Posted on Laisser un commentaire

Plongée petite faille recycleur lac du Bourget

Plongée petite faille recycleur lac du Bourget

Plongée sur le site de petite faille au lac du Bourget en recycleur

Ce matin ce sera la deuxième plongée en lac pour Pervers. Mais la météo n’est pas de la partie, décidément c’est pas le bon début d’année ! Les petits gars des assosses qui étaient à la fête du nautisme aux bords de nos lacs alpins et du Bourget ont du se meuler grave !! LOL .

Nous on part plonger sur le site de la petite faille au lac du Bourget

Ce Matin tempête sur le lac du Bourget pour cette plongée sur la petite faille
Ce Matin tempête sur le lac du Bourget pour cette plongée sur la petite faille

Ce Matin pas de bol c’est tempête sur le lac du Bourget. La météo du lac n’était pas avec nous ce matin.

Sur le bateau on a une invitée de marque une petite vipère !
Sur le bateau on a une invitée de marque une petite vipère !

 

On va se retrouver que tous les deux et Philippe a bien du mérite de nous sortir par ce temps. Je lui indique donc le site de la petite faille pour plonger, ce sera moins loin et sans doute plus abrité. Je décide de sortir ma Caméra et ses éclairages quand même on verra bien. Je n’ai jamais plongé ce site.
On est obligé de tirer des bords pour rejoindre le site de plongé. Ca tape !

Le site de plongée la petite faille au lac du Bourget
Le site de plongée la petite faille au lac du Bourget

Soudain une petite vipère sort de nul part et se faufile à l’intérieur du bateau le long d’une corde… Phillipe sursaute et elle tache de se cacher dans un trou, je la prend par la queue, et HOP ! par dessus bord, elle au moins elle aura fait 100 m ce matin…

Le site de plongée la petite faille au lac du Bourget

Arrivée sur le site, il y a même des gros rats qui se baignent eux aussi, décidément c’est l’arche de Noé ce matin LOL. Le temps de s’équiper, Philippe nous explique le site, mais en vain, vu la touille on n’a pas trouvé l’arête de la faille, on descend dans la touille toujours jusque ces 30 mètres, ont a loupé la faille. Ca descend en pente douce, à 85 m je fais signe à Jérome de prendre main gauche c’est de la vase et il faut rejoindre le tombant, qui ne tarde pas à arriver.
Jérome a perdu sa sous-cutale, ses bails out remontent comme son recycleur, puis je m’aperçois que son premier étage d’oxy fuit au sertissage… ben c’est pas cool ! L’autre Jérome dit captain, dit la buse, dit Handi J, dirait : Apeks c’est de la M….
On remonte doucement, on prend le temps, on n’a pas fait un gros temps fond, donc on traîne en remontant, le but est de sortir en 60′.
On passe un peu de temps à admirer des grosses lotes.

Aujourd’hui le fond était plus laiteux que les jours précédents.
Et à partir de 30 m, il y a plus de lumière qui passe et moins de particule.
Je demande à Jérome de se coller le lancer de parachute, j’ai remarqué qu’il utilise un « moulinet », une daube sans nom, énorme, lourde, épaisse, compliqué, bref le style de truc taillé dans la masse quoi ! Plus besoin de lest avec ce truc, et le pervers il en a chi** grave pour le balancer son parachute ! LOL

Va pas tarder à être en vente sur ebay ce machin !

Sorti de l’eau on se fait chahuter par le vent et les vague, faut repartir décrocher l’ancre…grrrrr

Merci à phiphi de nous avoir sorti que tous les deux dans ces conditions…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.