Publié par 2 commentaires

Formation Nitrox confirmé

Formation Nitrox Confirmé
Formation Nitrox Confirmé

Formation Nitrox confirmé

La formation Nitrox confirmé vous permet d’utiliser un bloc de décompression avec un mélange suroxygéné afin d’optimiser et de sécuriser votre décompression. C’est un élément essentiel pour la sécurité de vos plongées profondes et/ou longue.
La formation Nitrox confirmé vous apprendra à utiliser, comprendre et gérer des mélanges avec des pourcentages d’oxygène entre 40 % et 100 %, avec un ou des blocs supplémentaires. L’utilisation de ces blocs suplémentaires avec des mélanges avec des taux d’oxygène compris entre 40 et 100 % vous seront utiles et obligatoires pour améliorer votre décompression, la racourcir. L’autre point positif est la redondance, vous emporter plus de gaz et avez donc plus d’autonomie, en cas de perte totale ou partielle de gaz.

La formation plongée de Nitrox confirmé se déroule sur deux jours avec 4 plongées et un cours nitrox confirmé théorique. La formation Nitrox confirmé est le passage obligé pour l’entrée aux formations recycleur. Durant la formation Nitrox confirmé, vous ferez des exercices sous l’eau et vous aurez des manipulations à effectuer. Il est impératif d’acquérir des réflexes, aussi bien sous l’eau et hors de l’eau pour votre sécurité.

La formation Nitrox confirmé est ouverte aux élèves dès le niveau 2. On peut joindre le cours Nitrox avec celle de Nitrox advanced. Cette formation peut aussi être très utile à un niveau d’eau qui voudrait améliorer sa décompression et augmenter son autonomie par exemple : Imaginons un N2 qui remonterait de 40m ou il aurait passé du temps et donc pas mal consommé, et qui switcherait sur une bouteille (stage) de Nitrox 50 à 21 mètres. Il améliore sa décompression la racourcit, et a un volume supérieur de bon gaz sur-oxygégé à respirer. CQFD.

Pendant la formation Nitrox confirmé, vous aborderez les notions suivantes : Hyperoxie, CNS, Pression partielle, legislation avec l’utilisation de table Nitrox etc. et on validera les acquis et l’utilisation d analyseur Nitrox.

Prix de la formation Nitrox Confirmé : 400 €

Nous pouvons enseigner la formation Notrox confirmé à Chambéry en Savoie au lac du Bourget, à Paris, à Marseille, en Suisse au lac Léman.

Formation Nitrox Confirmé et Plongée 130 & 160 m à Dahab
Formation Nitrox Confirmé et Plongée 130 et 160 m à Dahab les bouteilles de décompressions avec les différents mélanges

Demande d’information sur la formation Nitrox Confirmé renseignement ici

Publié par 3 commentaires

Formation Nitrox

Formation Nitrox en plongée
Formation Nitrox en plongée

Formation Nitrox

Le Nitrox est de l’air enrichi en oxygène jusqu’à 40 % dans ce cas. L’air est composé de 21% d’oxygène et de 79 % d’azote. L’utilisation de Nitrox permet de respirer moins d’azote et de rester ainsi plus longtemps dans la courbe de sécurité avant d’entrer dans les paliers. Respirer moins d’azote génère moins de bulle et donc moins de fatigue.

L’objectif de la formation Nitrox est de vous offrir plus de sécurité lors de vos plongée en respirant moins d’Azote.

LA FORMATION NITROX POUR AUGMENTER SA SECURITE

L’utilisation du Nitrox est fortement recommandé pour les plongées successives et lors des séjours plongées afin de réduire la fatigue et les bulles d’azote.

Pendant la formation on vous apprendra à analyser un gaz Nitrox, comment identifier ses bouteilles, organiser sa plongée et à utiliser un l’ordinateur de plongée.

Formation Plongée Nitrox
Formation Plongée Nitrox

LE NITROX… POUR QUI ?

La formation Nitrox est ouverte à tous les plongeurs dès le niveau 1.

CONTENU DE LA FORMATION NITROX

Un cours Nitrox théorique et une plongée Nitrox de validation vous permettront d’obtenir votre certification Nitrox TDI.

PRIX : 150 €

Nous pouvons enseigner nos formations Plongée Nitrox à Chambéry en Savoie au lac du Bourget, à Paris, Marseille, en Suisse au lac Léman etc.

Demande d’information sur la formation Nitrox renseignement ici

Publié par 8 commentaires

Formation Sidemount en plongée

Formation à la plongée Sidemount

Formation Sidemount la plongée plus fluide

Certains appellent cela la plongée à l’anglaise, mais il n’en est rien la formation Sidemount est plus aboutie et requière plus de technique dans ses réglages, beaucoup plus fins. Si l’idée de base est le positionnement des bouteilles en latérale le positionnement de celles-ci n’est pas le même.

Le but recherché lors de cette formation Sidemount est la réduction de l’encombrement en hauteur afin de passer dans des endroits plus restreints, cave, grottes, et épaves.

Un des atouts de plongée Sidemount est l’amélioration de l’équilibre, la bouteille sur le dos ne risque plus de rouler et vous restez équilibré.

En utilisant 2 bouteilles de 11 L en aluminium, vous augmenterez votre autonomie on peut vous apprendre a en utiliser 4.

Le portage latérale de la plongée Sidemount augmente l’hydrodynamique.

La modularité et l flexibilité de la plongée Sidemount vous séduira et s’adapte aussi bien à la plongée en bouteille qu’en recycleur, vous pourrez adapter des bouteilles de 11, 7 ou 5 litres et panacher facilement.

Les harnais et gilet de plus petite taille plus léger et moins encombrants que des gilets classique vous faciliteront la vie lors de vos voyages.

On vous apprendra la meilleur configuration pour vous faufiler dans les étroitures des grottes en plongées souterraine et dans les épaves.

L’utilisation de plusieurs bouteilles vous permettra de mieux optimiser votre redondance, vous apprendrez à gérer votre volume de gaz en fonction de votre plan de plongée.

Vous allez apprendre à améliorez vos techniques de plongée
, stabilisation, trim, frog kick et différentes techniques de palmage afin de gagner en efficacité. L’objectif étant l’éfficience maximale. (frog-kick, palmage stationnaire, palmage arrière, rotation sur point fixe)

Tout plongeur même débutant peut accéder à cette formation Sidemount.

Plongée Recycleur dans la calanque de Mejean
Plongée Recycleur dans la calanque de Mejean avec bouteilles en montage Sidemount

Durée et contenu de la formation Sidemount :

Deux jours avec trois plongées en milieu protégé, nous pouvons organiser nos formations, à Chambéry, en Savoie au lac du Bourget, à Paris, à Marseille, en Suisse sur le Lac léman etc.

Un cours théorique comprenant une explication sur l’optimisation du matériel employé pendant notre formation sidemount .

Nous avons choisi d’utiliser notre propre harnais avec les wing Z-trim de chez UTD, vous utiliserez des kits détendeurs spécifiques « Sidemount » pour nos formations.

Prix de la formation Sidemount ! 400 €

Demande d’information sur la formation Sidemount renseignement ici

Publié par 6 commentaires

Rebreather Discovery découverte des recycleurs

Baptême Plongée Découverte des recycleurs
Baptême Plongée Découverte des recycleurs

Formation Rebreather Discovery découverte des recycleurs

 

Ce programme d’initiation à la découverte des recycleurs est plus complet plus abouti qu’un simple baptême de plongée en recycleur.

Ce programme a été mis au point par TDI, afin de désacraliser la plongée en recycleur. Il s’organise autour des recycleurs électronique Inspiration Vision, Mégalodon, Liberty et mécanique Triton.

Il permet de revoir les principes physiques, physiologique ainsi que mécanique sur le fonctionnement des recycleurs électroniques et mécanique et à leur utilisation.

Le programme découverte des recycleurs vous permettra à commencer à manipuler le recycleur afin de mieux comprendre son fonctionnement.

Baptême recycleur de plongée Explications
Baptême recycleur de plongée Explications

QUI PEUT PARTICIPER AU PROGRAMME Découverte des recycleurs ?

Tout plongeur Nitrox base agé de 18 ans minimum ayant au minimum 25 plongées à son actif, peut participer à ce programme.

Baptême recycleur de plongée
Baptême recycleur de plongée montage de la tête

LE LIEU

En fosse de plongée, en piscine, en lac ou en Mer, à une profondeur maximum de 9 m. Nous pouvons intervenir à Chambéry en Savoie au lac du Bourget, à Paris, Marseille, en Suisse au lac Léman etc.

Baptême Plongée Découverte des recycleurs
Baptême Plongée Découverte des recycleurs

La durée : environ 4 heures.

CE QUE VOUS ALLEZ DECOUVRIR

En plus du baptême recycleur :

Baptême Plongée Découverte des recycleurs
Baptême Plongée Découverte des recycleurs

maintien de la PPO2 (pression partiel d’oxygène) grâce au HUD (head up display).
maintien du volume optimal de la boucle.
maintien de la flottabilité et du trim.
Compréhension du fonctionnement de l’ADV (automatic diluent valve)
rapel sur l’hyperoxie, l’Hypoxie et l’Hypercapnie
etc…
LE PRIX : 150€

Demande d’information sur le programme Discovery Rebreather renseignement ici

Publié par 4 commentaires

Baptême plongée recycleur

Baptême plongée Recycleur
Baptême plongée Recycleur

Nous organisons des sessions de baptême plongée recycleur

Nous pouvons organiser un baptême plongée recycleur, sur différentes marques de recycleur, soit en recycleur Inspiration, Megalodon, Triton ou le dernier venu, le recycleur Liberty dans plusieurs régions de France, en Savoie à Chambéry, au Lac du Bourget, à Marseille, à Paris en Fosse, en suisse sur le lac Léman etc.

Baptême plongée Recycleur
Baptême plongée Recycleur

Chaque baptême plongée recycleur comprend une partie théorique sur le fonctionnement du recycleur, le montage du recycleur et les explications sur le fonctionnement du recycleur et une partie pratique, le bamptême plongée recycleur à proprement dit. Un baptême en recycleur peut prendre plusieurs heures. Il faut bien tout cela pour vous expliquer la disparition du poumon ballast et la gestion de la flottabilité lors de la plongée en recycleur.

Baptême plongée Recycleur
Baptême plongée recycleur montage de la tête

Avec ce baptême de plongée recycleur, vous découvrirez la plongée sans bulle, sans bruit, qui vous permettra d’approcher la faune sans l’effrayer et avec plus de 4H d’autonomie.

Baptême plongée en Recycleur
Baptême plongée en Recycleur

Le Recycleur Triton est un recycleur mécanique mCCR disponible pour le baptême plongée recycleur, tandis que les autres recycleurs sont à gestion électronique.

Prix formations et baptême plongée recycleur

Prix : 100 € Cela comprend la location du recycleur et de ses consommables. Vous devez venir avec votre équipement complet.

Si cela vous intéresse, vous pourrez envisager de participer à une journé plus intence pour en apprendre plus sur la découverte de la plongée en recycleur avec le programme découverte des Recycleurs. L’élève qui se sentirait convaincu par son baptême de découverte du recycleur pourra envisager de continuer par une formation qualifiante Recycleur Air Diluent 30 m et Recycleur air déco 45 m dans un premier temps puis ou recycleur Helitrox, Recycleur Trimix normoxique,  et Recycleur Trimix avancé.

Demande d’information sur nos baptêmes de plongée en recycleur renseignement ici

Publié par 4 commentaires

Reprise des plongées Profondes 128m a Thun en Suisse

Reprise des plongées profondes au Beatenbucht à Thun en Suisse

Reprise des plongées Profondes 128 mètres a Thun en Suisse au BeathenBuch

Pour ce week end, il y avait le choix, soit Ski et ma fois la tentation était bonne, il y a encore de la neige et la météo prévoyait un temps de OUF, ou alors, le démon de la PPO2 reprenant, aller à Thun en Suisse revoir ma belle falaise du Beatenbuch pour une plongée profonde, Lolo et Greg serait aussi là bas.

Un temps magnifique pour cette plongée profonde en recycleur à Thun ce week end

De la nécessité de s’entraîner à la plongée profonde

Donc après la plongée de samedi midi au lac du Bourget, pour tester du matos, gonflage….
Le démon des haute PPO2 me reprend… après la saison de ski et ses PPO2 basses, LOL, il est important de se remettre à l’entrainement : les techniques, le mental, le physio….
Re-soumetre son corps aux fortes pressions, fortes PPO2, gérer son stress, reprendre ses techniques… juste sur un Touch and Go, avant de pouvoir envisager de passer plusieurs minutes à ces profondeurs lors d’une exploration d’épave par exemple. Papa déclare forfait…

Alors là réveil le dimanche matin à 5h30, le WE du changement d’heure, ça revient à 4h30 plus 3h de route… toute ce que j’aime pas. Arrivé au Beatenbucht, le temps est magnifique, les montagnes sont blanches et le lac est d’huile.

Seb voulait plonger à 130m, fallait bien l’accompagner ..

Il est déjà là avec son pote Bertrand, presque prêt… mon dieux y sont fout ces Lux…, faut que je me prépare… et à part ça ? Vous posez une ligne ? Non ? Bon ben on va en mettre une alors ! On y mettra déjà l’oxy, ce sera déjà ça de moins à trimballer. Il est juste prévu de faire un touch and go, à 130 donc sur un run time de 120′.

On descend lentement, trop lentement, pas plus de 20m/min, suis en tête, on descend pas assez à droite alors on se tape tout les ressauts, on perd de la vitesse. Elle est toujours aussi belle cette falaise, et puis elle me manquait….
Vers 120m, un bruit caractéristique…. »Pfiouuuuuu » ha ça me rappelle les DS4 à Captain…je chèck mes pressions et PPO2, tout vas bien, j’ai stabilisé avant 130 du coup.
Seb me dépasse et se cale à 133, le chapelet de bulle, c’est lui ! Il remonte un chouille, je redescend un poils, c’est la vanne de surpression de son Oxy qui fuit…Merde, ça sent les exos ça, c’est pas cool.

Le profil de la plongée profonde à 128 mètres en recycleur au Beatenbucht à Thun en Suisse
Le profil de la plongée profonde à 128 mètres en recycleur au Beatenbucht à Thun en Suisse

Un signe OK ? Ok ! Il me voit zen, je le vois zen… donc on s’auto zen attitude.
Première profonde de l’année…. GRR, SEB réagit super bien, il ferme son oxy, et entame la remontée, en manuel, on se colle ça se passe super bien.
Arrive les premier paliers, mais SEB reste toujours quelques mètres en dessous de moi. Vers 30 mètres je sens carrément de l’eau qui rentre par mon inflateur d’étanche. Au bout de quelques minutes je commence à avoir vraiment froid. Puis le pire… la chose la plus affreuse qui me soit jamais arrivé, la gastro….C’est juste insoutenable…
….

La longue décompression aux paliers au Beatenbuch à Thun

Je suis à 8m sur le sommet d’un rebord et je surveille SEB qui est juste en dessous de moi, il me reste environ 60′ de déco, je me vide pendant que ma combar se remplie …. d’eau à 5°C entre autre, LOL, souffrance physique, psychique et morale…mais bon sang que fout Seb ? Qu’il me rejoigne et on se casse !!! ( il me dira plus tard qu’un de ses Shearwater était réglée sur eau salée) A ce moment là envie de me tirer de laisser tomber la déco tellement j’ai mal au ventre, et froid. Mais voilà il y a encore 60′ de déco et Seb…

Je tremble tellement que ma main posée sur une pierre fait lever la peuf alentour, puis viennent les crampes… bordel… sans doute issues de la déshydratation de la gastro. Et je pense à l’importance de l’alimentation en plongée.

Il me rejoint enfin et on file vers la corde, aussitôt je sort de la boucle et passe sur oxy en OC, afin de gagner de précieuses minutes. Je remonte le tout vers 4,5 mètres et enfin je sort.
Bertrand est là et m’aide à me déséquiper MERCI Bertrand, je gagne de précieuses minutes, je pose le recycleur et je fonce vers mes deux chênes favoris LOL.

Enfin manger un peu avec mon Lolo, le beau lac de Thun au Beantenbucht en paysage et les montagnes enneigées.
Enfin manger un peu avec mon Lolo, le beau lac de Thun au Beantenbucht en paysage et les montagnes enneigées.

De la nécessité de se former à la plongée profonde

Seb a super bien réagit, et tout c’est très bien passé. On débrieffe ce qui s’est passé, et je lui conseille de faire vérifier sa MP et sa vanne de surpression. C’est alors que Olivier qui a suivit la conversation , lui demande s’il a viré la surcompensation de ses premiers étages tek3 ? « ben non » « mais comment c’est possible !!??? ben cherche pas ! » Et ben voilà, il a acheté son Meg stripped, et personne ne lui avait dit….

GRRR
On se donne rendez vous pour bientôt, faut attendre que l’eau chauffe aux paliers LOL.

Publié par 2 commentaires

Baptême recycleur au lac Leman en Suisse

Baptême recycleur au lac Leman en Suisse

Une petite séance de baptême recycleur avec mon fidèle évolution chez nos amis suisses au lac Léman (de Genève lol) avec l’équipe de Dive Attitude.

 

Baptême en recycleur au lac Leman en Suisse
Baptême en recycleur au lac Leman en Suisse

Cours baptême recycleur au lac Leman

Tout a commencé au lac de Lioson pour notre plongée sous glace. Muriel de Dive Attitude m’avait demandé si je pouvais lui organiser des baptêmes en recycleur car elle avait des clients intéressés. C’est sans soucis et avec grand plaisir que j’accepte, toujours ravi de faire partager ma passion.

Mumu s'équipe pour son Baptême en recycleur au lac Leman en Suisse
Mumu s’équipe pour son Baptême en recycleur au lac Leman en Suisse

La journée s’est déroulée au Lac léman et a commencé par une présentation sur le recycleur de plongée, son principe de fonctionnement, les fonctions principales les avantages et les inconvénients. Puis vint la pratique en se mettant à l’eau afin que chacun puisse découvrir le silence de la machine et l’ai chaud et humide respiré.
Tous furent ravis de l’expérience et certain doivent « travailler maman » pour les convaincre de les laisser passer de la plongée en circuit ouvert au recycleur…lol.

Bapteme recycleur au lac Leman avec le Deep CCR Tartiflette Team mumu s’équipe

Created with Admarket’s flickrSLiDR.

Publié par 4 commentaires

Lac Lioson plongée sous glace Suisse

Plongée sous glace au lac Lioson

Plongée sous glace au lac Lioson en suisse

Ce week end montée au col des Mosses en Suisse jusqu’au lac Lioson pour une petite plongée sous glace.

 

plongee-sous-glace-lioson.jpg

Plongée sous glace au lac Lioson en Suisse

Plongée sous glace en suisse au lac de Lioson
Plongée sous glace en suisse au lac de Lioson

J’ai passé tout mon vendredi soir pour monter mes nouveaux gants neufs sur mes bagues étanches en vu de cette plongée sous glace lol. Samedi après midi en route dans le C4 picasso direction la Suisse au lac Lioson pour une petite plongée sous glace dimanche.
Je passe prendre Mumu de Dive Attitude qui m’a gentiment convié à cette plongée qui est très prisée et réservée d’année en année 1 an à l’avance, Lolo lui nous ayant lâchement abandonné au dernier moment.
Un Scout des neige vient nous chercher et kiki est ravi ! Je me retrouve assis dans la luge (chariot) accroché à l’arrière, et je me fais tellement tassé que je crois bien que j’ai perdu 10 cm à la monté lol (sisi c possible)

La nuit au refuge est ….difficile comme toutes les nuits en refuge, température et ronflements….lol
Bien entendu, au lac Lioson il fait beau toute l’année, mais pas quand je viens….pfff. Déjà au petit dej, des plongeurs s’activent, et bientôt la ronde des baptèmes commence. Quand je me met à l’eau je sent tout de suite que mon gant droit, neuf prend l’eau ….chouette….

une chtite photo de la descente….on change pas…

Kiki me passe ma Gopro dans le petit caisson que je fixe sur ma tête. J’ai lancé ma corde de manière à ce qu’elle descende jusqu’au fond, sans le toucher pour éviter que ça touille. Je descend et surprise un gros banc d’omble chevalier qui tournent en rond juste sous le trou. Arrivé en bas j’attache le fil au bout, et je pars à l’azimut objectif trouver le fond…lol. Je dépasse le deuxième trou que j’entraperçois en haut et je vois deux bout qui descendent et sont fixé dans la vase.

Je continue, et j’aperçois de gros blocs de pierres bien carrés, comme taillé, l’eau est laiteuse, mais la luminosité est bonne je pourrais presque me passer de phare. Je suis presque arrivé à moitié du fil, et ça ne descend pas ! de la vase rien que de la vase…je plafonne à 24m…..demi tour.

Et là en gérant le fil, je touche….pafff nuage de peuff grave erreur lol, je rembobine jusqu’au bout. Je croise dans le halot de lumière deux plongeurs suspendu au dessous du deuxième trou.

En remontant à 6 mètres, cadeau, le banc d’ombles est là et c’est magique.
Après un copieux repas descente du refuge au col des Mosses en luge avec kiki et là grandiose…vidéo à venir.

 

Publié par 7 commentaires

Thun plongée extreme 150m Beatenbucht

Une plongée à 150 mètre à Thun en Suisse au Beatenbucht

A Thun une plongée extreme à 150m sur le site du Beatenbucht

Suite de la Préparation du deep CCr tartiflette team. On était parti pour suivre le plan plan the dive, dive the plan, mais dans ce genre de plongée ce n’est jamais vraiment ce qui se passe, et celle ci le prouve encore. Avec papa on avait décidé de taper 140 mètres à Thun en Suisse sur le site du Beatenbucht, avant de réaliser 160 mètres la semaine prochaine.

Le matériel du plongeur tech en recycleur pour se lancer dans une plongée profonde à 150 mètres
Le matériel du plongeur tech en recycleur pour se lancer dans une plongée profonde à 150 mètres

Donc pendant cette semaine, on prépare moult essais de run time, en Bulhman avec Gradient factor, en 15/85 en 5/80 en VPM BE avec +2, +3 ou +5 de conservatisme. Sur la suppositionn que nous suivions bien la bonne vitesse de descente de 30 mètres par minute , nous devrions sortir entre 97 et 107 minutes juste pour ce touch and go.
Je souligne que nous sommes dans une logique de préparation à la future 200m du mois de Mai à Dahab, habituer notre corps à la pression et notre esprit et mental à gérer la descente dans les abysse, le site de Thun au Béatenbuch, à 150 mètres ya encore du gaz en dessous et ….la Falaise est magnifique.
Donc le vendredi je récupère les bouteilles de nos gaz, nous utiliserons un 6/88 en diluant. Nous aurons chacun nos 4 bails out et avec l’oxy à 6m, en cas de sortie d’urgence en bail out ca passe en volume de gaz.
Dimanche matin papa arrive en avance à la maison avant 7 heures et on charge le Grand C4 Picasso mis à notre disposition par Carideal. On part à la bourre le GPS indique une arrivée prévu pour 10h, on y serra à 9h30. Sitôt arrivé je fonce retrouver mon arbre. Notre sécu surface est déjà là, deux bourbines locaux, Helmut et Fritz. On se prépare, je lance la corde qui nous servira de ligne de vie au cas où, 25 mètres environ, c’est léger je sais.

Le matériel du plongeur tech

Le premier à se mettre à l’eau est papa, moi je glandouille avec ce foutu pénilex pour oiseau montage à la con, pourtant j’ai bien fais de le mettre. L’hydratation est très importante, avant, pendant et après la plongée. Quand j’arrive dans l’eau, papa m’interpelle « tiens tu veux pas vérifier j’entends des bulles ? » Ah ben çà pour sur !! Y en a des bulles ! Le flexible HP du diluant vient de rendre l’âme et il a déjà perdu 50 bar.
Ben là c’est la merde parce qu’on a rien pour réparer … LES GLANDS !!! on fait 300 bornes c’est tout juste si j’ai un Opinel pour couper le sauss de midi. Les bourbines sont hilares il nous regardent sortir de l’eau « « yayayaya kapuutt die machine ? » Heureusement ya un local avec une camionnette pleine d’outils, et HOP papa vire ce mano, franchement un mano pour descendre à 150 m , pourquoi faire ? Et je lui passe un bouchon, ça j’en ai.
Allez cette fois c’est parti pour de vrai ? Chouette, je me bat avec la gueuze d’oxy pour la descendre à 4,5 m, je me déchire un gant, et je sens déjà l’eau qui rentre…ya des jours comme çà. Re-buble check vers 9 m, et zou…on tire sur la droite en descendant et on essaye d’envoyer. Vers 60 mètres on croise deux bourbines qui cruisent, on les frôle à 30m min, jouissif. J’ai une alarme cellule qui se déclenche, la troisième qui reste à 1 alors que les autres sont à 1,3. Plus un léger essoufflement (c’est pas bien) dû au bataillage avec la gueuze et je décide de stopper un moment à 72m, pour stabiliser tout ça avant de repartir de plus belle.
Il y a plusieurs ressaut à franchir avant les 70m, ce qui nous fait perdre de la vitesse car il faut en même temps qu’on descend s’éloigner de celle-ci afin de ne pas se planter dans la vase d’un ressaut. Au delà des 70 m on retrouve la belle falaise bien droite, mais quand même pleine de failles. Un coup d’œil autour de moi, afin de vérifier que papa est toujours là, son phare est là. Bon le VR3 ne s ‘éclaire plus, zut et sur l’écran de la machine ? 143 M !!! Déjà ?
Bon là mon frère main droite sur l’injecteurr de la stab, main gauche sur celui de l’étanche, et retournement passage de position tête en bas à tête en haut, et freinage type formule 1….stabilisation…papa est là…150,1 m oh putain le runtime de la mort !!! explosé, on n’est pas pro sur ce coup là surtout pour ce type de plongée. Pas le temps de tergiverser pas une seconde à perdre ici on balance de furieux coup de palmes pour décoller.

On remonte, mais je suis encore trop lesté, j’ai pourtant enlevé 2kg depuis la dernière fois, c’est les plombs des S80 chargée d’hélium que j’ai rajouté l’année dernière qui sont encore de trop. La falaise est magnifique, pleine de failles et anfractuosités. La remontée nous semble interminable, on atteint les premier paliers vers 40 m. De concert on regarde le temps restant de palier HOW MUCH ? 120 minutes ? Deux heures!! j’ai la main gauche trempée, la manche trempée par de l’eau à 6°C et je ne me vois pas attendre 2 heures avant de sortir, juste à y penser j’en tremble. Pour l’heure, on commence les paliers suspendu dans le vide.

Réflexion et calcul que papa et moi avons en même temps sous l’eau : on sait que si on fait monter la Ppo2 on augmente la fraction d’oxygène, on dé-saturera plus vite et on sortira plus tôt. Mais d’un autre coté, en sortant plus tôt, le niveau de bulles circulantes sera plus élevé (étude DAN)…sans même se concerter on pète la PPO2 on se les caille. Au fur et à mesure que nous remontons nous tachons de nous déplacer afin de ne pas nous refroidir. On vient de quitter un monde hostile à 5,7 °C

Heureusement, la température augmente jusque 11 °C vers 5 mètres. Nous n’allons pas cesser de faire des aller retour sous l’eau à partir de 7 m afin de nous réchauffer, ca va mieux. Je bois à 4 ou 5 reprise afin de favoriser l’hydratation et donc la déco, et comme tout va bien, j’utilise la purge pipi d’autant, pour une fois tout marche lol .

On fait les derniers paliers à 3 mètres afin de diminuer les bulles et le temps. Mais en recycleur, essayer de garder une PPO2 de 1,3 stable à 3 m en étant trop lesté c’est pas évidant, et je gaspille mes derniers litres d’air de ma 2 litres servant à gonfler la stab et l’étanche, par précaution donc je ne m’écarte plus de la ligne de vie jusqu’à la fin, ben c’est qu’il y 200 m de gaz sous les palmes … surtout après avoir eu à gérer deux grosses crampes à ma cuisse gauche

Allez zou on sort.
On remonte le matos doucement sans se fatiguer, et sort le casse dalle, pendant que deux bourbinette ressortent de l’eau tranquillou…mignonette la blondinette bourbinette….Mine de rien on a un sacré retard sur le run time et faut pas trop glander. On plie bagage et Hop direction back to la casa et c’est la que mon biceps droit me fait mal ! C’est quoi cette merde encore ? C’a me rappelleraitt ty pas mon bent de l’année dernière ? Décidément peut pas être tranquille aujourd’hui. Bon aller je laisse le volant à papa, je prend un aspirine, boit un litre de flotte, et attrape le détendeur d’oxy, et je me fais une petite séance d’une demi heure. CHUI CHUI fait le détendeur je peux même plus écouter la musique.
Deco dans la voiture

Fin de la déco dans la voiture LOL

Tout est rentré dans l’ordre. C’est dingue les effets de l’oxy pure , j’ai du mal à me calmer ensuite .
Le soir explosés on ne se fait pas vieux !!

Thun plongée tech de remise à niveau 121 m
Billet d’avion pour Dahab

carideal mandataire autoSF Tech dry SuitNewquest web agency

Publié par Laisser un commentaire

Plongee de remise en jambe du Deep CCR tartiflette team thun 121 m

Plongée profonde à 121 mètres au Beatenbucht à Thun en Suisse

Plongee de remise en jambe du Deep CCR tartiflette team thun 121 m

Plongée Thun à 120 m de remise en jambe pour le Deep CCR tartiflette team.
Ces plongées d’entrainement en vu de nos plongées extrêmes du mois de mai à Dahab.

Samedi un aller retour rapide au Bourget du Lac pour gonfler mes blocs et manger un super kébab à l’incontournable « le kébabier » comme dit Hugo, les meilleurs kebab de Chambéry. J’en ressort avec un héliox  enfin presque un 6/92, un peu fort le mélange pour une 120 m je vais avoir du palier.

On a prévu quelques plongées de remise à niveau à 120 m, 140 m et 160 m avant de partir, donc nous allons passer tous nos weekend à Thun en Suisse car c’est le seul endroit où l’on peut trouver une falaise sans fond accessible du bord. On a donc passé quelques soirées au Deep CCR Tartiflette team à planifier cette 120 m pour la faire la plus courte possible, grâce à Vplanner et le nouveau Logiciel de chez AP Diving, APD Projection. Le but descendre rapidement 30 à 35 m/min afin de ne pas trop saturer, et de remonter à 9m/min et on devrait sortir en 60 min.
beatenbuch Thun Suisse un casse croute après la plongée à 121m de réadaptation

Ca c’est après la plongée quand ya plus personne les bourbines sont partis et on est en plein casse dalle

Donc Dimanche Matin, on Charge le Grand C4 Picasso de Carideal 😉 😉 ras la gueule, les deux machines, les 4 bails out chacun, donc 8, plus la gueuse de 13 l d’oxy, plus la caisse à matos et les sacs enfin bref on peut juste rajouter un sac à main lol !
Les douaniers suisse pour une fois nous arrêtent, « vous avez quelques chose à déclarer ou bien?? » ben non on va plonger ! » Quelques « images photographiques » plus loin on arrive au bord de ce fameux lac de Thun au Beatenbuch, par un temps maussade, une fois de plus.
Les bourbines sont déjà là ! Bon vite je cours retrouver mon arbre. LOL
On s’équipe, on sort le matos, ya un gosse francophone, qui nous pose des questions «  C’est à vous tous çà !!?? » « ben ouais » dit le « Gône » à un autre gône, c’est pas des bourbines eux. J’attache la corde qui nous servira de ligne de vie, puis on s’équipe dans l’eau, çà en fait du binz ! J’embarque une S80 de 8/67, une S80 de 12/68, une S80 de 19/44 et enfin une de 27/40, pour cette plongée avec l’oxy on sort dans problème on a le bon volume de gaz sans mutualiser.

Les bourbines nous regardent de la berge nous équiper mais qu’est ce qu’un bourbine ? C’est un otoctone du coin, un casque à pointe chargé à la bière en santiague de palestine, un helvète qui ne voit pas l’utilité de parler une autre langue que l’allemand ni de dire bonjour d’ailleurs. Pas un ne nous proposera un coup de main. Y avait même le copain à bernie !! l

on a vu le diable !

Allez hop le run time de la plongée à 121 mètre au Beatenbucht à Thun en Suisse
Allez hop le run time de la plongée à 121 mètre au Beatenbucht à Thun en Suisse

Je prend la Gueuze d’oxy pour la descendre à 6 m, la vache un vrai corps mort ! Je bataille comme un chien pour la descendre sans la perdre et la fixer à 7m. Ça nous a pris 3 ‘ OK ? OK ! Allez bon on y va suis quand même essoufflé bon sang de bois, ca par, ca gaz ! Bon ou est passé mon R2 ? je le cherche et le trouve pas ! Ou est mon deuxième inflateur de secours ? Je le cherche et le trouve pas ! Je suis vraiment trop lesté pour cette config environ 2 à 3 kg de trop. Mon faisceau laser brasse la nuit (mon 9 LED Bersub) au rythme de mon bras qui fouille à droite et à gauche. Je tache de ralentir en gonflant mon étanche.
Papa est juste au dessus de moi, 95 m ca y est j’ai remis la main sur ce foutu inflateur !! 115 mètres ca y est je balance tout !!! la combar, la stab….et j’attends… ya rien qui se passe ca ralenti pas ! Putain depuis le temps que je veux le voir le fond, je commence à penser que c’est pour aujourd’hui!!! … un 6/92 ca va passer pour le fond !!!!! LOL et je fais une remontée force de 180 ? je passe le Niveau 4, MF1 et MF2 et j’en invente un MF3 juste pour l’occase ! LOL
Vaillant le petit détendeur à piston VS3 branché sur la combar et la Stab il n’a pas givré ( heureusement !!)
Deux trois coups de palmes et ca y est ca ralenti 121m au compteur au bout de 8’50, le temps que ca bouge on décolle à 9’ 19 et ca reeemmoonntteee enfin. Papa m’a dégagé mon R2. On commence une remontée longue, que je crois lente mais on tient bien les 10 mètres/min. Putain de lestage, ca me casse les pieds depuis le début, trop trop lourd, on va éviter de parler de trim sur cette plongée, impossible de le tenir. Plutôt style Hippocampe style enceinte
On atteind les premiers paliers à 21 mètres. Mes gants étanches ne le sont plus mais ca je le savait avant, vu le trou qui a dedans, mais je n’ai pas eu le temps d’en acheter avant. Vers 15m on retrouve la ligne de vie et on continue nos paliers, la bouteille d’oxy est toujours là . Des bulles viennent nous perturber, les bourbines viennent nous voir à 6 m on leur signale que tout va bien. On fini vers 3 mètres, j’ai les mains gelées, c’est bien fais. On sort à 68 min, ce qui est conforme à notre run time en comprenant le temps passé à installer l’oxy et le type de mon diluant l’héliox. La température au fond est de 5,6 °C et 9° à 6 mètres.
Les bourbines se sont déjà tirés, les autres ne les intéressent pas ! Un gentillet casse croute préparé …par nous même, nous permet de faire le plein avant de rentrer tranquillou à la casa. On repart, peinard et content de cette plongée pleine d’enseignement quand SOUDAIN !!…..LA PLUIE A THUN !!!! Bizarre non A chaque fois ou presque il pleut !! THUN en BOURBINE ca veut dire PLUIE !

Allez hop le run time de la plongée à 121 mètre

Publié par 4 commentaires

Plongée tek 140m Lac de Thoune

Plongée au lac de Thoune au Beatenbucht en Suisse pour Noel 140 mètres et -10 degré

Compte-rendu plongée tek 140 m Lac de Thoune Beatenbuch

Plongée de Noel à Thun en suisse au Beatenbucht à -140 m avec -10 degré dehors et 4 deg dans l’eau.

 

Plongée au lac de Thoune pour Noel 140 mètres et -10 degré
Plongée au lac de Thoune pour Noel 140 mètres et -10 degré

On va se réchauffer au fond ? Y fait plus chaud y parait !

Ecrit par : Brigitte Lenoir

Infos générales :

Dimanche 20 décembre 2009 à 12h30

Température extérieure : – 10 degrés (des glaçons partout, même sur les marches d’escaliers) et une bise à faire expatrier les esquimaux aux Maldives… ! (Le lac est trop gros pour geler … donc pas de plongée sous glace à Thoune LOL)

Température de l’eau : 4 degrés au fond, 7 degrés aux paliers à 6 m

Infos techniques : Plongeurs : Thierry Marra et moi-même (Daniel et Thomas se seraient-ils désistés… ???)

Inspiration Vision pour Thierry Et CCR Megalodon

Profondeur : 140 m – 103 minutes

Mélanges :Diluent 6/80 Ballouts : 12 lt carbone 300b – tmx 6/80 11 lt alu – tmx 20/40 7 lt carbone 300b – 14/65 7 lt carbone 300b- 50 % 7 lt alu – ntx 40 % 7 lt alu – ntx 90 % mutualisation des ballouts

Sécu : 10lt alu 90 %

Runtime : -140 mètres, descente 20 m/min, 9 min temps fond yc descente, 102 min tts, gestion de la PP02 en manuel (exercice)

Petit résumé de la plongée :

On avait prévu de plonger samedi avec Yvan et Dédé…mais, ben…préparation de Noël oblige, Thierry vient de réaliser que ce serait le dernier week-end avant l’arrivée du P’tit Papa Noël…alors on décale à dimanche…histoire qu’il puisse assurer un peu coté famille ! La veille, tempête de neige…mon binôme pas très motivé à passer 6h sur des routes enneigées (eh oui…ça lui fait 700 bornes depuis Lyon !!)…mais après son passage à l’église samedi soir, le bon Dieu nous accorde une météo extraordinaire : un ciel bleu azure, – 10degré et une bise à vous transpercer les os… ! Bon, si super Thierry propose une fondue au lieu de la plongée, j’dis OUI cette fois… !! Bon alors Thierry…tu me poses la question ??? ben non…il est motivé par les -140 m….brrrrrrrrr !! Pas la foule sur le parking du Beat….on peut même choisir sa place…on apprécie… !!

A travers la vitre de la voiture…et le chauffage à fond….on trouve que le soleil est presque chaud…mais que néni…une fois dehors…la bise nous transperce…un coup d’œil alentour…des glaçons partout…sur les escaliers, la rampe, les arbres….me suis promise que si j’arrête la plongée, le prochain sport, ce sera de l’indoor…genre tennis (une raquette, des basquets, et une salle chauffée l’hiver… !)

Bon allez….on est pas des lopettes….ou bien ?? Préparation et mise à l’eau des ballouts…aie…faut surtout pas glisser sur ces escaliers verglacés…qu’est-ce que ça va donner avec les machines sur le dos…. ? Thierry…éternel optimiste me dit : ça va le faire Bri…pas de soucis…faut juste pas glisser… (ben ouais…ce serait trop con de remplir une déclaration d’accident avant de plonger… !!)

On s’équipe…j’ai une super sous-combi très chaude…mais pas très souple…donc, me sens un peu assistée pour la préparation…tant que j’ai un binôme galant…ça va le faire ! Et hop…quel plaisir d’enfiler la combi SF TEK…super souple…hyper confortable….sans cette combinaison étanche, j’aurais renoncé, ça c’est sur !!

Bon…on atteint sain et sauf la mise à l’eau….un coup de main mutuel pour fixer les ballouts…heu…en fait, merci Thierry pour des deux coups de main …lol !! Grrr….là, je peste contre la sous-combi Xero…. !!

Palmage en surface, puis descente dans le bleu pour atteindre la falaise ; mince, on a pas assez palmé, on touche la falaise à 40 mètres…j’aurais préféré continuer à la verticale dans le bleu jusqu’à 90-100m puis reprendre le cap de la falaise, puis suivre la roche lisse jusqu’à –140m ! L’objectif était de descendre rapidement…mais là, on va se faire tous les surplombs…du coup, le temps de descente va ralentir….suis déstabilisée, à 78m…trop gonflé la combinaison…et je reste quelques secondes en stand-bye…je vois Thierry disparaître en dessous…mince, on va se paumer…la visi n’est pas top…me redresse pour dégonfler un max, je vide les faux poumons…mais impossible de retrouver Thierry… ! Il faut chaque fois se repousser de la falaise pour descendre les surplombs…on déplace de la touille…à – 120m, Thierry se dit : mince, pas de Bri…elle a du passer sur ballouts et il remonte…de mon côté…je me dis qu’il m’attend à – 140m, profondeur max que l’on s’est fixé…alors, no way…je descends….et à – 140m, coup d’œil à droite, à gauche…pas de Thierry…alors je remonte…en évitant de me déplacer….je vais bien le croiser…rien…pas de Thierry. Bon, ça ne me stresse pas trop…je me dis qu’on est juste décalé et que l’on va se retrouver aux paliers à 6m…. !

Majestueuse falaise….toute en découpe, des failles, des surplombs…occupée à l’admirer et à zieuter un éventuel phare de plongée de mon binôme, je me cogne la tête à –100m, sous un retour de roche, dans une sorte de petit canyon et les ballouts de gauche se coincent sous l’arrondi de la falaise : je pousse donc avec les mains pour me dégager…rien n’y fait…bizarre, je ne vois pas ce qui peut coincer ? En évitant de faire trop d’efforts, je tente de poser les 2 palmes contre la falaise pour me projeter en arrière….et hop…ça passe…tiens, je ne l’avais jamais vu ce mini-canyon ! Commence la déco….longue…car je me fais du souci pour mon binôme…hâte d’arriver à 6 m et de le croiser puis essayer de s’expliquer vainement par des gestes ce qu’il s’est passé !! 12m, 9m…pas de Thierry….6 m…là je vais le voir…je trace de long en large…toujours pas de Thierry…et le film commence : il est resté au fond…c’est pas possible qu’il soit dehors, vu qu’il était en dessous de moi lors de la descente et si il était remonté pour me chercher, je l’aurais croisé….donc, JE DOIS LE TROUVER ICI AUX PALIERS A 6M…. !! Rien…et encore 30minutes sur mon VR3…un peu moins sur le Shearwater car j’ai poussé la PPO2 à 1.50-1.60 depuis un moment… tant que je suis sous l’eau, je garde l’espoir d’un signe…!

Fin des paliers…la boule au ventre….je remonte à la surface…alerter les secours…c’est pas possible…un truc a du m’échapper…il fait peut-être ses paliers un plus loin ? Arrivée en surface….je ne vois pas ses ballouts dans l’eau….je l’appelle (non, plutôt je gueule : THIERRY !!)…rien…je déclipe rapidement mes ballouts…et là….Thierry apparaît…encore en combinaison étanche, prêt à intervenir… !! OUFFFF !!

Je réalise que nos peurs étaient réciproques…. lui m’attendait depuis 45minutes..en fait, il est remonté de 120m pour me chercher et on ne s’est pas croisé !!

A retenir de cette plongée de Noël à Thun au Beatenbucht en Suisse :

Mutualisation des ballouts en lac…ça reste ‘risky’…la visi est rarement au top, les risques de se perdre sont présents !

Faut-il prévoir de continuer la plongée en cas de perte de binôme…la plongée tek n’ayant plus rien à voir avec la plongée loisir…que fait-on de la notion de binôme ?

Comme j’étais persuadée qu’il ne pouvait pas être sorti de l’eau avant moi, je n’ai pas lâché le parachute pour signaler ma présence….erreur…on se perd, on lâche le parachute…même sans bateau pour la sécu surface

Le retour se fait sous une tempête de neige….40 km/h pour Thierry avant Genève….aie…mince, la route va être longue !!

Brigitte Lenoir / 20.12.09

Publié par 4 commentaires

Interdiction de plonger sur les omblières sur le lac Leman

Interdiction de plonger sur les omblières au lac Leman

Interdiction de plonger sur les omblières sur le lac Leman

Aussi bien du coté suisse que francais, des arrêtés d’interdiction de plonger sur les Omblières ont été pris ! Une aberration et déjà des voix s’élèvent !

Un bel Omble Chevalier sur le site de pierre à Bises au lac du Bourget. Toujours entouré des Lotes.

Comme vous le savez, la plongée sur les omblières est interdite depuis le 15 décembre et ce jusqu’au 31 janvier 2010. Ceci concerne Chillon, Baye de Montreux, Fenalet, et Meillerie. Parlez en faites vos commentaires laissez vous allez mais SVP restez correct je veux que cette page soit vu par tout le monde..

Voici un lien ou vous trouverez une copie de l’interdiction de plonger sur les omblières du canton de Vaud.

Et voici encore celle du côté Français faites attention. Sous prétexte de protéger les Ombles Chevaliers des plongeurs !

Interdiction de la pêche des Ombles en Haute-Savoie et dans les cantons lémaniques

Après la Haute-Savoie, les cantons lémaniques interdisent à leur tour la commercialisation des ombles chevaliers de plus de 39 centimètres pêchés dans le Léman. Des teneurs élevées en PCB ont été détectées dans ces poissons de grande taille.

Les polychlorobiphényles (PCB) ont la particularité de s’accumuler dans la matière grasse : plus l’omble est âgé, plus la quantité de PCB qu’il a stockée augmente, ont expliqué mardi les cantons de Vaud, Genève et Valais dans un communiqué commun.

Risque

Les analyses menées par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (AFSSA) ont montré que les ombles peuvent être consommés sans problème si leur taille est inférieure à 39 centimètres. Au-delà, ils peuvent présenter un risque pour la santé.

Cette décision met un terme à la cacophonie sur la pêche de l’omble chevalier dans le Léman. En avril, cette pêche était interdite côté français, mais pas en Suisse. La Haute-Savoie et Annecy a ensuite assoupli son interdiction et l’a limitée aux poissons de plus de 39 cm, une décision à laquelle les cantons lémaniques se rallient désormais.

Mesure proportionnée

L’interdiction de commercialisation des poissons de grande taille a été communiquée aux pêcheurs professionnels. Les chimistes cantonaux jugent cette mesure «proportionnée»: les poissons concernés constituent une faible part de la pêche professionnelle. Ils estiment qu’une telle interdiction ne nuit pas «gravement» aux intérêts économiques de la branche.

Les PCB sont interdits en Suisse depuis 1986. Ces mélanges industriels étaient autrefois utilisés pour leurs propriétés isolantes. Il en existe plus de 200 sortes, dont une douzaine présentent un effet toxique analogue à celui des dioxines.

Page facebook :