Publié par Laisser un commentaire

Plongée épave avion FW 58 lac du Bourget

Plongée épave avion FW 58 lac du Bourget

Plongée épave avion FW 58 au lac du Bourget -112 mètres

Première et superbe plongée sur l’épave d’avion FW 58 du lac du Bourget : Lépave d’avion Allemand qui a coulé pendant la seconde guerre mondiale.

Bin, on peut le dire ça a merdé, aujourd’hui. Depuis hier on est fier, on a les images pleins la tête, et quand même une certaine appréhension d’y retourner, ce n’est pas rien 112 mètres en pleine eau dans le noir à 6° et la décompression à 6 mètres dans de l’eau à 10 degrées.
On a décidé d’y retourner. Pour aujourd’hui, l’idée c’est de faire plus court, il fait toujours aussi froid dehors et de lancer une gueuse plus lourde avec un bout plus gros pour arrimer le bateau dessus pendant la plongée. On décide donc de lancer la gueuse de 40 kg sur un bout plus gros et pour être sur de bien le placer on le fera coulisser le long du bout d’hier par un lasso.
Ce qui devait arrivé, arriva, tout se bloque à 70 mètres et en plus je remarque au sondeur que le bateau a reculé de 16 mètres. On se débat, on remonte un poil la gueuse, et on redescend le tout et enfin elle arrive au fond.

On s’équipe et on part. Comme hier je suis devant et j’essaye de descendre assez vite, car on a décidé de ne pas rester longtemps au fond, pour ne pas charger trop de palier. Par rapport à hier il fait noir tout de suite. J’arrive à 96 mètres en 4 min et le temps que je me stabilise je suis à 99 mètres. Pendant ce temps je balaye avec le HID 360 ° autour de moi : NADA.

Là je pense que nous allons connaître un grand moment de solitude. Philippe et Thierry arrivent peu après, Thierry pensera même en arrivant sur moi, en voyant le faisceau lumineux du phare HID balayer l’obscurité dans tous les sens, que c’était perdu d’avance.
On descend à la vase, et là surprise, la gueuse de 40 kg (dia 15 x 70 cm) a littéralement disparu entièrement dans la vase, ni le crochet, ni le mousqueton ne sont visibles, le bout disparaît dans la vase. Surprise, le petit bout d’hier est entièrement enroulé sur la vase autour du gros bout, c’est la mouise. Philippe saisie le bout et nous voilà partie à palmer sur 10 mètres devant nous style commando et à d’écrire un arc de cercle pour trouver l’épave d’avion FW 58. NADA.

 Vas y sergio ya gros à gagner pour toi si tu réussi !!!!
Vas y sergio ya gros à gagner pour toi si tu réussi !!!!

Moi à 12 min, j’en ai plein le dos on a dépassé les temps que nous nous sommes impartie et je fais signe que je souhaite remonter. On décolle. On envoie le parachute Orange, et je switch à 40 mètres. La luminosité est nulle, ma purge prend l’eau comme d’hab et je me gèle à 6 m. Enfin on sort et il fait beau. Le temps de plongée est de 91 minutes.
De retour sur le bateau, on échange nos impressions, on est quand même déçus, mais on ne peut pas laisser nos bout et nos gueuses comme çà.
Je met Sergio au défit qu’il est impossible de sortir la gueuse de la vase, et un pari idiot après, Sergio et Gil tirent comment des ânes sur le bout, et ça vient !!!!

 On met tout ce q u'il faut comme parachutte pour remonter la gueuse
On met tout ce q u’il faut comme parachutte pour remonter la gueuse

Cela prend beaucoup de temps, c’est lourd et harrassant, au sondeur on voit la gueuse à 45 mètres et aussi la petite gueuse d’hier qui décolle à 91 mètres. Sergio s’habille, prend un bloc, un de mes blocs de déco, et cinq parachutes et descend à 45 mètres pour soulager la gueuse. De retour sur le bateau, on recommence et c’est beaucoup plus facile. On remonte tout ce sac de nœuds sur le bateau.

Ca sufisait pas pour tout remonter.

Houlaaaaa c'est profond ! je vois pas le sable !
Houlaaaaa c’est profond ! je vois pas le sable !
 Plongée épave avion FW 58
Plongée épave avion FW 58
Préparation avant la plongée épave avion FW 58
Préparation avant la plongée épave avion FW 58
Papa se prépare plongée épave avion FW 58
Papa se prépare plongée épave avion FW 58
Philippe se prépare plongée épave avion FW 58
Philippe se prépare plongée épave avion FW 58
Philippe se prépare plongée épave avion FW 58
Philippe se prépare plongée épave avion FW 58
Papa chauffe la chaux plongée épave avion FW 58
Papa chauffe la chaux plongée épave avion FW 58
Détendu avant la plongée épave avion FW 58
Détendu avant la plongée épave avion FW 58
Nos plongeurs de soutien nous aident avant la plongée épave avion FW 58
Nos plongeurs de soutien nous aident avant la plongée épave avion FW 58
Bon ça marche comment ce truc ? c'est une lampe de plongée ?
Bon ça marche comment ce truc ? c’est une lampe de plongée ?
Il faut pas respirer par le nez...
Il faut pas respirer par le nez…

On se quitte on a perdu une bataille, pas la guerre.

Houlaaaaa c’est profond ! je vois pas le sable !

La trace des trois plogeurs descendant pendant la plongée épave avion FW 58
La trace des trois plogeurs descendant pendant la plongée épave avion FW 58

On voit très bien au sondeur la descente des trois plongeurs, faut pas perdre de temps GAZ ! on respire pas et on gonfle la combinaison uniquement lorsqu’elle serre trop les roubignolles et que la douleur fait réagir, sinon les deux autres sont à la traine. Beau freinage à partir de 95m et stabilisation à 99m de ma part.

Quelques vidéos sur la plongée de l’épave de l’avion FW 58 au lac du Bourget

 

Merci à nos plongeurs Sécu Sergio et Gil.

Profil de la plongée sur l’épave d’avion FW58

Profil de plongée sur épave avion FW 58 106 mètres et 91 minutes
Profil de plongée sur épave avion FW 58 106 mètres et 91 minutes

Plongée à 112 m sur l’épave du FW58 du lac du bourget

Publié par 12 commentaires

Epave FW 58 plongée lac du Bourget

Epave FW 58 plongée lac du Bourget

Plongée sur l’épave du FW58, avion allemand Nazi au fond du lac du Bourget.

Ça y est c’est le grand jour on va plonger l’épave du FW 58 C ! Avec Thierry on attend cela depuis longtemps, on a fait pas mal de sacrifice et de plongée pour cela, Philippe nous emmenne faire l’avion. La météo avait prévu grand beau et maxi 20 km/h de vent et là elle s’est trompée. Ce matin au lever il fait 6°, le ciel est maussade et un vent de force trois balaye le lac du Bourget.
Nous nous mettons à pied d’œuvre et préparons notre matériel pendant que Fabrice et Christophe, les deux plongeurs sécu qui nous accompagnerons prépare le matériel de sécu. Des vagues agitent le lac et perturbent notre arrivée sur zone, nous avons du tiré des bords pour traverser le lac en 1H30 jusqu’à arriver à Chindrieux. Puis vint le temps des repérages au GPS et au sondeur pour localiser l’épave, il fait 8°, l’air est humide nous avons déjà les pieds et les mains transis de froid.
. Plongée Epave FW58 C lac du Bourget

Christophe un de nos plongeurs sécu a mis sa cagoule et est transis de froid, le temps est humide, il y a de la brume il fait 6°, ils sont habillés et prêts à se mettre à l’eau si ca se passe mal.

Soudain l’avion apparaît très clairement au sondeur, gros écho incliné, cela ne peut être que lui. On refait un passage pour être sur.

Christophe et Fabrice lancent alors la gueuse et arriment la bouée.
Thierry, Philippe et moi même nous préparons à nous immerger, je prend deux phares, un HID 10W et mon Halogène de 50W.
plongee-epave-avion-nazi-fw58-lac-du-bourget-deep-ccr-tartiflette-team__51_.JPG

plongee-epave-avion-nazi-fw58-lac-du-bourget-deep-ccr-tartiflette-team__28_.JPG


On s’équipe, même si on sourit on est tendu, nos plongeurs sécu sont au petits soins pour nous aider à nous équiper.

Nous entamons alors la descente, je suis devant, on suit le bout sans trop le toucher de peur de le déplacer, soudain il fait noir et le faisceau du HID fuse dans les ténèbres. J’atteins les 95 mètres en 5 minutes, je m’arrette et me stabilise comme prévu, j’attends mes trinômes qui ne tardent pas.
sondeur-plongee-epave-avion-nazi-fw58-lac-du-bourget-deep-ccr-tartiflette-team__37_.JPG

La magnifiqure trace des trois plongeurs qui descendent et en bas la « virgule » qui est l’écho de l’avion

C’était ça le plan : on cherche à 95 m, pas la peine de descendre plus bas pour chercher si on ne trouve pas l’avion et charger les paliers en vain.
J’agite le faisceau fin et perçant du HID pendant quelques secondes et BINGO la Queue de l’avion et sa croix gammée apparaissent devant nous à 5 mètres au grand maxi :

Très belle image empruntée à jean marc Blache

je crie de joie, on est tombé pile dessus et on l’a trouvé immédiatement. Thierry dira plus tard quand il est arrivé qu’il m’a vu tel le chien en arrêt devant le gibier.
Philippe tient le bout, puis le lâche, je le suis, on fait le tour de la queue puis on descend le long du fuselage, l’ossature est à nue, il manque la toile qui le recouvrait. On continue l’exploration on descend vers le cockpit. Toute la partie avant le cockpit est carrément enfoncé dans la vase, preuve que l’avion a du toucher le fond avec une certaine vitesse pour s’enfoncer si profond.

Au fond dans le cockpit les commandes sont là, ainsi que les sièges, nos ordinateurs indiquent 107 mètres, l’avion est planté quasi verticale avec un angle d’environ 70°, la queue est à 95 m. On fait le tour des ailes, puis Philippe se met en tête de rapproche encore plus la gueuse de l’avion, et le voilà qui force pour la soulever mais elle fait carrément ventouse avec la vase, j’ai failli l’aider, puisme ravise, vaut mieux éviter de s’emmeller à deux dans le bout à 107 m en pleine eau dans une eau à 6°. Transis de froid, je remonte sur la queue de l’appareil et jette un dernier coup d’oeil à mon ordi qui m’indique 85 min de déco, et fait signe à Philippe que je souhaite remonter, Thierry n’attendait que cela, on quitte l’avion à 16 minutes.

La longue et froide remonté commence. A 60 mètres je ferme l’ADV. A 50 mètres on coupe l’éclairage il fait assez jour pour lire les instruments. Pendant la remonté on continue à saturer et à charger jusqu’à avoir 95 min de déco. A 40 mètres je switch sur NX28 au diluant et rince. On Gagne 20 minutes d’un coup.
On fait monter les ppO2 et les ordi gueules. Philippe lance un parachute orange pour signaler que tout se passe bien. Il fait froid et on n’arrive pas à se réchauffer, car l’eau est seulement à 10° en se rapprochant de la surface, on est quand même le 15 Novembre. A 6 mètres nous retrouvons la barre de déco avec la B15 d’oxygène au cas ou, et c’est parti pour 43 min de déco !

Thierry et Phillippe au palier à la barre à 6 mètres.

Ha la joie de sortir, enfin, nos plongeurs sécu nous aident à sortir de l’eau et à nous déséquiper, et une fois sur le bateau la joie éclate : VENI, VEDI, VICI. On a les images dans la tête et c’est fantastique.

Une partie du matériel

112 mètres 106 minutes

 

 

Merci à Philippe, Thierry, et bien sur nos plongeurs sécu Christophe et Fabrice. Merci à Jean Marc Blache du team NPSFQQA qui me prête sa photo de l’avion car je ne suis pas équipé pour prendre des photos à ces profondeurs

Publié par Un commentaire

Plongée lac du Bourget

La plongée au lac du Bourget

Plongée lac du Bourget
Plongée lac du Bourget

Quand j’ai commencé à plonger j’ai dit que LA PLONGÉE AU LAC DU BOURGET ce n’était pas pour moi, je pensais que le lac était froid et noir et il n’y a rien à voir. Il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis.

Toute la plongée au lac du Bourget :

On ne sait que trop peu la chance que nous avons d’habiter une si belle region avec le plus grand lac de France, le lac du Bourget. Au coeur des Alpes, situé entre les villes de Chambéry capitale historique de la Savoie, Aix les Bains, et le Bourget du Lac, le lac du bourget est un terrain de jeux magnifique pour les plongeurs. La cote sauvage du lac du Bourget située sur les flancs de la chaine montagneuse de l’épine comporte quelques dizaines de sites de plongée aussi bien pour les débutants que pour les plongeurs confirmés avec des tombants dépassant les 90 m, des tombants en dévers, des épaves avec son avion allemand, (sur le site vous aurez l’histoire de l’avion) et une profondeur maximale de 140 mètres. De ses rivages on a une vue magnifique sur la chaine montagneuse des Belledonnes qui reste longtemps enneigée en été.

Plongée lac du Bourget
Plongée lac du Bourget

 

La plongée lac du Bourget pour tout le monde

Vous pourrez pratiquer la plongée au lac du Bourget sur les Epaves du lac du bourget, Il y en a pour tout les goûts et tous les niveaux. La richesse et la diversité de ses sites de plongées multi niveaux permettront à tous d’y trouver leur compte, du niveau 1 au niveau le plus expert. La plongée au lac du bourget est une excellente école pour la formation des plongeurs, leur donnant rigueur et méthode. Vous pourrez passer votre niveaux 1 et plus mais aussi des formations de plongée technique et des baptêmes de recycleur.

Aussi loin que l’on s’en souvienne, la plongée technique a toujours été pratiquée au lac du Bourget. Les pionniers de la plongée recycleur sont venus se former et s’entraîner dans ses profondeurs.

Baptême plongée lac du Bourget
Baptême plongée lac du Bourget

Les différents sites de plongée lac du Bourget

Le soleil se lève à l’est, synonime des plongées plus « faciles » avec des plongées accessibles du bord, c’est particulièrement le cas après brison Saint Innocent ; les sites de Pierre à Bise, et de Challières, par exemple ou au bout du lac, au nord sur le tombant de Chatillon à Chindrieux. Les plus beaux sites de plongée au lac du Bourget se trouve à l’ouest sur la cote Sauvage, au pied de la chaine de montagne de l’Épine, une ramification des massifs Jurassien. Sur ce versant, on trouve des sites de plongées formant des tombants pour de très belles plongées au lac du Bourget.

Plongée lac du Bourget site Pierre à Bise
Plongée lac du Bourget site Pierre à Bise