Publié le

Plongée Marseille capitale phocéenne

Plongée Marseille

Plongée Marseille, plongée dans les calanques, sur Épaves, tombants…

Plongée Marseille une invitation de Gui-Gui ça ne se refuse pas ! Gui-Gui me tel il y a quelques jours pour me demander si ca m’intéresse de plonger à Marseille le WE de Pâques, Il habite Marseille maintenant, et il avait plongé avec Papa Chez Atoll plongée il y a 15 jours. Why Not then ? La saison de plongée du Deep CCR tartiflette team va commencer par des plongées à Marseille.

J’avais récupéré ma nouvelle combinaison étanche SF Tech, faite sur mesure (j’ai oublié de grandir, marque suisse de qualité, et j’ai du passer quelques heures le soir après le boulot pour faire des « réglages » la combi est plus souple plus ample, et je peux mettre mon thinsulate de 400 g dessous. En tout cas c’est un vrai pyjama, hors de l’eau et dans l’eau on ne la sent pas.

Un soir de Paques au lac du Bourget
Un soir de Paques au lac du Bourget

On ne s’en lasse pas de cette vue !

Donc avec papa, on reprend les bonnes vieilles habitudes, C4 Picasso Chargé jusqu’à la gueule, et pourtant que 2 bail out chacun ! Et direction le sud, sauf que là nous nous nous arretons à Marseille. Ça commençait mal, on a eu un sacré vent de face pendant toute la descente avec l’orage.

Guillaume nous attend et nous rejoint au club de plongée puis nous filons diner.

Le lendemain matin on se lève de bonne heure car le petit déjeuner est à 7H30 !! un peut tôt . Préparation du matos et on se rend sur le port ou nous attend un magnifique Zod noir équipé d’un V8 de 350 ch ! Où l’on monte à 25 dessus mais nous ne serons que 3 plongeurs « teck ». La plongée Tek ça prend de la place sur un bateau. Ça cogne la mer bouge, et on nous demande de ne pas faire trop long car les loisirs seront remontés avant nous et il vont se les cailler à nous attendre. Cap envoie le 350 ch !

Plongée à Marseille à Caramassaigne

On a donc décidé de faire 50 m 60 min comme première plongée sur le tombant de Caramassaigne, car Gui-gui n’a qu’une giclette d’hélium dans son diluant. On part en premier. Pas encore réglé le gonne ! Au moment de faire ma bascule arrière j’entends PAAALLLMMEEE, merde je vais devoir payer l’apéro, gui-gui lui pense avoir oublié ses plombs! Mais non il est déjà narcosé !
On descends dans le bleu, heu le vert tellement ca bouge et on arrive sur le fond à 42 m. on suit Gui-Gui qui devrait connaître le site de plongée, je reste en retrait papa part sur la gauche et Gui-gui sur la droite. Mine de rien il nous emmène à 64 m, ce qui n’était pas prévu mais bon…
Au bout de 22 min de plongée j’ai déjà 32 min de temps de remonté. J’en informe mes binômes, mais y en a un qui comprend rien est l’autre qui doit être déchiré, de toute façons il se débrouillera avec la surface pour expliquer notre retard.
Ça y est il se décide enfin mais j’ai fermement l’impression qu’il ne sait pas où il va, la traversée du plateau est longue et on doit faire face à différents courants suivant la profondeur. En fait j’ai l’impression qu’on se sait pas ou on va !

A 13 m je balance le parachute car on va exploser le run-time et je veux informer la surface que tout va bien et où on est ! Je n’entend pas le moteur du Zod, la mer bouge ce n’est pas normal. On se coince dans une faille de la falaise à 5 m pour finir notre déco. On sort avec comme paramètres : 64 m et 84 minutes.
Personnellement je ne suis pas fière on ne donne pas le bon exemple et les pauvres sur le bateau ont du se peler.

Un petit site de plongée à Marseille pour l’après midi

L’après midi on y retourne, mais sur un petit site de plongée de Marseille, théoriquement à l’abri, mais le vent a forci et sa tape encore. Là on a droit à un zod de 250 ch et on est beaucoup moins. De nouveau on part en premier, on nous explique un peu le site. On se met à l’eau et on arrive sur un fond de 19 m, on prend main gauche et on descend petit à petit jusque 39 m, on remonte légèrement jusque vers une grotte vers 20 m que l’on pénettre on en fait le tour pour voir si cela sort quelque part sans succès. On repart et sur le retour on joue avec deux gros poulpes. On avait dit qu’on ne dépassait pas 30 m pour ne pas à avoir à taper dans les paliers car c’est la deuxième plonge de la journée mais voilà encore une fois on tape 39 m, on dépasse on sort à 48 min. Je ne me souviens plus du nom de ce site de plongée sur Marseille.

Plongée Marseille paysage unique !
Plongée Marseille paysage unique !

Beau temps pour plonger à Marseille

Le soir le temps se lève, le soleil brille, mais le vent tape aussi plus fort. On part manger en ville, restau sympa mais pas assez copieux. On va se coucher de bonne heure on est fracassé.

Le Lundi de Pâques, lever de bonne heure, again, oulalalala le vent !!! à 7h30 déjà 54 km/h de vent, on pensait faire éventuellement la Pierre de Cassis et le couloir aux gorgonnes, mais là c’est mort. J’ai pas envie de faire 20 m non plus. On se concerte et on décide d’y aller quand même. Ça tape déjà dur dans le port et à la sortie du port de pointe Rouge on prend des vagues plus hautes que le zod, on se fait fracasser. Direction le Pharillon, mais pas question de faire le Liban. J’ai pris ma caméra et j’espère faire des images de cette petite plongée.

Vidéo de l’ambiance post plongée à Marseille 😉

Pour vous montrer l’ambiance post plongée à Marseille, c’est pas ça que vous allez trouver dans vos voyages de plongée aux Bahamas, ni sur une croisière de plongée en Egypte.

On se met à l’abri derrière le cailloux pour la mise à l’eau, il nous est déconseillé de pousser sur le Liban sous l’eau car en cas de problème de courant ou autre le zod serait à découvert et dans des creux de 3 m il ne pourrait pas nous récupérer. On arrive sur le fond à 25 m, et on attaque la descente, on suit la paroi main droite et mon Gui-gui On descend le long d’un « tombant » comme qui disent les marseillais, faudrait qu’on leur montre ce qu’est un tombant ! Le Tombant du lac de Thoune par exemple ! 😉

On passe autour des patates, il y a des belles gorgones rouges et jaunes que je m’applique à filmer. On tombe nez à nez avec un magnifique saint pierre qu’on fixe pendant …longtemps, puis une langouste, et mon gui-guiiii continue à descendre, je gueule que je n’ai pas envie de continuer, ya du jus et c’est pas prudent, parti comme on est parti on risque d’exploser le run time again et j’ai bien compris cette arsouille de guigui avait l’intention de taper le Liban, pas envie de finir à Tunis moi. Demi tour et on se prend le jus, on tarde à remonter les paliers s’empilent. De nouveau il faut qu’on se protège pour finir nos paliers à l’abri, on sort pile poils au bout d’une heure. Rentrés au club, après avoir rangé le matos je sorts le PC pour visualiser la vidéo j’ai bien la vidéo que j’ai fais sur le zod, mais pas celle sous l’eau, ca n’a pas marché !!!! et je connais le coupable ! C’est Captain, je lui ai prêtée et il m’a déconnectée la LED d’enregistrement et donc je n’ai pas pu m’apercevoir de la bêtise. Dommage.

5 réflexions au sujet de « Plongée Marseille capitale phocéenne »

  1. […] devait descendre à Marseille, mais cela ne s’est pas fait alors je me suis rabattu sur une plongée sur l’épave du […]

  2. […] de faire une plongée de réadaptation… de nuit dans la calanque de Callelongue au sud de Marseille, juste après le port des Goudes. On a chécké l’après-midi la tempête et le vent pour […]

  3. […] que je me fasse accompagner la prochaine fois par un plongeur habitué du site et de la plongée à Marseille. La partie la plus intéressante reste sans doute le retour avec le passage sous l’arche de […]

  4. […] un aller retour pour plonger à Marseille sur l’épave du […]

  5. […] cette même compagnie il fut utilisé dans des chantiers anglais afin de desservir les lignes de Marseille à l’Afrique du Nord. Ses sisters-ships ( bateau identique car de même caractéristiques, même […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.