Posted on 4 commentaires

Plongée épave de l’Hirondelle Suisse Montreux

L'épave de l'Hirondelle vue depuis le sous-marin F.A Forel Photo Daniel Mazza

Plongée sur l’épave de L’Hirondelle à Montreux en Suisse

Bon là cette plongée sur l’épave de l’Hirondelle était bien planifiée, bien préparée par les filles, Brigitte et Carine, on savait que ca allait être un peut laiteux, on a été servi. De plus nous avons mis toutes les chances de notre coté pour bien la merder. Toutes les recettes pour bien rater sa plongée voir plus, l’inverse de ce qu’il faut faire pour une bonne plongée TEK.

Comment plonger l’épave de l’Hirondelle quand tout va bien

Plongée épave de l'Hirondelle
Plongée épave de l’Hirondelle
Avant la plongée sur l'épave de l'hirondelle petite photo : Papa et son symbol phalique !
Avant la plongée sur l’épave de l’hirondelle petite photo : Papa et son symbol phalique !

Comment faire pour rassembler dans une plongée tout ce qu’il ne faut pas faire comme des débutants ? Suivez le mode d’emploi.
Le matin grasse mat, on ne plonge que l’après midi, Bri papa et moi ensemble, Carine plongera avec jean Luc. On nous prévient que la visi sera pourri lors de cette plongée sur l’Hirondelle mais là on aura le pompon.

Pour mettre dans le contexte, on ne refait pas sa connerie, je suis remonté de ma plongée à 130 mètres à Thun avec seulement 60 bars de diluant (Trimix) qui me sert aussi pour gonfler la stab, la combi est sur une bouteille de 2l d’air à part pour la redondance, donc j’ai décidé de regonfler que l’oxy et de me brancher sur un bail out pour le diluant. J’aurai du pousser de l’air dans le diluant, première connerie.

Plongée sur l’épave de l’hirondelle

On se met à  l’eau, on descend dans une touille !! Noir de chez noir on y voit que dalle, on perd Carine et jean Luc à  la descente et on devait arriver sur l’épave de l’Hirondelle dans les 45 mètres, on s’écrase dans la vase à 59 m ! Impossible de voir le fond !

Ca continue! On soulève un max de merde, et troisième connerie on décide de remonter visiter cette épave, jusque 50 mètres alors qu’on devait descendre le long du tombant. Deuxième erreur profil yoyo avec un max de touille ! GRRRR
On fait demi tour on repart vers le fond et là on traverse toute la touille qu’on vient de lever et cela fait 9 min qu’on est partie, je suis paumé, mon mano indique 0 bars, et je vois pas mon écran ni mon hud. Les éclairages ne percent pas !
Mon cerveau part en couille ! Certain diront qu’il n’y a rien d’étonnant là dedans, ils le savaient déjà , d’autre diront qu’ils pensaient que je n’en avait pas ! Le cœur monte à 200.
J’appercois Bri à  coté de moi je lui fait signe que je veux sortir de cette merde, je retrouve visuellement le tombant et je me calme.
C’est revenu, tout va bien on continue la descente, je suis en manuelle et on est au fond, enfin c’est beau, enfin de la visi.

On arrive à 97 mètres de profondeur et on charge, on charge, papa donne le signal 17 min c’est largement le temps de décoller. Je vais monter jusque 72′ de déco. Et paf on se reprend la touille de chez touille, et on est trois. Mes premiers paliers commencent à 21 m, je perd les autres, j’ai le nez dans la vase et je ne la voie même pas bon sang ! Impossible de lire les écrans.

Bon allez je me tire sur la gauche de manière à  m’écarter des deux autres, je ne sais pas ou ils sont, pas loin sans doute mais comme je ne suis pas capable de voir ma main ça ne change rien.
Je les retrouve furtivement plus haut et je les re-pome pour les mêmes raisons, c’est la méga touille. Je balance mon parachute pour qu’en surface ils ne s’inquiettent pas et je passe les 37 min restantes à 6 mètres.
Je sorts à la 81 ème minute. Thierry est déjà sur le bateau, Brigitte est encore au paliers, j’aperçois son parachute à 15 bornes du bateau et de moi. Résultat on s’est perdu tous les trois pas étonnant vu la merde qu’il y avait en dessous !

Papa a même du terminer en gonflant sa stab à  la bouche, plus de gaz lui non plus.
Donc résultat quand on n’a pas de cerveau et pas de matos ok on ne plonge pas !
Naze que je suis et comble du comble, j’ai même pas pris l’appareil photo ! J’ai du rester trop longtemps à Villeneuve j’ai été irradié !! Au secours !
On débriefera plus tard dans la voiture.

L’histoire de l’épave de l’Hirondelle

Avant de devenir une épave, l’Hirondelle était un bateau à roues à aubes transportant les passagers. c’est le premier bateau de ce type à avoir été entièrement construit en Suisse. Le 10 Juin 1862 l’Hirondelle tape un rocher et reste plantée là jusque le 18 Juillet 1862, où, ayant essuyé sa deuxième tempête, celui-ci se décide à couler pour se poser sur le lit du lac Leman entre -40 mètres et -58 mètres. L’épave de l’Hirondelle a ensuite été découverte par des plongeurs du centre de sport sous-marin de Lausanne le 27 Fevrier 1966.

MERCI AUX FILLES D’AVOIR TOUT BIEN ORGANISE.

Crédit Photo : L’épave de l’Hirondelle vue depuis le sous-marin F.A Forel Photo Daniel Mazza

4 réflexions au sujet de « Plongée épave de l’Hirondelle Suisse Montreux »

  1. Ca m’inquiète un peu pour la plongée sur le HAVEN 😉
    Je vous envoie mes gaz et profil, je n’aime pas partir à  l’improviste… et oui, je suis Suisse et bien carrée….

  2. Bien carée bien carrée ….reste feminine quand même ! nous avec papa on est toujours au 7/70 mais peut être que là  on sera au 10/50 bails out S80 de 16/40 et NX32

  3. […] visi Lémanique…. LOL synonyme de pourri. En fait c’est comme quand tu plonges l’Hirondelle au Léman tu descends dans le bleu (enfin le noir quoi lol) et tu cherches l’épave des yeux, tu […]

  4. […] Nous avions promis de noter la prestation des filles, je met pour ma part un 16. à‡a c’est sà»r elles vont gueuler, et pourquoi pas plus ? Thierry va leur rendre raison, car lui dès qu’il faut fayoter avec le sex faible il est le premier sur la liste . J’explique : de un : je met rarement beaucoup plus, de deux j’ai du, avec dédé m’occuper du feux sinon on y serait encore, et de trois y’avait pas de champ pour fêter l’occase ! Là  je sens que je vais me faire pourrir, c’est pas grave. à moins que le champ tu le gardes pour le fond de la falaise Bri ? Dans ce cas ……On y retourne quand ? Une après midi de plongée en suisse n’en serait pas une sans l’orage qui s’annonce. C’est l’heure de se quitter et déjà  on est triste, mais on se revoit demain à Montreux pour plonger sur l’épave de l’hirondelle. […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.