Publié par Un commentaire

Bonnes plongées 2016

Le Deep CCR Tartiflette team vous souhaite de bonnes plongées 2016

Deep CCR Tartiflette team au salon de la plongée
Bonnes plongées 2016 Le Deep CCR Tartiflette team au salon de la plongée papa va nous manquer !

On vous souhaite à tous de bonnes plongées 2016 et une bonne année.

Selon l’expression consacré Take Care ! N’oubliez pas que la santé est primordiale. Que vous soyez plongeur loisir ou plongeur tech, que vous pratiquiez la plongée sous marine à l’air, en sidemount ou la plongée recycleur, l’expérience, la formation et l’entrainement sur les fondement de la sécurité pour passer de bonnes plongées 2016.

Venez nous retrouver sur notre stand au salon de la plongée 2016, pour échanger sur nos formations plongées ou futures explorations, nous serons sur le stand TDI.

Vu que Jérome et moi n’avons pas été trop présent en plongée en 2015 pour plein de raisons, on va faire mieux cette année et on va se préparer un petit (ou gros) programme de plongée.

Il y aura de la plongée sur épaves… du sous-marin, c’est à peu près sur, de la plongée profonde, de la plongée souterraine dans le Lot et ailleurs, bref on devrait ramener de belles images. Je ne sais même pas si on aura le temps d’organiser une plongée sur le FW 58C, on verrra bien. On a planifier aussi quelques plongée Marseille avec ses calanques et ses épaves. Cette année Jerome a un nouveau Jouet. En plus de nos recycleurs habituels, Inspiration, Megalodon, Triton il est devenu instructeur sur recycleur Liberty. Il sera là pour vous renseigner.

Bonnes Plongée 2016

N’oubliez pas la plongée à l’air au dela de 40 m ce n’est pas bien vous augmentez le facteur risque. Il faut plonger aux mélanges, nitrox, trimix normoxique, avec une configuration légère dans un premier temps pour apprendre et découvrir de nouvelles sensations pour de bonnes plongées 2016. Cela est nécessaire pour passer du temps en toute sécurité sur une belle épave à 40 m ou au-delà, afin de bien maitriser ses paliers et sa décompression.

Publié par 2 commentaires

Le Cephismer plonge à 100 mètres

Le Cephismer plonge à 100 mètres 4 marins de la marine nationale
Le Cephismer plonge à 100 mètres 4 marins de la marine nationale

Le Cephismer plonge à 100 mètres 4 plongeurs de la marine nationale pendant une semaine

Le but de ces plongées est d’essayer les équipements ainsi que de nouvelles procédures dans le but d’augmenter la sécurité des plongeurs à grande profondeur. Il y aura un but médical et physiologique afin d’observer les réactions de l’organisme quand il est soumis à ce niveau de stress et de pression… Lorsque le Cephysmer plonge à 100 mètres 4 plongeurs de la marine nationale, la sécurité et les protocoles sont le maître mot de la réussite de ces plongées extrêmes. La semaine dernière, quatre plongeurs-démineurs de la Marine nationale sont enfermés dans un caisson hyperbare de 40 m3 de la CEPHISMER à Toulon (faut pas être claustro…). L’habitat est relié à une cuve sous pression qui simule la profondeur de 100 mètres. Les plongées se déroulent en passant du caisson à la cuve.

Plongée 100 M Sephismer
Plongée 100 M Sephismer la cuve avec le caisson au dessus.

Les plongeurs vont tester aussi les limites du recycleur CRABE en utilisant un mélange de Trimix à 18% ainsi que des gilets stabilisateurs et du matériel de mesure de bulles circulantes dans le sang de la marine nationale (système BORA).

source http://www.meretmarine.com/fr/content/plongee-saturation-une-semaine-100-metres

crédit photos © : MER ET MARINE – JEAN-LOUIS VENNE

Publié par Laisser un commentaire

Plongée souterraine en Scooter sous-marin

Formation plongée souterraine en Scooter
Formation plongée souterraine en Scooter

Plongée souterraine en Scooter grottes et rivières : ce que vous devez savoir

DPV (ou « scooter ») circonscription est amusant et étend votre champ d’action et les capacités d’évolution sous l’eau. Un scooter sous-marin peut vous permettre de voyager à des endroits qui seraient autrement inaccessibles, ou impossible à atteindre, mais il introduit aussi des complexités supplémentaires. Semblable à un recycleur, lorsqu’il est utilisé correctement dans les bonnes mains, un Scooter peut être un outil précieux pour la plongée en rivières souterraine et pour l’exploration.

Pour la plongée souterraine en scooter, comme de manière générale et en recycleur, un plongeur doit maîtriser les bases d’abord et avant tout. Cours formels Scooter (tels que ceux proposés par TDI) sont les processus les plus efficaces pour apprendre certaines procédures de sécurité et d’autres bases de pilotage d’un DPV. Comme avec la plupart des compétences, il est un art, et on apprend mieux de quelqu’un qui a beaucoup d’expérience et qui a suivi une formation professionnelle. Cela permettra d’accélérer votre maîtrise des compétences les plus élémentaires, lisser la courbe d’apprentissage et à la fin, vous gagnez du temps, de l’argent et vous évitez aussi des ennuis probablement.

Alors, qui a t-il de si spécial au sujet de d’aborder la plongée souterraine en scooter ? Tout comme le déplacement en eau libre, celui en grotte présente des défis spécifiques, donc il en est de même de prendre son scooter de l’eau libre en plongée souterraine. Une fois que vos compétences réelles de plongée ont atteint un certain niveau de maîtrise (tel que requis pour la plongée proposée), on en revient aux basiques de la planification de plongée en scooter – qui se révèle ne pas être aussi basique après tout.

Estimation du temps de plongée
Estimer le temps de déplacement en scooter
Estimation des besoins en gaz en scooter
Estimation des besoins en temps pour la plongée
Estimation des besoins en gaz pour la plongée
L’estimation des volumes de gaz nécessaires à la pénétration
L’estimation du temps total
Planification / Préparation à gérer un problème (de temps, de gaz, de l’énergie, déco, le stress, la navigation, de limon, etc.)
Il y a une raison pour que presque tous les points ci-dessus listés commencent par «estimer». Il faut beaucoup de pratique pour affiner les points de planification ci-dessus en plongée sous-marine au moyen d’un scooter. Le principal danger avec l’utilisation d’un scooter en plongée sous-marine est la possibilité de parcourir de longues distances dans un environnement sous plafond, en tombant en panne de scooter (pour une raison quelconque) et ne pas avoir une réserve de gaz suffisante pour sortir en toute sécurité de la grotte.

Des Complexités supplémentaires et d’autres dangers se présentent lors du pilotage d’un scooter en grotte. Ceux-ci devraient être couverts entre votre cours de base Scooter et votre cours scooter en grotte.

Venez vous former à la plongée souterraine en scooter avec le Deep CCR Tartiflette Team plus d’infos cliquez ICI

Publié par 4 commentaires

Plus d hélium sur terre qu’on ne croit

L'hélium devient un gaz très rare
L’hélium devient un gaz très rare

Il y a peut être plus d’hélium sur terre qu’on ne croit

L’hélium, gaz rare et neutre, nécessaire pour remplacer l’azote dangereux pour nos plongée Trimix est devenu rare chez nos gaziers et très chère. Certains scientifiques étaient alarmistes sur les réserves de ce gaz. Mais les résultats d’une étude publiée à Prague montrent qu’il pourrait encore y avoir d’importants gisements d’hélium caché sous terre, rapporte le Guardian.

L’hélium, est aussi important à l’industrie nucléaire que l’industrie de la fête d’anniversaire pour gonfler les ballons, il est essentiel à tout, de l’IRM au Grand collisionneur de hadrons, selon Phys.org.

Mais comme le docteur Diveena Danabalan l’explique, « L’hélium est le deuxième élément le plus léger dans la nature, il est si léger qu’il fuit loin dans l’espace. » Cela en fait une ressource finie, et la plupart de l’hélium, que nous avons utilisé jusqu’à présent est venu comme un sous-produit de l’extraction de gaz naturel.

Mais personne ne pouvait vraiment deviner d’où la prochaine source pourrait provenir, » dit Danabalan. Ce qui a conduit les chercheurs à regarder 22 puits de gaz naturel aux États-Unis et au Canada.

Selon Phys.org, chaque fois que l’hélium a été trouvé dans les puits, il l’était avec du néon traceurs isotopiques, un produit chimique presque toujours associée à la nappe phréatique. « Nous avons compris que cela signifiait que l’hélium doit avoir été dissous dans les eaux souterraines, puis transporté à travers le Canada et des États-Unis jusqu’à ce qu’il rencontre une structure géologique qui la extrait hors de l’eau», raconte Danabalan.

Savoir comment et pourquoi l’hélium obtenu dans des réservoirs de gaz naturel signifie que les scientifiques ont un point de départ où chercher pour trouver de nouveaux gisements d’hélium.

Maintenant, ils ont juste à les trouver réellement.

Publié par 6 commentaires

Rebreather Discovery découverte des recycleurs

Baptême Plongée Découverte des recycleurs
Baptême Plongée Découverte des recycleurs

Formation Rebreather Discovery découverte des recycleurs

 

Ce programme d’initiation à la découverte des recycleurs est plus complet plus abouti qu’un simple baptême de plongée en recycleur.

Ce programme a été mis au point par TDI, afin de désacraliser la plongée en recycleur. Il s’organise autour des recycleurs électronique Inspiration Vision, Mégalodon, Liberty et mécanique Triton.

Il permet de revoir les principes physiques, physiologique ainsi que mécanique sur le fonctionnement des recycleurs électroniques et mécanique et à leur utilisation.

Le programme découverte des recycleurs vous permettra à commencer à manipuler le recycleur afin de mieux comprendre son fonctionnement.

Baptême recycleur de plongée Explications
Baptême recycleur de plongée Explications

QUI PEUT PARTICIPER AU PROGRAMME Découverte des recycleurs ?

Tout plongeur Nitrox base agé de 18 ans minimum ayant au minimum 25 plongées à son actif, peut participer à ce programme.

Baptême recycleur de plongée
Baptême recycleur de plongée montage de la tête

LE LIEU

En fosse de plongée, en piscine, en lac ou en Mer, à une profondeur maximum de 9 m. Nous pouvons intervenir à Chambéry en Savoie au lac du Bourget, à Paris, Marseille, en Suisse au lac Léman etc.

Baptême Plongée Découverte des recycleurs
Baptême Plongée Découverte des recycleurs

La durée : environ 4 heures.

CE QUE VOUS ALLEZ DECOUVRIR

En plus du baptême recycleur :

Baptême Plongée Découverte des recycleurs
Baptême Plongée Découverte des recycleurs

maintien de la PPO2 (pression partiel d’oxygène) grâce au HUD (head up display).
maintien du volume optimal de la boucle.
maintien de la flottabilité et du trim.
Compréhension du fonctionnement de l’ADV (automatic diluent valve)
rapel sur l’hyperoxie, l’Hypoxie et l’Hypercapnie
etc…
LE PRIX : 150€

Demande d’information sur le programme Discovery Rebreather renseignement ici

Publié par Laisser un commentaire

Dr Guy Garman décède dans sa tentative de record du monde de plongée profonde à 365 m

"Doc Deep" Guy Garman décède lors de sa tentative de record du monde de plongée profonde

Dr Guy Garman décède dans sa tentative de record du monde de plongée profonde à 365 m

Nous sommes profondément triste d’annoncer que la tentative de record du monde de plongée profonde en circuit ouvert prévu du « Doc Deep » Dr Guy Garman à 365 mètres s’est terminée en tragédie. L’équipe de soutien de plongeurs (y compris son fils) l’a accompagné jusqu’à 66 mètres, puis regardé sa descente à partir de là.

38 minutes plus tard, quand il aurait du être au rendez-vous avec l’équipe de soutien de plongeurs profonds à 120 mètres, il n’était pas au rendez-vous. Doc Deep avait toujours réalisé ses plongées avec l’équipage de Tec Deep Dive avait qui il a réalisé ses plongées profondes.

L’équipe de Tec Deep Dive mentionne sur sa page Facebook  » « Guy » en savait plus sur la plongée technique profonde que quiconque sur la planète. Cette plongée ne se termine pas comme espéré, mais s’il vous plaît sachez que Guy nous a laissé faire quelque chose qu’il a adoré et chéri. Que Dieu vous bénisse Guy Garmin, vous êtes l’une des plus « foutu P***** de doc » que nous ayons jamais eu le privilège d’avoir connu. »

"Doc Deep" Guy Garman décède lors de sa tentative de record du monde de plongée profonde
« Doc Deep » Guy Garman décède lors de sa tentative de record du monde de plongée profonde

La plongée avec Tec Deep Dive à St Croix était prévue pour 365 m et visait à briser le record du monde établi par Ahmed Gabr de 332.4 m.

Le Docteur Garman avait commencée la plongée pendant 4 ans pour un total de 595 plongées, dont 200 ont été au-delà de 60 m et 35 au-delà de 150 m. Sa précédente plongée était plongée la plus profonde 246 m en Avril 2015.

Publié par 3 commentaires

Plongée souterraine à saint Georges Montvalent

plongee sout recycleur saint georges montvalent deep CCR tartiflette team

Plongée souterraine à saint Georges Montvalent

Ce matin une petite plongée souterraine à saint Georges Montvalent pour aller chercher de l’eau claire, on nous l’avait recommandé ! MDR !

 

saint_georges_montvalent_coupe.gif

Plongée souterraine à saint Georges Montvalent

Plongée souterraine Saint Georges Monvalent
Plongée souterraine Saint Georges Monvalent

Ce matin, le tempo c’est … qui va piano va sano y lontano !! LOL On a décidé avec Fabrice de faire des images cool dans de l’eau plus claire, et la résurgence de saint Georges Montvalent semblerait y correspondre. Mais voilà… les fédéraux sont là avant nous, déjà à la mise à l’eau une réflexion d’un plongeur déjà dans la vasque m’a mis la puce à l’oreille, mais j’aurais du y préter plus attention :  » ha vous allez faire des images ? « oui »  » on risque de touiller un peu, on va faire des exercices… »
Vu comme ça… ok rien d’allarmant il aurait du préciser que ses élèves étaient un troupeau de sangliers ! LOL

Fabrice pénétrant par l’arrière la saint Georges

je me présente face à l’étroiture et me rend compte que ça va frotter… je m’écarte pour laisser passer Fabrice avec son four sur le dos, LOL, il s’y reprend à deux fois, puis décide de la prendre les pieds devant… et ça marche… elle se laisse faire… je suis.
Ca descend jusque 30m, ça touche de partout jusqu’en bas, la pente est en gravier.
saint_georges_montvalent_deep_ccr_tratiflette_team_2.jpg

La descente jusque 30m

La particularité de saint Georges est sont sol recouvert de glaise…. à ne PAS TOUCHER lol, alors quand les stagiaires se vautre dedant c’est la cata ! Fabrice se cale au dessus de moi pour me filmer et profiter des mes éclairages, pendant que je filme aussi. A 130m, à commence à touiller… 140m c’est dense je commence à me rapprocher du fil…. à 150m je me colle au fil et le prends en main pour ne pas le perdre, la visi ne dépasse pas ma main, faut dire qu’on avait croisé les fédéraux…. couvert de glaise GRRRRR.
Fabrice me dira plus tard « je t’ai vu descendre petit à petit jusqu’au fil ! » LOL
saint_georges_montvalent_deep_ccr_tratiflette_team_4.jpg

La fin de la descente

Je fais signe à Fabrice on se casse ya plus rien à en tirer ici. de retour dans la vasque, je remercie Jean Pierre de nous avoir pourri la plongée LOL , temps total 31’….

L’après midi direction la vasque de saint Sauveur pour une initiation de la choupinette, à la plongée sout, descente jusque sous l’arche et pour une première , en étanche ! (au moment de se mettre à l’eau alors que je suis en train de gréer choupinette, quelqu’un me tape sur l’épaule, et un visage connu et barbu se penche, « coucou c’est nous !! » c’est Jean Pierre !! MDR au secours vite on y va !

Publié par 2 commentaires

Nouvelle profondeur pour la mine Polonaise Hranicka Propast 373 m

Nouvelle profondeur pour la mine Polonaise Hranicka Propast 373m

Nouvelle profondeur pour la mine Polonaise Hranicka Propast 373 m

Une magnifique vidéo de Krzysztof Starnawski qui vient de repousser la profondeur explorée de la mine tchèque de Hranicka Propast à 223 m en attendant les 373 mètres.

 

Krzysztof Starnawski, le premier jour d’octobre, lors de l’exploration de la grotte tchèque Hranicka Propast, a atteint une profondeur de 223 m, établissant ainsi un nouveau record pour la Pologne. Au même moment, « Starnaś » a mesuré la grotte. – Hranicka Propast a maintenant 373 m et 19 m de moins que le Pozzo del Merro le plus profond, situé dans le centre de l’Italie … Mais cela va bientôt changer a dit le plongeur.

Mine Hranicka Propast : Krzysztof Starnawski, un plongeur polonais extrême qui avait déjà « comis » le 2/11/2011 283 mètres à l’entraînement à Dahab en Egypte, vient au moyen de son double recycleur, de repousser la limite explorée de la mine polonaise Hranicka Propast à 221 m.  A 215 m il sécurise le fil et pose un nouveau reel pour sonder avec un plomb la profondeur du puits à 16′, … le plomb part et le dévidoir se dévide, se dévide, se dévide jusque 20’….. Puis il descend à 221 m ou le repère sur la nouvelle ligne indique qu’il reste encore 150 mètres avant le fond du puit ! à 373 mètres !!!  Bon un temps fond de 20′ à 221 m…. cela représente quoi comme déco….??? 10H …. dont 3H à 6m ??  

Hranicka Propast 373m depth of new pit from Starnawski on Vimeo.

Le 1er octobre de cette année le plongeur Krzysztof Starnawski a organisé avec les plongeurs tchèques la dernière plongée pour 2012 dans la grotte Hranicka Propast. Le but de cette plongée était de faire des mesures préliminaires de profondeur de puits à partir de 200 mètres. Les résultats de toutes les mesures ont surpris et les plongeurs ont admis qu’ils ne s’attendaient pas à de telles profondeurs !

Deux groupes de plongeurs polonais et tchèques ont commencé à transporter du matériel à partir de 7H du matin. Ils ont installés la cloche de décompression. L’équipe, comprenait le médecin et les techniciens du poste de police tchèque, a également atteint la destination. L’immersion s’est bien déroulée et sans problèmes majeurs.

Krzysztof Starnawski dit avoir été surpris de trouver des tas de pierres et des branches d’arbres nouvellement tombées au fond du puits principal à -200 mètres. Le fond du puits est incliné vers le gouffre et ces débris glissent constamment vers le bas, réduisant ainsi le passage par lequel Krzysztof Starnawski devra passer.

Krzysztof est arrivé à 217 mètres après environ 25 minutes d’immersion, où il stabilise la fin de sa glissière établie en juin. Cette fois, il a utilisé une taille de gomme spéciale, pour l’appliquer en plus sur le rebord de la roche pour empêcher la corde de glisser. A partir de cette fissure, et avec son moulinet avec un garde-corps spécialement calibré, qui devait être utilisé pour les mesures de profondeur.

Krzysztof Starnawski a avouvé avoir été gené par le HPNS, aussi bien pour sa pensée et le tremblement de ses mains. Le sondage s’est bien déroulé. Bien que cette opération semble relativement simple, il a préféré s’entraîner plusieurs fois.

Publié par Un commentaire

Plongée chemin du Curée lac du bourget recycleur

plongee lac du bourget chemin du curé deep ccr tartiflette team

Plongée chemin du Curée lac du bourget recycleur

En guise de répétition pour préparer la plongée sur l’avion, j’accompagne Laurent et Gérard pour plonger à 85 mètres au site du chemin du curé au lac du Bourget.

Le site du Chemin du curé au lac du Bourget est réputé pour son tombant. Quand vous regardez la dalle au dehors de l’eau… ben sous l’eau c’est pareil ! Donc il est tout à fait indiqué pour des plongées profondes ce que justement nous cherchions à faire en ce jour de septembre.

Site de plongée chemin du Curé lac du Bourget
Site de plongée chemin du Curé lac du Bourget

Le but étant de faire une profonde pour se jauger avant d’aller plonger l’épave du FW58, je pense qu’il aurait fallu faire une plongée plus longue avec plus de temps fond afin de vérifier la gestion des paliers et de l’organisme. Car demain c’est pas la même histoire. Mais on avait des « ordres » sur le run time à tenir. Et d’un autre coté, charger en palier aujourd’hui avant de faire pire demain est-ce raisonnable ? (Ca je veux bien en discuter…)

Plongée au chemin du Curé au lac du Bourget
Plongée au chemin du Curé au lac du Bourget

Plongée lac du Bourget au chemin du curé

Une belle plongée au site du chemin du curé au lac du Bourget avec Laurent et Gérard, en prévision de la plongée du lendemain sur l‘épave de l’avion FW58 toujours au lac du Bourget. donc configuration « lourde » pour les « ouverts » et run time de 85 mètres et 75′.

Laurent et Gerard au fond, chemin du Curé au lac du Bourget
Laurent et Gerard au fond, chemin du Curé au lac du Bourget
Une belle dalle que celle du chemin du Curée
Une belle dalle que celle du chemin du Curée

Les dalles sont toujours aussi belles, les lottes commencent à pointer leur nez, mais presque plus de faune dans les herbiers. Bon moi je ne suis pas très fan des blocs qui pendouillent à l’arrache comme ça… je ne sait pas ce que vous en pensez ?

Vidéo de la plongée au Chemin du Curée au lac du Bourget

Publié par 3 commentaires

Plongée Spéléo cascade du Pissieu Bauges Savoie

La cascade du Pissieu dans les Bauges Savoie

Plongée souterraine spéléo à la cascade du Pissieu dans les Bauges en Savoie

J’en avais très envie de cette plongée souterraine, à la cascade du Pissieu après des recherches, des topos, après avoir contacté les spéléos du 73, j’ai « investi » dans la cave dive mobile afin de me rapprocher au plus près de la cascade.

La cascade du Pissieu dans les Bauges Savoie

La cascade du Pissieu se situe dans le massif des Bauges elle est une résurgence des eaux du plateau du Margériaz. L’accès au site est la promenade idéale pour la famille le dimanche. l’entrée de La cascade se trouve à 700 m d’altitude, après avoir passé le Col des prés à 1150m.

Le Lit de la rivière au dessus de la cascade
Le Lit de la rivière au dessus de la cascade

J’avais bien prévu qu’il fallait un 4×4 pour arriver au pied de la cascade en transportant le matos….mais j’avais pas prévu que de la voiture jusqu’au trou et pour tout installer les cordes, monter les S80 et tout les reste il me faudrait plus de 2H… déjà naze avant de plonger !

Les pieds dans l'eau en bas de l'échelle
Les pieds dans l’eau en bas de l’échelle

Au sommet de la cascade, le lit de la rivière sort de sous les cailloux, le trou d’entré donne sur une première salle, puis une deuxième, puis un virage à droite après avoir descendu une petite échelle à 4 barreaux. Ca glisse beaucoup.

L'echelle pour atteindre le niveau de l'eau 2.5m plus bas dans la source du Pissieux
L’echelle pour atteindre le niveau de l’eau 2.5m plus bas dans la source du Pissieux

J’équipe avec la corde affin de pouvoir m’assurer pour amener les bouteilles en alu S80. Yann Jean Louis et ses copains ont taillé la roche et installé une échelle de 2.5m afin de descendre au niveau de l’eau. Il ont même installé une plaque au niveau de l’eau afin de s’équiper.

La planche en bas pour s'équiper avant de partir plonger la cascade du Pissieux
La planche en bas pour s’équiper avant de partir plonger la cascade du Pissieux

Je descend le matos en rapel. Ca frotte pour descendre les échelles. En bas dans l’eau c’est super confortable pour s’équiper, elle est plus fraîche que ce que je pensais.

Zut j’ai oublié la gopro en haut… tant pis je ne me déséquipe pas ni ne remonte. Je m’immerge et suit le fil, c’est un fil électrique, l’eau est laiteuse pas plus de 70 cm de visi, pas cool. Au début pas trop d’espace, puis l’espace s’agrandit, je sent que le puit s’aggrandit, vers 22m un jump part vers la gauche, je suis le principal. Les caouech qui tenaient le fil électrique ont tous sauté. Vers 35m ce n’est plus vertical cela s’aplatit un peu en même temps que cela se restreint. Vers 40m ya un binz de fil électriques tout mélangés et qui « voguent » au vent.

La galerie d'accès à l'échelle vu de l'échelle de la source du Pissieux
La galerie d’accès à l’échelle vu de l’échelle de la source du Pissieux

Plongée en montagne à la source du pissieux

La roche est belle bien lissée et creusée par l’eau.

L'accès à la galerie sur la droite en descendant cette petite échelle après cette vasque de la source du Pissieux
L’accès à la galerie sur la droite en descendant cette petite échelle après cette vasque de la source du Pissieux

Je décide de rebrousser chemin. Je croise une bébète pleine de papates !

En ressortant vu sur la deuxième salle de la cascade du Pissieux
En ressortant vu sur la deuxième salle de la cascade du Pissieux

Je décide d’explorer le jump, mais une fois de plus le caouech a sauté quelques mètres après.

En sortant de la première salle vue sur le lit de la rivière du Pissieux
En sortant de la première salle vue sur le lit de la rivière du Pissieux

Je sors. Maintenant il va falloir tout ressortir et faire le chemin en sens inverse.

Je suis descendu de la voiture à 11H, et j’y remonte …. à 16H… exténué… LOL .

Publié par Un commentaire

Plongée sur l’épave du remorqueur Ghrib

Plongée sur l'épave profonde du Ghrib

Plongée sur l’épave du remorqueur Ghrib

Ah Je ne cache pas ma joie quand Alex me téléphona pour me demander si je voulais plonger l’épave du Ghrib Vendredi. Donc jeudi soir direction le sud et Marseille ! J’ai bien tout préparé mon matos Gopro chargée, SD card vidée, les éclairages et tout le bastringue… je pensais pas que ça allait tout virer à la « cata »….

Plongee epave le ghrib

Préparation des bateaux à la mise à l’eau

Il y aura donc deux bateaux celui d’Alex et celui de Jean Luc qui fera aussi la sécu surface. Le soir repas léger, pas d’alcool et dodo à 10h30 on va se lever à 6h00 afin « d’éviter » les bouchons de Marseille. Le Rendez vous avec les « Revoïste helioxoman » dont Arnaud, est donné à la mise à la l’eau de la pointe rouge. et on charge le matos dans les bateaux il fait déjà chaud et on pique une suée.
Plongee epave le ghrib deep ccr tartiflette team

Bon on peut difficilement en rajouter là !

Les 70 ch de notre caboteur nous emmenent sur le site ou l’on trouve rapidement le Ghrib et le Labillon son chaland.
Alex prend en charge la manoeuvre, il jette des boutes à l’eau et y installe d’un coté les bails out et de l’autre coté le matos photo…. Grave erreur de l’avoir laissé faire on verra plus tard pourquoi !!

Donc j’accroche mes éclairages et ma batterie au boute…..

J’empoigne mon caisson pour démarrer la Gopro….j’appuie sur les bouton démarrage…. ça démarre pas….. oups…. je me dit bon ya soucis avec la SD card je check…..ya pas la SD card…. PUXXXX de MeXXX de BoXXXX à QuXXX !!! non mais c’est pas croyable !…. me suis gouré au bureau j’ai pris celle du bureau et pas celle de la plongée…..les deux étaient sur le bureau….
Je suis vert malade…. ya pas de mots.
Le blaireau….
Je suis descendu à Marseille pour ça ?

Je decide d’y aller quand même et de prendre mes éclairage vidéo puisque je n’ai que ça avec moi.
On se met à l’eau, pas de courant nickel.

Franck se met à chercher son 3°me bail out … ou est son troisième bail out ?……..ben parti au fond c’est la conclusion… comment est ce possible Je passe de l’autre coté du bateau pour prendre mes éclairage qui pendent au boute….. ou sont mes éclairages ? …… autre grand moment de solitude…..ya bien le boute qui pend dans l’eau mais rien qui pend au boute…. Putain … dites moi pas que c’est pas vrai ? c’est aussi parti au fond ? à 93 mètres en pleine eau ??? Je suis vert dépité malade….
Presque 3000 € de matos….
Ben j’ai trouvé une nouvelle raison de descendre….

Le Fox Noir (chat noir ? )

En fait le Fox pas si rusé que ça …. c’est la seule personne qui laisse pendre des boutes du bateau pour accrocher le matos sans le sécuriser. Il accroche un bail out au bout du boute les autre le long de la corde, tu prends le bail out du bout et les autres glissent le long du boute…direction le fond… CQFD….

C’était donc ça le mauvais pressentiment que j’avais ressenti lors de la navigation ?

Allez feu… on y go ! sauf que à 30 mètre je ne sent plus mon Fox derrière moi, je m’arrête et constate qu’il est stopé tentant d’appuyer sur l’inflatteur de sa combar, débranché, tellement squizzé que ses roubignolles lui sortent par les oreilles. Pensant à Charlotte qui réclame son deuxième, sa femme NDLR, et pas rancunier, je remonte vers lui pour lui rebrancher le bout du tuyau (de sa combar hein ?).

Puis zou direction le fond avec une petite pointe à 33 m/min.

A partir de 80m environ c’est soudainement laiteux.

Arrivé au fond en face de moi je distingue l’étrave du Ghrib et un Mola Mola.
Au fond Franck est déjà sur son scout à prendre le cap direction recherche de matos sur fond sableux à 93 mètres. Je lui emboite le pas … aux muscles LOL .

La mobilette me distance…. bon je me retourne pour voir si je distingue l’épave…. non ya plus…. ok…et py… devant ya plus Franck non plus….ha ben cela y en avoir moment de solitude au fond LOL …

Je sorts ma backup, au cas ou …. et justement Franck réapparait à donf sur sa mob, avec ….mes éclairages … et son 3°me BO par Jupiter et Neptune nom de nom !! ( oui effectivvement j’aurais très bien pu dire par Jésus Marie Joseph, mais je vois pas trop ce qu’ils viendraient foutre à 93 mètres au fond au large de Marseille LOL ??? )

J’agite comme un demeuré (j’ai pas besoin de me forcer….) ma back up car il ne m’a pas vu, , il s’arrête je récupère mon matos, j’ai envie de l’embrasser…même si c’est pas mon type LOL .

Il reprend le cap, je le suis, il me distance….je le sent mal on ne voit pas l’épave….et vu le run time, on est déjà à 11’46…. je commence à remonter un chouille de 5 à 6m…

A 14′ on décide d’abandonner, ça sert à rien de rester au sable, on a déjà 60′ de remontée au compteur. Franck me demande de balancer le parachute, drôle d’idée de 90 mètres pensais-je, lui n’a pas assez de fil…. et on remonte.

On pensait qu’un courant a du nous faire dévier mais à 6 mètres….. je distingue la barre de pallier pas très loin de nous, et les autres plongeurs au boute à 8 m. Ce qui me rend encore plus grincheux.

De plus j’ai presque une tendinite d’avoir rembobiner 90 m de fil…. GRRRRR Franck a voulu signaler notre présence dès l’abandon du fond.
Je me précipite sur la barre, bois un coup, et branche ma TV pour me mater un film pour passer le reste du temps….. suis un tantinet…irritable….
Alex me rejoint il lui reste encore 1H de palier et je sorts.

Plongee epave le ghrib deep ccr tartiflette team

le retour sous un soleil de plomb

Pour finir l’après midi, je passerais les détails, attendre en plein cagnard et risquer l’insolation, failli ne pas avoir de sandwich si mon SUPER Binôme du jour ,n’avait pas pensé à moi et retour dans ma Savoie natale sous un soleil de plomb.

Plongee epave le ghrib deep ccr tartiflette team

Ils en ont REVO et le Flamand l’a fait ! Un Revo à la frite et à l’heliox !

Le Grhib n’a pas voulu de moi.

Certes l’épave du Ghrib et son chaland n’ont pas voulu de moi en ce vendredi de début Juin, mais je suis têtu et ce sera encore meilleur quand ils s’abandonneront à moi !
Sans aucune mauvaise foix, même notre renard noir avouera sur le bateau que c’était laiteux au fond….

Publié par 4 commentaires

Reprise des plongées Profondes 128m a Thun en Suisse

Reprise des plongées profondes au Beatenbucht à Thun en Suisse

Reprise des plongées Profondes 128 mètres a Thun en Suisse au BeathenBuch

Pour ce week end, il y avait le choix, soit Ski et ma fois la tentation était bonne, il y a encore de la neige et la météo prévoyait un temps de OUF, ou alors, le démon de la PPO2 reprenant, aller à Thun en Suisse revoir ma belle falaise du Beatenbuch pour une plongée profonde, Lolo et Greg serait aussi là bas.

Un temps magnifique pour cette plongée profonde en recycleur à Thun ce week end

De la nécessité de s’entraîner à la plongée profonde

Donc après la plongée de samedi midi au lac du Bourget, pour tester du matos, gonflage….
Le démon des haute PPO2 me reprend… après la saison de ski et ses PPO2 basses, LOL, il est important de se remettre à l’entrainement : les techniques, le mental, le physio….
Re-soumetre son corps aux fortes pressions, fortes PPO2, gérer son stress, reprendre ses techniques… juste sur un Touch and Go, avant de pouvoir envisager de passer plusieurs minutes à ces profondeurs lors d’une exploration d’épave par exemple. Papa déclare forfait…

Alors là réveil le dimanche matin à 5h30, le WE du changement d’heure, ça revient à 4h30 plus 3h de route… toute ce que j’aime pas. Arrivé au Beatenbucht, le temps est magnifique, les montagnes sont blanches et le lac est d’huile.

Seb voulait plonger à 130m, fallait bien l’accompagner ..

Il est déjà là avec son pote Bertrand, presque prêt… mon dieux y sont fout ces Lux…, faut que je me prépare… et à part ça ? Vous posez une ligne ? Non ? Bon ben on va en mettre une alors ! On y mettra déjà l’oxy, ce sera déjà ça de moins à trimballer. Il est juste prévu de faire un touch and go, à 130 donc sur un run time de 120′.

On descend lentement, trop lentement, pas plus de 20m/min, suis en tête, on descend pas assez à droite alors on se tape tout les ressauts, on perd de la vitesse. Elle est toujours aussi belle cette falaise, et puis elle me manquait….
Vers 120m, un bruit caractéristique…. »Pfiouuuuuu » ha ça me rappelle les DS4 à Captain…je chèck mes pressions et PPO2, tout vas bien, j’ai stabilisé avant 130 du coup.
Seb me dépasse et se cale à 133, le chapelet de bulle, c’est lui ! Il remonte un chouille, je redescend un poils, c’est la vanne de surpression de son Oxy qui fuit…Merde, ça sent les exos ça, c’est pas cool.

Le profil de la plongée profonde à 128 mètres en recycleur au Beatenbucht à Thun en Suisse
Le profil de la plongée profonde à 128 mètres en recycleur au Beatenbucht à Thun en Suisse

Un signe OK ? Ok ! Il me voit zen, je le vois zen… donc on s’auto zen attitude.
Première profonde de l’année…. GRR, SEB réagit super bien, il ferme son oxy, et entame la remontée, en manuel, on se colle ça se passe super bien.
Arrive les premier paliers, mais SEB reste toujours quelques mètres en dessous de moi. Vers 30 mètres je sens carrément de l’eau qui rentre par mon inflateur d’étanche. Au bout de quelques minutes je commence à avoir vraiment froid. Puis le pire… la chose la plus affreuse qui me soit jamais arrivé, la gastro….C’est juste insoutenable…
….

La longue décompression aux paliers au Beatenbuch à Thun

Je suis à 8m sur le sommet d’un rebord et je surveille SEB qui est juste en dessous de moi, il me reste environ 60′ de déco, je me vide pendant que ma combar se remplie …. d’eau à 5°C entre autre, LOL, souffrance physique, psychique et morale…mais bon sang que fout Seb ? Qu’il me rejoigne et on se casse !!! ( il me dira plus tard qu’un de ses Shearwater était réglée sur eau salée) A ce moment là envie de me tirer de laisser tomber la déco tellement j’ai mal au ventre, et froid. Mais voilà il y a encore 60′ de déco et Seb…

Je tremble tellement que ma main posée sur une pierre fait lever la peuf alentour, puis viennent les crampes… bordel… sans doute issues de la déshydratation de la gastro. Et je pense à l’importance de l’alimentation en plongée.

Il me rejoint enfin et on file vers la corde, aussitôt je sort de la boucle et passe sur oxy en OC, afin de gagner de précieuses minutes. Je remonte le tout vers 4,5 mètres et enfin je sort.
Bertrand est là et m’aide à me déséquiper MERCI Bertrand, je gagne de précieuses minutes, je pose le recycleur et je fonce vers mes deux chênes favoris LOL.

Enfin manger un peu avec mon Lolo, le beau lac de Thun au Beantenbucht en paysage et les montagnes enneigées.
Enfin manger un peu avec mon Lolo, le beau lac de Thun au Beantenbucht en paysage et les montagnes enneigées.

De la nécessité de se former à la plongée profonde

Seb a super bien réagit, et tout c’est très bien passé. On débrieffe ce qui s’est passé, et je lui conseille de faire vérifier sa MP et sa vanne de surpression. C’est alors que Olivier qui a suivit la conversation , lui demande s’il a viré la surcompensation de ses premiers étages tek3 ? « ben non » « mais comment c’est possible !!??? ben cherche pas ! » Et ben voilà, il a acheté son Meg stripped, et personne ne lui avait dit….

GRRR
On se donne rendez vous pour bientôt, faut attendre que l’eau chauffe aux paliers LOL.