Publié le

Plongée source chaude Salins les Thermes

Plongée souterraine source chaude Salins les Thermes

J’avais entendu parlé de cette source chaude de Salins les Thermes depuis quelques mois maintenant et après moultes recherches l’avais trouvée en Mars 2012, restait à la plonger.

 

source-thermale-salin-5-21-10-2012.JPG

On voit très bien que l’accès à l’eau a été aménagé et que l’eau ne s’écoule plus

J’avais entendu parler et lu des topos sur cette source d’eau chaude, aussi bien sur Plongeesout que les récits de Fantoli sur Spélunca le mag de la spéléo.
Ce qui ma interpelé tout d’abord c’est le plan topo en coupe sur plongéesout qui montrait un puits qui descendait largement au dessous de 70m pour une eau chaude à 33°C, sulfureuse et légérement radioactive avec un certain débit.
salins-source-topo-carideal.jpg

Le topo EDF date sans doute de 30 ans en arrière

J’ai donc contacté les spéléos du coin et même l’universitée de savoie et les chercheurs du CNRS, qui étudient le millieu karstique et les sources savoyardes. Il se trouve que ce topo est issu d’un rapport EDF effectué lors de la construction du barrage au dessus. Selon Yann qui a plongé cette source en 2000 et de nouveau en 2011, intrigué par ces informations, il y a 10 ans le fond était a 20 m ( confirmé par deux autres plongées de P Degouves et JL Fantolli ), cette année le fond était à -16 m peut être comblé par la vase ou dépôts  ? En raison de l’absence totale de débit depuis des années ( exploitation de la source en amont ?).
Les murs sont rouges, l’eau est chargée, pas trouble… mais « épaisse », elle sent le soufre et à un goût de sel.
Le puit fait 3m de diamètre, et aujourd’hui je trouve 14m maxi de fond!!
Le puit garde la trâce de la main de l’homme, une poutre a été placée en travers du puit et une autre soutien le terrain.
Par contre sous l’eau c’est une poubelle, des gravas des bouteille, des grilles en fer, une chaise jonche le fond…
On peut voir sur la vidéo les particules issues de la décomposition de matière, ou de souffre qui jonche le sol. Elles sont très très légères, plus légères que la vase du lac. Tout d’abord elle n’est plus « chaude » mais à 22 ou 24°C. Pourtant le 5 Mars 2012 l’eau était plus chaude.
Le « fond » m’a paru suspecte car beaucoup trop plat pour être vrai… j’ai donc décidé de tenter une expérience : j’ai voulu prendre la chaise qui jonchait le fond, mais j’ai eu droit juste à un pied qui m’est resté dans la main lol. Armé de mon outil je l’ai enfoncé dans les sédiments… jusqu’à l’épaule sans rencontrer de résistance aucune!
C’est vite le noir totale en bas avec toute cette peuf que j’ai levé.

Et si justement le fatra jeté ici par l’homme avait bouché le puit ? Si pour une raison quelconque le débit de la source avait été perturbé jusqu’à devenir nulle cela pourrait peut être expliqué ceci ?

/ ICI à télécharger SOURCES THERMALES ALPINES ET GRANDS TRAVAUX DE BARRAGES (1950) source-thermale-salin.pdf

3 réflexions au sujet de « Plongée source chaude Salins les Thermes »

  1. Bonsoir,
    rien à voir avec le sujet (qui est fort intéressant tout de même!!)mais avez vous plus d’information sur l’accident de plongée qui à eu lieu ce même we (20-21) par -70m au bourget?
    J’espère qu’il ne s’agit pas du tartiflette team ou autre npsfqqa… merci de me tenir informé.
    Matthieu

  2. Bonjour Mathieu, 

    Non je n’ai pas d’info sur les plongeurs engagés lors de cette plongée, la seule chose que nous savons c’est que c’est un pb matériel à priori à l’origine d’une remontée rapide sans respect des paliers, les pompiers les ont évacués mais je n’en sais rien d’autre. Par contre le WE du 14/10 il y a eu un autre soucis aussi avec un recycleur.

  3. […] plongées souterraine nous sommes face à le l archeologie sous marine comme au Mexique ou dans la source chaude de Salin les Thermes en Savoie. Nous pourrons vous initier à la plongée sous marine marseille, Salon de la plongée […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.