Publié le

Le monde de la plongée va mal !

Le marché de la plongée va mal

Le monde de la plongée va mal !

Trop d’indicateurs sont dans le rouge… en regardant de plus près les bilans des structures professionnelles depuis 2 ans on s’aperçoit qu’un grand nombre d’entre elles perdent de l’argent. Que va nous réserver le salon de la plongée 2013 ? J’entends déjà beaucoup autour de moi me dire qu’ils n’iront pas à paris mais au Boot en Allemagne, générateur de retour…

Déjà mainte fois il y a eu des anicroches sur la côte entre les professionnels de la plongée des structures commerciales et les clubs associatifs. Il y a quelques années seulement, seuls les clubs associatifs pouvaient délivrer des licences fédérales, de là l’essor des associations de loi 1901 qui ont clairement un but commercial. Le plongeur lambda n’a cure de la qualité pour l’emmener plonger sur une épave à Marseille.
Il est vrai que c’est bien tentant, ne pas payer la TVA, ne pas payer d’impôts sur les sociétés, ne pas payer ses moniteurs, mais leur payer leur frais plutôt que de leur donner une vrai fiche de paye avec les charges sociales qui vont avec.

Si on regarde encore plus loin, on verra aussi que ces clubs associatifs en profite pour toucher des subventions.
Et pendant ce temps les syndicats professionnels ne bougent pas ! Mais la plongée en France souffre et sombre. Notre code du sport est peut être trop compliqué, Notre code du travail aussi… Comment raisonnablement expliquer que des moniteurs fédéraux soient en concurrence directe avec des moniteurs pros ?
Tout à commencé en 1901…et notre organisation des sports n’a pas évolué, ce qui était bon du temps de Cousteau ne l’est plus aujourd’hui et l’exception Française nous mène au bord du gouffre. Il est grand temps temps de se rendre compte que le « Mix » de la plongée en France la tire vers le bas en la paupérisant.

Il n’est pas normal que de si grandes différences perdurent, on parle là de concurrence déloyale et dans le même temps la France refuse encore et toujours le RSTC et de reconnaître les instructeurs étrangers.

Il serait grand temps que les pouvoirs publics remettent tout à plat et nous préparent une réglementation simple respectant les prérogatives de tous et leur permettant de travailler correctement en gagnant honnêtement leur vie.
Si tout ne bouge pas rapidement nous continuerons à voir nos plongeurs et ceux des autres pays européens partir plonger en Espagne, Malte, ou nouvellement la Croatie. Ce n’est pas par ce que l’Egypte n’est plus à la mode, que nos plongeurs vont revenir en masse.

Quand on voit que certains clubs associatifs autour du lac vendent leur places de bateau à des non adhérents…

Une réflexion au sujet de « Le monde de la plongée va mal ! »

  1. C’est ça les Français !
    Etant donner que malgré des promesses électorales dont on sait qu’elle ne concernent que ceux qui y croit, les petites entreprises en ont assez de se faire tondre
    Et la loi de 1901 est un refuge bien pratique.
    Quand aux moniteurs étrangers ce serait facile de venir sur la côte alors que les français ne se rendraient pas dans la mer Baltique !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.