en 2011, son cardiologue lui prescrit une faible dose de sildénafil (la molécule du Viagra) qu’elle prend maintenant peu de temps avant les compétitions.

Katherine Calder-Becker raconte :

«J’ai couru avec succès 20 triathlons depuis que je commencé à prendre du sildénafil, dont cinq ultra qui nécessitent de nager 10 kilomètres. Je n’ai pas eu d’incident depuis. Je ne voulais pas abandonner la compétition. C’est quelque chose que mon mari et moi faisons ensemble, et nous voyageons ensemble pour participer à ces compétitions, pouvoir continuer signifiait tout pour moi. « 

Les chercheurs aimeraient voir de plus grandes études reproduire les résultats et connaître sur les effets secondaires indésirables potentiels du médicament. Ils espèrent que la recherche en cours en dira plus sur ce qui déclenche un oedème d’immersion et la façon d’obtenir un diagnostic précoce.

source http://www.medicalnewstoday.com/articles/306754.php