Publié le

La famille de Rob Stewart engage des poursuites

La famille de Rob Stewart poursuit les organisateurs des plongées

La famille de Rob Stewart poursuit l’opérateur de plongée des Keys et l’instructeur de Fort Lauderdale

Le conservateur et cinéaste canadien Rob Stewart est décédé le 31 janvier au large d’Islamorada après avoir fait surface après sa troisième plongée à 75 mètres en une journée récupérant un grappin à 15 dollars, dit sa famille.

La famille de Stewart a déposé mardi une plainte pour la mort injustifiée de leur fils, devant la cour du comté de Broward demandant un procès contre une entreprise de matériel de plongée sous-marine de Fort Lauderdale, Add Helium LLC, ses propriétaires et Horizon Dive Adventures de Key Largo.

La famille a tenu une conférence de presse mardi à Coral Gables annonçant l’action en justice. La famille de Stewart demande une indemnisation non spécifiée pour les dommages subis à la suite du décès de Rob Stewart.

Les avocats des défendeurs n’ont pas renvoyé de demandes pour commenter.

Horizon Dive adventures a fourni le bateau de plongée de Pisces et l’équipage qui a emmené Stewart sur l’épave de la Reine de Nassau à environ 6 milles au large de Islamorada où il a filmé des parties de la suite de sa série documentaire de « Sharkwater ». Add Helium et ses propriétaires, Peter et Claudia Sotis, ont fourni le matériel et le recycleur à Stewart qui est utilisé pour les plongées profondes. Ils l’ont aussi formé à la plongée en recycleur.

« Tous les standarts de la plongée violés »

Michael A. Haggard, avocat de la famille Stewart, a déclaré que Peter Sotis «a violé toutes les standarts de la plongée» le jour où Stewart a perdu la vie et, au cours des mois précédents, quand Sotis a formé Stewart sur l’équipement complexe qu’est un recycleur de plongée.

Stewart, qui avait 37 ans quand il est mort, plongeait depuis l’âge de 13 ans mais il était novice en ce qui concernait la plongée en recycleur. Sa famille dit qu’il n’avait pas atteint le niveau d’expertise nécessaire pour entreprendre le type de plongées que Sotis avait prévu ce jour-là.

Haggard  ajoute : « Il a précipité la formation de Rob, » ajoutant que le cours accéléré sur les recycleurs était un « encouragement frauduleux à utiliser certains équipements. »

Et la troisième plongée profonde de la journée pour récupérer un grappin utilisé pour marquer l’emplacement de l’épave de la Reine de Nassau serait un risque inacceptable pour n’importe quel plongeur, a ajouté Haggard. Quelqu’un d’autre que Stewart, qui était probablement épuisé, aurait dû être envoyé à sa place pour récupérer le grappin, rajoute Haggard.

« Ce fut un accident tragique qui leur pendait au nez », a déclaré Haggard.

La famille de Rob & Haggard soutiennent que Horizon est responsable de la mort de Stewart, parce qu’aucun des membre du Pisces ne l’a observé flotter dans l’eau après que Peter Sotis se soit effondré sur le pont du Pisces juste après que le binôme ait émergé des profondeurs. Au moment où quelqu’un l’a remarqué, Stewart avait disparu.

«C’est fondamental», a déclaré Brian Stewart, le père de Rob. «Vous ne lachez pas du regard le plongeur dans l’eau.

Après une recherche épuisante de trois jours et de 15500 mètres carrés, les plongeurs ont trouvé son corps à 67 mètres de profondeur sur le fond océanique, à seulement 100 mètres de l’endroit où il a été vu pour la dernière fois.

La mère de Rob, Sandy Stewart, a déclaré que compte tenu de l’expérience de son fils et l’expérience de tout le monde sur le bateau ce jour-là, il n’y avait aucune raison que quelqu’un ait dû mourir.

«Quand tu entends parler de tout cette négligence, c’est déchirant,» dit-elle.

Haggard allègue également que Sotis a tripoté l’ordinateur sur le recycleur, permettant des plongées plus longues. Les recycleurs sont populaires parmi les plongeurs profonds parce que, contrairement aux bouteilles d’air comprimé classiques à capacité limitée, l’air du plongeur est recyclé et le dioxyde de carbone est nettoyé. Lorsque l’air est recyclé, une petite bouteille d’oxygène permet d’ajouter l’oxygène vital au métabolisme du plongeur en fonction des calculs de son ordinateur.

« Fondamentalement, il a menti à l’ordinateur et a paramétré de nouveaux mélanges de gaz, » assure Haggard. « Cela signifie que vous pouvez remonter à la surface plus rapidement et passer plus de temps dans l’eau à des profondeurs plus profondes. »

Haggard a dit que cela aurait pu être la raison pour laquelle Sotis s’est effondré après avoir fait surface, et Stewart a probablement éprouvé les mêmes difficultés avant qu’il ne coule sous la surface de l’eau, passant inaperçu par l’équipage du Pisces.

« Il utilisait le même mélange de gaz que Peter Sotis utilisait », a déclaré Haggard. « Ils sont tous deux devenus hypoxiques en même temps. »

Les recycleurs sont maintenant vérifiés par la marine des États-Unis à la demande du médecin légiste du comté de Monroe.

Sotis l’a emporté avec lui à l’aéroport international de Fort Lauderdale-Hollywood en se rendant à Curacau le 1er février. Des agents du Service d’enquête de la Garde côtière des États-Unis l’ont rencontré à l’aéroport et ont confisqué les recycleurs, a déclaré Haggard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *