Publié le

Richard Branson et Fabien Cousteau au blue Hole du Belize

Le Blue Hole a une profondeur d'environ 125 mètres et, bien que les plongeurs aient atteint le fond auparavant, l'obscurité totale et les conditions difficiles ont limité leur capacité à collecter des données scientifiques.

Dans le grand Blue hole du Belize : Richard Branson et Fabien Cousteau dévoilent une première expédition pour cartographier le plus grand trou bleu du monde

  • Le célèbre plongeur-explorateur français Jacques Cousteau a exploré le plus grand blue Hole du monde au Belize long de 300 mètres en 1971
  • 50 ans plus tard, le petit-fils de Cousteau revient sur le site avec Richard Branson et une équipe de chercheurs
  • Ils espèrent créer la première carte sonar complète du système de grottes et examiner sa vie marine.

En 1971, le célèbre explorateur-plongeur français Jacques Cousteau a amené son navire de recherche Calypso à 70 km au large de la côte du Belize pour explorer le trou bleu merveilleux de 300 mètres de long et 125 mètres de profondeur, le Blue Hole.

L’équipe de Cousteau avait découvert que le Blue Hole, la plus grande doline du monde et l’une des principales attractions touristiques du Belize, était en fait une grotte submergée qui s’était formée au cours de dizaines de milliers d’années.

Près de 50 ans plus tard, Fabien, le petit-fils de Cousteau, revient sur le site, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, aux côtés de Richard Branson et d’une équipe de chercheurs pour en apprendre davantage sur le mystérieux gouffre.

Fabien Cousteau
Fabien Cousteau

Le Blue Hole a une profondeur d’environ 125 mètres et, bien que les plongeurs aient atteint le fond auparavant, l’obscurité totale et les conditions difficiles ont limité leur capacité à collecter des données scientifiques

Sur le plan géologique, c’est une formation vraiment cool »,

a déclaré Fabien Cousteau à la presse.

« Et c’est un phénomène intéressant car ils sont très rares. »

Fabien a appris à faire de la plongée à l’âge de quatre ans avec son grand-père.

Et en 2014, il a battu le record de son grand-père en passant 31 jours à filmer et explorer sous l’eau dans le cadre d’une plongée à saturation.

Le précédent record détenu par Jacques était de 30 jours sous l’eau.

Il retourne maintenant sur le site de son grand-père, bien que équipé cette fois d’une technologie de pointe qui pourrait éclairer davantage cette merveille océanique.

Le Blue Hole n’a jamais été complètement exploré.

Jacques Cousteau a amené la Calypso dans le Blue Hole de Belize et a envoyé des plongeurs et son submersible, mais c’était une technologie des années 1960.

Désormais, une équipe de plongeurs et de scientifiques effectuera pour la première fois une analyse 3D du site touristique, y compris une analyse sonar de l’intérieur à l’aide d’une technologie de niveau militaire.

On espère que ces informations permettront de mieux comprendre l’impact du changement climatique sur la planète au cours des millénaires.

Il reste beaucoup de découvertes à faire dans le Blue Hole du Belize, y compris trouver les sédiments, examiner les variations dans les paroies, la teneur en oxygène et en CO2 … Il y a toute une liste de choses qui n’ont pas été faites, que l’équipe va faire dans le blue Hole de Belize.

Fabien Cousteau a déclaré que Géologiquement, le blue hole du Belize était une formation vraiment cool.

L’expédition comprendra le déploiement de deux sous-marins composés de trois hommes, ce qui permettra à Cousteau et à Branson, passionné de la conservation de l’océan, de passer des heures à l’intérieur du Blue Hole.

Il y aura également deux grands navires en surface qui fourniront un soutien en matière de recherche et de logistique.

Sir Richard Branson va plonger dans le Blue Hole du Belize
Sir Richard Branson va plonger dans le Blue Hole du Belize

Au cours de l’expédition, Branson et Cousteau diffuseront des millions de vidéos du fond du Blue Hole.
Le Blue Hole du Belize est un monument national, ancienne grotte abritant d’énormes stalactites et stalagmites à 45 m de profondeur. Le Blue Hole du Belize est inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Stalactites et stalacmites du Blue Hole de Belize
Stalactites et stalacmites du Blue Hole de Belize

Les explorateurs seront également intéressés par la collecte de données susceptibles de fournir des informations sur l’existence et la disparition de l’ancienne civilisation maya.

Les archéologues disent que le Blue Hole du Belize pourrait contenir des indices qui renforcent les soupçons des scientifiques selon lesquels la chute des Mayas pourrait être attribuée aux catastrophes climatiques.

Mais l’exploration du site pose des défis uniques aux plongeurs, qui devront faire face à des conditions difficiles.

Le Blue Hole du Belize est très profond et il faut un équipement de plongée spécialisé pour plonger profond.

Les sous-marins permettront aux plongeurs de passer plus de temps au fond du Blue Hole.

Les sous-marins ont été fabriqués par Aquatica, une société canadienne. Le fondateur de la société, Harvey Flemming, dirigera également l’expédition aux côtés de Cousteau et de Branson.

L’expédition partira pour le Belize vers la mi-décembre.

Richard Branson et Fabien Cousteau au blue Hole du Belize
Richard Branson et Fabien Cousteau au blue Hole du Belize

JACQUES COUSTEAU ET LE BLUE HOLE DU BELIZE

Le Great Blue Hole du Belize a été rendu célèbre par l’explorateur océanique français Jacques Cousteau, qui l’a déclaré l’un des cinq meilleurs sites de plongée sous-marine au monde.

Il a amené son navire de recherche renommé, la Calypso, pour étudier les profondeurs du gouffre en 1972.

L’expédition a trouvé des stalactites submergées dans le trou et a pu conclure que le Blue Hole du Belize s’était formé avant l’élévation du niveau des océans.

Les investigations de cette expédition ont confirmé l’origine du trou en tant que formation calcaire typique du karst, formée avant que le niveau de la mer ne monte au moins en quatre étapes, laissant des rebords à des profondeurs de 21 m, 49 m et 91 m.

Des stalactites ont été récupérées dans des grottes immergées, confirmant leur formation antérieure au-dessus du niveau de la mer.

Stalactites et stalacmites du Blue Hole de Belize
Stalactites et stalacmites du Blue Hole de Belize

Certaines de ces stalactites étaient également décalées de 5 ° par rapport à la verticale, ce qui indique qu’il y avait eu un certain décalage géologique et une inclinaison du plateau sous-jacent, suivis d’une longue période dans le plan actuel.

L’inclinaison indique qu’il s’agissait d’un mouvement de la terre, plutôt que d’une élévation du niveau de la mer seul.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.