Posted on 3 commentaires

Plongée Chatillon Chindrieux lac du Bourget

Plongée à Chatillon à Chindrieux au lac du Bourget

Plongée à Chatillon Chindrieux au lac du Bourget

Ce Dimanche matin la météo est moins pire…. donc direction Chindrieux pour plonger le tombant de Chatillon, ancien port gallo romain. Arrivé de bonne heure… deux loisirs étaient en train de faire un brieffing sans doute pour une formation avant de se mettre à l’eau … sans bouée.. Un « copaing » en recycleur inspiration modèle vintage « classic » équipé 50 cc… sissi à Chindrieux…

Aquarelle Roland Girardet port gallo romain chatillon Chindrieux lac du bourget
Aquarelle Roland Girardet port gallo romain chatillon Chindrieux lac du bourget

Bon l’air est à 19°C et le lac à 13°c en surface pas cool il s’est refroidit en surface depuis 15 jours. L’eau n’est pas claire, encore turbide avec beaucoup de particules en suspension.
je descend tout doucement le long du tombant et arrivé au fond, je prend mon temps pour le parcourir du Nord au sud, je suis surpris par le nombre d’écrevisses sur le fond à 60m.

plongee tombant chatillon chindrieux lac du bourget
la bouée …plongee tombant chatillon chindrieux lac du bourget

Quand je tombe nez à nez avec le reliquat du délire d’une équipe de plongeurs narcosés, un panneau sciemment ancré sur le fond et maintenu en position avec des flotteurs…. Un trop plein de pastis ? de rhum arrangé ? ou d’air ? Quand certain, le CODEP par exemple organise des journées de nettoyage du lac, d’autres (ou les mêmes ?) le souillent.

Toujours pas de faune, ni de Flore, la température du lac a 1.5 mois de retard. Juste un pauvre brochet paumé à 30m dans un reliquat d’algues hivernales.

un copaing recycleur qui sort de plongée à chatillon chindrieux lac du Bourget
un copaing recycleur qui sort de plongée à chatillon chindrieux lac du Bourget

Posted on Laisser un commentaire

Plongée tombant Chatillon avec les lotes au lac du Bourget

Plongée sur le tombant de Chatillon avec les lotes au lac du Bourget

Les lottes commencent à gratter le tombant de Chatillon

Les Lottes commencent à gratter le tombant de chatillon à Chindrieux au lac du Bourget.

La période de fraie approche. Elles avaient quitté le fond pour gratter les interstices du tombant. Le lac du Bourget était laiteux de 0 à 10m, puis …pas trop clair visi à 5m pour cette plongée de contrôle après la révision de l’injecteur manuel d’oxy sur le recycleur. Belle sensation de réchauffement en remontant vers les 20m avec de la belle lumière à partir de 30m.

Posted on Un commentaire

Plongée Chindrieux lac du Bourget Savoie

Plongée à Chindrieux au lac du bourget sur le tombant de Châtillon

Plongée Chindrieux lac du Bourget Savoie tombant de Châtillon

Il nous fallait une petite plongée pour tester nos recycleurs que nous avons enfin récupéré après 4 mois bloqués en Egypte grâce au fourbe Khaled de la CDWS. On a choisit de plonger à Chindrieux notre bon vieux tombant de Châtillon du bout du lac du Bourget en Savoie, le plus grand lac de France

Plongée à Chindrieux au lac du Bourget

Beau temps sur la plage de chindrieux au lac du Bourget
Beau temps sur la plage de chindrieux au lac du Bourget

On se prend un petit rendez vous avec papa, pour plonger à Chindrieux sur le tombant de Chatillon, pas besoin de plus de 65 m pour faire ce qu’on a à faire, faut savoir dire non à la tentation. Rendez vous donc à 8h45 pour éviter le surfréquentation de plongeurs, et bien entendu suis en retard, je me prends une branlée par papa, ca commence !
Bien entendu je ne suis absolument pas prêt, la machine n’est pas monté, j’ai juste mis la chaux. Au test le Tuyau HP de l’oxy fuit de plus belle, la dernière fois je pensait que cétait le din qui était mal serré, mais là non. Séance bricolage.

Beau temps sur la plage de chindrieux au lac du Bourget

On se met à l’eau, j’espère qu’on aura encore nos bons vieux réflexes ? Je parts avec deux bails out, un S80 de 19/40, et un autre carbone de Nx 50, un coule et l’autre flotte, ca va certainement me déséquilibrer, …pour rire. Je prends la « Gueuze » d’oxy pour le palier de 6m (un fut de 15 litres acier qui pèse un âne mort). Je la pose à 6 mètres dans la vase contre une grosse branche d’arbre.
plongee chindrieux lac du bourget savoie

Plongée de contrôle des recycleurs après 4 mois d’inutilisation

C’est la grosse touille ! Ya eu déjà plein de plongeurs avant nous, c’est terrible ! On se perd de vue avec Thierry, on se retrouve, la luminosité est bonne. Au passage du set point haut j’ai mes deux cellules qui se mettent en alarme, sans doute un peut de sensibilité suite à une trop longue période d’inutilisation, c’est comme un gars qu’aurait pas fait l’amour depuis trop longtemps, la fois suivante le pauvre gars serait trop excité et deviendrait tout rouge au risque de perdre le contrôle.
Bloc oxygène au palier de 6m deep ccr tartiflette team

Le Bloc de 15 litres acier d’oxy qu’on m’a barboté

Papa ne s’en rend pas compte et continue, après quelques secondes tout rentre dans l’orde et me voilà partie à la recherche de ma fameuse moitiée, PAPA PAAAPPAAAA ?? criais je …sans succès je continue à descendre sans succès, on se retrouve vers 50 m, c’est toujours la touille complète.

En fait on a eu tout les deux la même impression arrivé au fond à 65m, on a été tout surpris d’y être, on ne reconnaissait pas l’endroit, car nous ne sommes pas descendu au même endroit que d’habitude, et la visi était pourri, entre 1 et 2 mètres pas plus. Papa commence à attaquer plein sud, il quitte le tombant et se dirige vers le large, dans la vase, il va où ??? il veut aller à l’avion ? Ben va falloir qu’il palme un peu le garçon !!

Les particules continuent à descendre du sommet. Il a fallut que je m’y reprenne à 3 fois pour faire des signaux à papa pour lui faire comprendre que j’étais en gants humides et troués. On va l’avouer après 4 mois sans plonger en recycleur, et 1 mois de plongée en ouvert, notre trim tient bien plus de l’hypocampe bulldozer que de Steve Bogaerts. On va remonter doucement pour arrivé au palier à 6 m, et me rendre contre que malgré mes efforts, j’ai du mal à retrouver cette foutu branche dans la touille, et quand bien même je la trouve, la bouteille n’est plus là ! Soit y avait une autre branche ?! Soit je me suis fait tiré mon Oxy.
Plage chindrieux lac du bourget deep ccr tartiflette team

Plage de chindrieux lac du bourget deep ccr tartiflette team

Pieux ancienne cité lacustre chatillon lac du bourget

reste de pieux d’un ancien village construit au bord du lac à Chatillon au lac du Bourget

A la fin de la vidéo vous pouvez remarquez des restes de pieux plantés dans la vase, ils sagit de reste de pilotis d’un village lacustre, la théorie première fut qu’il existait des village lacustre construit sur pilotis qui fut plus tard remise en cause losqu’il a été prouvé que le niveau du lac du Bourget avait variée au fil des millénaires, et les villages étaient en fait construit sur les berges.

Posted on 17 commentaires

Epaves lac du Bourget

Epaves du lac du Bourget

EPAVES DU LAC DU BOURGET

Liste des ÉPAVES DU LAC DU BOURGET. A chaque fois que nous allons en trouver une lors de nos plongées on la listera ci après afin de vous en faire profiter.

Il y a un certain nombre d’épave dans le lac du Bourget. C’est la plus grande masse d’eau en France. Avec son passé, son histoire, il est normal qu’il y ai des épaves. Il y en a des connus, des plus rares et d’autres que ne l’on connait pas encore.

A Charpignat au BOURGET DU LAC il y  a 4 épaves : l’épave MARINETTE vers 3, 4.5m et l’épave de l’ARCOA à 20m qui servent bien pour les baptèmes et les exercices de plongée et une épave d’une Barge vers les 50 mètres presque dans l’axe des bouées. Plus récemment on a découvert une ÉPAVE DE VOILIER dans les 55, 58 mètres. Avant de s’engager dans une plongée longue profonde et technique vérifier la météo du lac du Bourget.

Épaves lac du Bourget : MARINETTE

Epave lac du Bourget Marinette Charpignat
Epave lac du Bourget Marinette Charpignat
Epaves du lac du Bourget Marinette Charpignat
Epaves du lac du Bourget Marinette Charpignat
Epave du lac du Bourget Marinette Charpignat
Epave du lac du Bourget Marinette Charpignat
Epave du lac du Bourget Marinette Charpignat
Epave du lac du Bourget Marinette Charpignat
Epave du lac du Bourget Marinette Charpignat
Epave du lac du Bourget Marinette Charpignat

Epaves lac du Bourget à Bourdeau

Épaves du lac du Bourget à Bourdeau
Épaves du lac du Bourget à Bourdeau
Épaves de la FIAT au lac du Bourget à Bourdeau
Épaves de la FIAT au lac du Bourget à Bourdeau

A Bourdeau au Bourget du lac il y a trois Épaves ou ce qu’il en reste, puisque les pompiers « s’amusent à intervenir dessus afin de faire des exercices. Il y en a une à 11m une BMW ,la deuxième et la troisième sont à 40 m une Peugeot 304 et une Fiat 128 ,la dernière est à 50m il s’agit d’une AX spot. Ces voitures, pour la plus ont été jetée à l’eau par ceux qui les avaient volées pour masquer leur forfait.

Épaves lac du Bourget : la barge aux plongeurs à Charpignat

L’épave de la barge aux plongeurs se trouve en face de Charpignat à 60m, il faut descendre à la bouée de 40 mètres, puis prendre le cap, tourner à gauche prendre le cap et paf !! on est dessus ! C’est dans le CR. On peut aussi prendre le cap directement directemnt de la plage .. 😉

Épave de la barge spéléo au lac du Bourget à Charpignat
Épave de la barge spéléo au lac du Bourget à Charpignat

Épaves du lac du Bourget : l’épave de l’avion Nazi FW 58C à 112 mètres

Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget

 

C’est la plus belle de toute les épaves du lac du Bourget, et qui sait même de beaucoup d’endroit : inaccessible par sa profondeur au commun des plongeurs, chargée d’histoire, c’est celle qui berce nos rèves.

Histoire de la plus belle épave du lac du Bourget : le FW 58C

Le 30 Mars 1944, un avion allemand, un Focke Wulf 58C, un avion école de reconnaissance, décole de Lyon Bron avec 4 pilotes à bord.

Focke Wulf 58C
Focke Wulf 58C

Après quelques minutes de vol, ils se sont mis en tête de faire un rase motte au dessus du lac du Bourget pour se faire plaisir. Bien mal leur en a pris. Juste en passant au dessus de Chatillon au sud du lac du Bourget, l’avion pique du nez et s’écrase dans l’eau froide du lac. La scène se passe devant des pécheurs de Conjux qui arrivent à temps pour sauver deux pilotes, mais les deux autres sont déjà morts. L’avion met une vingtaine de minutes avant de sombrer au fond du lac emportant les deux corps.

Les deux pilotes allemands sauvés seront récupérés plus tard par le colonel commandant la base de Bron. En guise de remerciements, le Colonel Allemand fit libérer quatre prisonniers originaires de la région. Cette histoire est bien connu des habitants de Chindrieux et Conjux et est authentifié par les archives militaires allemandes de Fribourg.
Depuis lors, une association Fahrenheit 32 présidée par Roger Pilloud a tout fait pour retrouver l’épave et pour la protéger en mémoire de ce qui s’est passé. En 1993 l’Ifremer effectue des relevés topographiques au sondeur, du lac du Bourget, afin d’établir des courbes de niveaux et profondeurs du lac. Elle remarque une anomalie au sondeur et en parle à la sté Hydrokarst qui envoie un technicien et un ROV, un robot téléguidé.

Ce robot fut même coincé dans l’épave, et c’est grâce à un second robot manipulateur que le premier pu remonter.

Images de l’épave du FW58 gisant au fond du lac du Bourget prise par le ROV de Hydrokarst

Photos de l'épave du FW 58C prise par HydroKarst
Photos de l’épave du FW 58C prise par HydroKarst
Photos du cockpit de l'épave du FW 58C prise par HydroKarst
Photos du cockpit de l’épave du FW 58C prise par HydroKarst

La première plongée sur l’épave du FW 58C au lac du Bourget

Article du Dauphiné libéré consacré à la première plongée sur l'épave du FW 58C
Article du Dauphiné libéré consacré à la première plongée sur l’épave du FW 58C
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget

La découverte et l’authentification de l’épave du FW 58C a été possible grâce à cette sociéte. Ils en ont profité pour relever les coordonnées GPS de l’épave.
Ces coordonnées furent communiquées à Philippe Cathiard de Savoie plongée, afin qu’il puisse plonger dessus. Pourtant le premier à plonger sur l’épave du FW58 fut Jean Marc Blache et son équipe qui avait aussi eu les coordonnées GPS de l’épave et qui plongea en octobre 2004. Le Dauphiné Libéré leur consacra un reportage à l’époque.

Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l'avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget
Épave de l’avion Nazi FW58C au Fond du Lac du Bourget

Philippe Cathiard plongea l’année suivante, en 2005 avec son ami Stéphane Havard et firent même un film : Video FW58 et remontent des superbes photos. (Merci à eux).
Un des moteurs de l’épave a été araché lors du choc de l’avion dans l’eau et git sur le fond un peu plus loin. Aujourd’hui bien que le froid, le manque de lumière et d’oxygène préserve l’épave, celle ci souffre, la toile qui recouvre l’ossature part en lambeau, et l’ossature commence à s’effriter. L’épave du FW 58C est plantée le nez dans la vase, le nez de l’avion, avant le cokpit, a complètement disparu dans la vase, témoin de la violence et de la vitesse à laquelle l’avion a du percuter la vase.

Photos Copyright Stéphane Havard et Philippe Cathiard, 2005.
y en a t il d’autre ? certainement des voiliers mais non défini Il y a une copie de riva qui a coulé en plein été, il sortait de réparation. A suivre….

 

Posted on 12 commentaires

Epave FW 58 plongée lac du Bourget

Epave FW 58 plongée lac du Bourget

Plongée sur l’épave du FW58, avion allemand Nazi au fond du lac du Bourget.

Ça y est c’est le grand jour on va plonger l’épave du FW 58 C ! Avec Thierry on attend cela depuis longtemps, on a fait pas mal de sacrifice et de plongée pour cela, Philippe nous emmenne faire l’avion. La météo avait prévu grand beau et maxi 20 km/h de vent et là elle s’est trompée. Ce matin au lever il fait 6°, le ciel est maussade et un vent de force trois balaye le lac du Bourget.
Nous nous mettons à pied d’œuvre et préparons notre matériel pendant que Fabrice et Christophe, les deux plongeurs sécu qui nous accompagnerons prépare le matériel de sécu. Des vagues agitent le lac et perturbent notre arrivée sur zone, nous avons du tiré des bords pour traverser le lac en 1H30 jusqu’à arriver à Chindrieux. Puis vint le temps des repérages au GPS et au sondeur pour localiser l’épave, il fait 8°, l’air est humide nous avons déjà les pieds et les mains transis de froid.
. Plongée Epave FW58 C lac du Bourget

Christophe un de nos plongeurs sécu a mis sa cagoule et est transis de froid, le temps est humide, il y a de la brume il fait 6°, ils sont habillés et prêts à se mettre à l’eau si ca se passe mal.

Soudain l’avion apparaît très clairement au sondeur, gros écho incliné, cela ne peut être que lui. On refait un passage pour être sur.

Christophe et Fabrice lancent alors la gueuse et arriment la bouée.
Thierry, Philippe et moi même nous préparons à nous immerger, je prend deux phares, un HID 10W et mon Halogène de 50W.
plongee-epave-avion-nazi-fw58-lac-du-bourget-deep-ccr-tartiflette-team__51_.JPG

plongee-epave-avion-nazi-fw58-lac-du-bourget-deep-ccr-tartiflette-team__28_.JPG


On s’équipe, même si on sourit on est tendu, nos plongeurs sécu sont au petits soins pour nous aider à nous équiper.

Nous entamons alors la descente, je suis devant, on suit le bout sans trop le toucher de peur de le déplacer, soudain il fait noir et le faisceau du HID fuse dans les ténèbres. J’atteins les 95 mètres en 5 minutes, je m’arrette et me stabilise comme prévu, j’attends mes trinômes qui ne tardent pas.
sondeur-plongee-epave-avion-nazi-fw58-lac-du-bourget-deep-ccr-tartiflette-team__37_.JPG

La magnifiqure trace des trois plongeurs qui descendent et en bas la « virgule » qui est l’écho de l’avion

C’était ça le plan : on cherche à 95 m, pas la peine de descendre plus bas pour chercher si on ne trouve pas l’avion et charger les paliers en vain.
J’agite le faisceau fin et perçant du HID pendant quelques secondes et BINGO la Queue de l’avion et sa croix gammée apparaissent devant nous à 5 mètres au grand maxi :

Très belle image empruntée à jean marc Blache

je crie de joie, on est tombé pile dessus et on l’a trouvé immédiatement. Thierry dira plus tard quand il est arrivé qu’il m’a vu tel le chien en arrêt devant le gibier.
Philippe tient le bout, puis le lâche, je le suis, on fait le tour de la queue puis on descend le long du fuselage, l’ossature est à nue, il manque la toile qui le recouvrait. On continue l’exploration on descend vers le cockpit. Toute la partie avant le cockpit est carrément enfoncé dans la vase, preuve que l’avion a du toucher le fond avec une certaine vitesse pour s’enfoncer si profond.

Au fond dans le cockpit les commandes sont là, ainsi que les sièges, nos ordinateurs indiquent 107 mètres, l’avion est planté quasi verticale avec un angle d’environ 70°, la queue est à 95 m. On fait le tour des ailes, puis Philippe se met en tête de rapproche encore plus la gueuse de l’avion, et le voilà qui force pour la soulever mais elle fait carrément ventouse avec la vase, j’ai failli l’aider, puisme ravise, vaut mieux éviter de s’emmeller à deux dans le bout à 107 m en pleine eau dans une eau à 6°. Transis de froid, je remonte sur la queue de l’appareil et jette un dernier coup d’oeil à mon ordi qui m’indique 85 min de déco, et fait signe à Philippe que je souhaite remonter, Thierry n’attendait que cela, on quitte l’avion à 16 minutes.

La longue et froide remonté commence. A 60 mètres je ferme l’ADV. A 50 mètres on coupe l’éclairage il fait assez jour pour lire les instruments. Pendant la remonté on continue à saturer et à charger jusqu’à avoir 95 min de déco. A 40 mètres je switch sur NX28 au diluant et rince. On Gagne 20 minutes d’un coup.
On fait monter les ppO2 et les ordi gueules. Philippe lance un parachute orange pour signaler que tout se passe bien. Il fait froid et on n’arrive pas à se réchauffer, car l’eau est seulement à 10° en se rapprochant de la surface, on est quand même le 15 Novembre. A 6 mètres nous retrouvons la barre de déco avec la B15 d’oxygène au cas ou, et c’est parti pour 43 min de déco !

Thierry et Phillippe au palier à la barre à 6 mètres.

Ha la joie de sortir, enfin, nos plongeurs sécu nous aident à sortir de l’eau et à nous déséquiper, et une fois sur le bateau la joie éclate : VENI, VEDI, VICI. On a les images dans la tête et c’est fantastique.

Une partie du matériel

112 mètres 106 minutes

 

 

Merci à Philippe, Thierry, et bien sur nos plongeurs sécu Christophe et Fabrice. Merci à Jean Marc Blache du team NPSFQQA qui me prête sa photo de l’avion car je ne suis pas équipé pour prendre des photos à ces profondeurs