Publié le

Conférence médicale sur la plongée sous marine

Conférence médicale sur la plongée sous marine à Chambery

Conférence médicale sur la plongée sous marine à Chambery

Cette conférence est préparée par le comité FEDERAL départemental de savoie et Abordera les thèmes suivants : les efforts avant la plongée et les Shunts FOP par le docteur Delafosse medecin anesthésiste réanimateur responsable du caisson de Lyon. L’organisation des Secours autour du lac du Bourget, par fréderic Rousseau, Jean Luc Donjon et le SAMU de Chambéry. Les risques de la plongée Tech par le Docteur Donzel, medecin hyperbare, enseignant au DU de medecine hyperbare, suivi des questions diverses et intéret des paliers profonds.

Le Docteur Delafosse au tableau nous expliquant les dangers de la plongée.

Autan le dire tout de suite, je suis déçu. J’aurais pensé que cette conférence allait débouchée sur autre chose. Je m’explique :
Tout d’abord la salle était comble au moins une centaine de personnes si ce n’était pas plus, et il y régnait une chaleur étouffante.
Le docteur Delafosse médecin hyperbare du caisson de Lyon nous a fait un brillant exposé de deux heures environs sur les ADD et les dangers de la plongée sous-marine, les FOP et autres SHUNT. L’exposé comprenait aussi les expériences qui avaient été mené par différentes équipes de médecins sur des porcs, des rats, et des militaires, le tout était très instructif.

Mais on sentait très fort que ce médecin fort compétent n’est pas plongeur et je dirais même n’aime pas la plongée, il a même avoué à la fin de sa présentation que tout les plongeurs qu’il voyait passer au caisson étaient « marteaux ».
On le ressentait très bien dans sa présentation, très technique, trop technique pour nous qui ne sommes pas médecin, elle était tournée principalement sur la technique de réparation de l’ADD. Je dois dire que dans cette chaleur étouffante, moi qui ne supporte pas la vue d’une aiguille, j’ai failli tourner de l’œil.

Pourtant je sais qu’il font du travail brillant dans son unité et qu’ils sont même à la pointe en France avec des techniques innovantes. Il leur faudrait du matériel plus récent maintenant : à vos donts !
Ensuite vint la présentation de l’organisation des secours par un représentant du club d’Aix les Bains, avec les différentes simulations et exercices faites avec les pompiers et gendarmes. Comment s’occuper d’un accidenté, le décapeler dans l’eau, l’équiper sur la planche, le remonter, lui poser plein de question, remplir la fiche, s’occuper du binôme le débriefer et au fait dans la procédure on appelle quand le 112 ? Au fait sur les photos ils étaient tous en combinaison HUMIDE !
Je pense que cette partie n’avait rien à faire dans cette conférence, on apprend ça dans la théorie des différents cursus de formation de la vie du plongeur.

Marc Donzel Medecin et ancien plongeur, pendant son introduction à la plongée tech.

Marc Donzel, en tant qu’ancien plongeur a commencé à tenter d’effleurer la problématique du plongeur, se faire plaisir en plongeant tech ou pas et en sécurité, et c’est aussi ca peut être le tech.
Je suis déçus car il y avait trop dans cette réunion de ce qui manque à la fédé.
Oui notre passion est un sport à risque et oui on peut diminuer ces risques!
Cette réunion aurait du insister sur les pratiques a risques : on ne plonge pas à l’air au-dela de 50m, utiliser le Nitrox pour rester dans la courbe de sécurité, utiliser du trimix, mélange à base d’hélium pour lutter contre la narcose et les bulles d’azote, arrêter de plonger en humide en lac.
La plongée en lac est une merveilleuse école, le fond est noir, on est stréssé, l’eau est froide, 6° à partir d’une certaine profondeur.
Dans le cursus fédéral et les clubs associatif rien n’est fait pour encourager le développement du Nitrox, du Trimix, et du recycleur, ces pratiques sont encore sacralisées et on entend dire encore trop souvent en parlant de ces pratiques machine à tuer alors que c’est exactement le contraire les statistiques le prouvent c’est la peur ou l’ignorance qui parle.

Quand j’entends dire que nos plongées sont dangereuses, alors que je vois des plongeurs à Châtillon plonger en Humideà 65m , en mono 15l à l’air ça c’est dangereux et je connait des professionnels qui refusent d’emmener des clients dans ces conditions.

Quand je constate que la fédération est plus occupé à développer le PMT au sein de sa fédération au lieu de s’occuper de refondre ses niveaux pour enfin les mettre aux standard modernes : on ne plonge plus à la Fenzie depuis longtemps, on n’a plus de réserve à tirette non plus, et quelle ABERATION pour un moniteur formant un N3 de devoir enseigner jusque 40m maxi alors que ce même N3 pourra descendre jusque 60 m A l’AIR suivant ses prérogatives ! Ça c’est dangereux ! Ça c’est fédéral !

J’aurai aimé que l’on parle donc de la prévention, des différentes méthodes et Algorithme de décompression, VPM, Bullman, RGBM et autre paliers profond, ça c’était important à mon avis, ça c’était nécessaire. J’aurai aimé que l’on parle de tous cela que l’on donne envie aux plongeurs et pas qu’on leur fasse peur.

8 réflexions au sujet de « Conférence médicale sur la plongée sous marine »

  1. Ben…chapeau, c’est bien écrit, avec bcp de vérité…pas forcément agréable à entendre peut-etre : on sent un décalage entre ce que les plongeurs Tek attendent d’une telle conférence et ce qui est proposé (je n’y étais pas à cette conférence, mais le cr est éloquent…) !
    Mais je te rassure, c’est un prob récurrant, idem ici en Suisse : les conférences organisées sur les ADD-FOP…etc sont animées par des médecins hyperbares, très compétents comme tu l’as relevé, parfois plongeurs loisirs (rarement…!), mais jamais plongeurs Teks…Alors, si on trouve cette perle, là je pense que nos attentes seront comblées !

    Juste une petite remarque perso : pas certaine que d’encourager ou promouvoir la plongée tek soit une bonne idée; je pense que ceux qui veulent en faire, c’est par conviction personnelle…ça ne devrait pas venir d’une influence extérieure…?!

    Bref, de toute façon, difficile de satisfaire tout le monde (les plongeurs Teks sont en minorité…bouh!!!)…alors faut prendre le meilleur et tenter d’améliorer le moins bon, mais il y a tjrs un mondre entre la théorie et la pratique…!!
    Vive la plongée en eau froide froide et le plaisir que l’on éprouve au fond de l’eau…pis….restons humbles…toujours !!

  2. Comme j’ai bien fait de rester chez moi ….. remarque je t’avais prévenu !!
    Bon à part ça quand est-ce que tu nous présentes tes copines taique-plongeuse ;o)

  3. ben on y sera le 21 juin ensemble ou bien ?

  4. Faut que je vois si on peut décaler au dimanche.
    On se tient au courant ;o)

  5. On y est aussi début Juillet ;o)

  6. ce serait bien comme ca on peut eventuellement taper un peu

  7. […] et son caisson. J’ai eu l’occasion de rencontrer le docteur Delafosse lors d’une conférence sur la plongée qu’il a animée en partie à Chambéry et que j’ai commenté sur ce blog. En arrivant […]

  8. […] Le caisson hyperbare de l’Hôpital Edouard Herriot à Lyon est excellent, il fait des miracles (Docteur Delafosse et recompressions hélium-oxygène à 50m)… un transfert rapide n’est peut-être pas à […]

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.