Publié le

Sous-marin sans pilote chinois à 10 000 mètres

Sous-marins chinois sans pilote à 10000 mètres de profondeur dans la fosse des mariannes

Des sous-marins sans pilote chinois descendent à 10 000 mètres de profondeur

Trois sous-marins sans pilote chinois sont descendu à plus de 10 000 mètres sous l’eau et ont terminé des tests sous la mer dans le Pacifique, ont indiqué des scientifiques chinois via l’agence chinoise News.cn
Cui Weicheng, directeur du Centre de recherche sur les sciences de la vie Hadal à l’Université de l’océan de Shanghai, a dirigé une équipe de chercheurs pour effectuer des effectuer des recherches au Deep Challenger dans la fosse des Mariannes, la partie la plus profonde de l’océan.

Sous-marin sans pilote chinois autonome
Sous-marin sans pilote chinois autonome

Le groupe a quitté le 3 décembre Zhang Jian, le navire de recherche et navire-mère de la série Rainbow Fish, et comprenait trois dispositifs d’atterrissage en mer profonde, un sous-marin de recherche sans pilote et un sous-marin habité, tous capables de plonger à 10 000 mètres de profondeur.
Du 25 au 27 décembre, trois dispositifs d’atterrissage en mer profonde sont descendus dans la fosse des Mariannes, a indiqué Cui à Xinhua.
Le premier sous-marins Rainbow Fish a pris des photos, le second a pris des échantillons de sédiments et le troisième a pris des échantillons biologiques.
Les trois sous-marins sans pilote ont atteint plus de 10 000 mètres, et le troisième appareil a ramené 103 amphipodes.
Le projet Rainbow Fish est un laboratoire mobile cofinancé par l’État et des capitaux privés.

« Le succès des tests en mer marque une autre étape dans la recherche en eaux profondes chinoise », a déclaré Cui.
À l’échelle mondiale, il existe 26 fosses de type Hadal, ( fosses qui ont des profondeurs de 6 500 mètres ou plus). Elles abritent de nombreuses espèces inconnues ainsi que des ressources énergétiques et métalliques.
En Août, le sous-marins « Haidou-1 » a plongé à une profondeur de 10 767 mètres dans la fosse des Mariannes, établissant un nouveau record chinois.
L’agence de presse chinoise déclare ainsi que La Chine est devenue le troisième pays après le Japon et les États-Unis à construire des submersibles capables d’atteindre des profondeurs supérieures à 10 000 mètres. Ce qui est légèrement faux :

Le sous-marin le plus profond est Européen : le Trieste

Le 23 Janvier 1960 sous le pilotage de Jacques Piccard (fils d’Auguste) et de Don Walsh (officier de l’US Navy), le Bathyscaphe Trieste effectue une descente à 10 916 m dans la fosse des Mariannes, établissant ainsi le record du monde de la plus profonde plongée de l’histoire. Le Trieste est un bathyscaphe développé par Auguste Piccard et racheté par la marine américaine en 1958. Il fait ensuite de nombreuses plongées scientifiques et militaires, limitées à 6 000 m, jusqu’en 1986. Le sous-marin, construit en Italie avec des capitaux suisses et transalpins, Aujourd’hui encore, aucun engin sous-marin tous types confondus n’est descendu plus profond que le Trieste. (Wikipédia)

Les scientifiques prévoient que la Chine aura un submersible habité capable de descendre à 10 000 mètres d’ici 2019 ou 2020.

Publié le

Black Sea à la recherche du sous-marin nazi

Black Sea à la recherche de l'or du Sous-marin Nazi en Mer Noire
Black Sea à la recherche de l’or du Sous-marin Nazi en Mer Noire

Trailer Film Black Sea à la recherche de l’or du Sous-marin nazi

A la recherche de l’or du sous-marin nazi du Vatican… C’est sur cette dernière aventure que nous en étions resté lors de notre visite de l’épave du sous-marin nazi U455 en face des cotes de Portofino en Italie Lisez notre histoire ICI. Les scénaristes américains des studios d’Hollywood ont produit avec le film Black Sea, une copie de notre histoire et en la modifiant ont réussi à contourner la censure militaire qui frappe implacablement les scénaristes du monde entier dès qu’il est question de sous-marins. Ce genre de film est systématiquement verrouillé par la censure militaire depuis la fin de la guerre froide, pour cause de secret défense. Le sujet est beaucoup trop sensible pour laisser les scénaristes dévoiler des infos beaucoup trop précieuses.

Si l’on regarde bien, tous les films de sous-marin, et il y en a une vingtaine, se déroulent pendant la guerre froide ou avant, mais jamais depuis. Pourquoi ? Parce que les technologies militaires de l’époque sont obsolètes aujourd’hui. Même dans le meilleur de ces films, A la poursuite d’Octobre Rouge avec Sean Connery, le film mythique de sous-marin tout ce que l’on peut voir est technologiquement dépassé. Ils n’ont donc aucun intérêt stratégique et peuvent donc être dévoilés par les scénaristes américains, russes ou anglais.
Bien entendu, aujourd’hui, les studios cinématographiques adoreraient monter un film de sous-marin dont l’action se situerait de nos jours, mais la censure militaire veille au grain et bloque tous les projets. C’est là justement que certain petit malin des studios d’Hollywood ont réussi à monter un film de sous-marin se déroulant de nos jours, Black Sea. Comment ont il fait ? Un ancien capitaine de sous-marin joué par Jud Law, licencié de son poste, a eu vent qu’une épave de sous-marin nazi a été localisée et que reposerait dans ses cales plus de 180 Millions de Dollars de lingots d’or.
Le capitaine décide alors de monter une équipe de marins, tel en son temps les sept mercenaires, rachète un vieux sous-marin afin de partir à la recherche du de l’épave nazi afin de plonger dessus et de récupérer son trésor. Vu l’âge du sous-marin, la censure militaire n’a pas levé le petit doigt et voilà le tour était joué.

Du suspens, des sous-marins, et de la plongée. A voir.

Sources la planète bleu moi Gérard Focus Features

Publié le

Épave de la canonnière Insuma Bastia Corse

Plongee epave canonniere insuma bastia corse
Plongee épave canonniere Insuma Bastia Corse

Épave de la canonnière Insuma à Bastia plongée en Corse

Cela faisait plusieurs mois que je voulais plonger ces belles épaves de Corse, dont cette épave de la canonnière Insuma, c’est qu’elles se méritent ! Donc grâce à Brigitte rendez-vous pris avec mister épaves de Corse : David Paoli chef de corsica-photosub.

Pour la première journée on a prévu de plonger sur les deux épaves de la canonnière Insuma et celle du P47 toutes les deux au fond à Santa sévère.

Ces belles épaves se méritent c’est sur. Et pour preuve la galère pour aller plonger la première, un roulement de roue de la remorque du bateau de David nous lâche sur la route du cap Corse entre Bastia et Santa Sévère. Ca c’est la poisse on est au milieu de nulle part. On repart en arrière dans un village chercher des outils, afin d’essayer de réparer… peine perdu. Il faut que David rentre chez lui chercher une autre remorque pour porter le bateau.

Avec tout ce temps perdu on ne se met à l’eau que vers 16h…

Histoire de l’épave de la canonnière Insuma

Canonnière Insuma de la kriegsmarine coulée en Corse au large de Santa Sévère
Canonnière Insuma de la kriegsmarine coulée en Corse au large de Santa Sévère

L’Insuma est un navire de guerre allemand sa fonction chasseur de sous-marin. Il était mu par un moteur diesel. Il a été construit en 1938 aux chantiers naval belge Cockerill John S. A., Hoboken et pèse 280 tonneaux. Il est rentré dans la marine allemande (Kriegsmarine) en 1945.
pour une dimension de 32 x 6 x 4 m. Il était équipé d’un double arbre avec deux hélices. Il était équipé de deux mitrailleuses et d’un canon.
L’Insuma a été coulé le 09/09/1943. source www.wrecksite.eu

Aloha sistership de l'insuma épave de canonnière en Corse à Bastia
Aloha sistership de l’insuma épave de canonnière en Corse à Bastia

Aloha and Insuma étaient plus ou moins des sisterships construit au même chantier sous les numéros N°. 677 et 676.
L’ancien yacht INSUMA belge a été commandé comme UJ-6072 de la 6e Sicherungsflottille le 15/6/1943, mais plus tard transféré à la 22e Unterseebootsjagdflottille en tant que UJ-2219 (Obersteuermann MATZEN) le 09/03/1943.

BATAILLE de Pietracorbara, BASTIA

Après l’armistice, le 9 Septembre 1943, la marine allemande a lancé une attaque surprise pour capturer le port de Bastia, en Corse. Celle-ci a échoué, et la petite flottille composée des UJ-2203 (ex-AUSTRAL), UJ-2219 (ex-INSUMA), les cinq barges MFP-366, MFP-387, MFP-459, MFP-612 et MFP-623 et une vedette de sauvetage ont fuit le port.

Les Batteries côtières italiennes ont essayé de les couler, mais ont échoué. Cependant, le torpilleur italien ALISEO et la corvette CORMORANO les prennent en chasse et les surprend. L’UJ-2219 Insuma a été coulé par des tirs.

Les barges MFP-387, MFP-459 et MFP-623, endommagé par des tirs, ont tous échoué sur la plage de Pietracorbara et ont été sabordé par leur propre équipage.

La barge MFP-366, frappé à plusieurs reprises et en feu, a été coulé par des tirs et la MFP-612 a été sabordé par son équipage, à 2km de de la Tour de la Losse.

Le rapport de la Kriegsmarine du 11/09/1943 :
« 11.9.1943
Westliches Mittelmeer
Bei Bekanntwerden der bevorstehenden ital. Kapitulation wird in Bastia (Korsika) das ital. T-Boot Ardito (KKpt. Cavo) von dt. Marinesoldaten erbeutet. Das Schwesterschiff Aliseo (KKpt. Fecia di Cossato, dem als Kommandant eines U-Bootes das deutsche Ritterkreuz verliehen wurde, und Prinz Aimone di Savoia an Bord) läuft daraufhin von Bastia aus. Am 9.9. greifen Aliseo und die Korvette Cormorano, unterstützt durch eine 76mm Batterie und Panzer-Artillerie, Schiffe im Hafen an, sie versenken die dt. U-Jäger UJ 2203 (ex-franz. Minerva), UJ 2219 (ex-franz. Insuma) sowie die Marinefahrprähme F 612, F 459, F 387, F 366 und F 623.
 »

Ce qui donnerait une fois traduit : Méditerranée Occidentale Dès la notification de la capitulation italienne à Bastia en Corse, le T-Boot Ardito a été pris par les Marines…
Le navire jumeau ALiseo part alors de Bastia (avec à bord le « KKpt »? Commandant ? Fecia di Cossato qui a eu la croix de chevalier allemand en tant que commandant d’un U-Boot et le Prince AImone de Savoie) Le 9 septembre, L’ALiseo et la COrvette Cormorano, soutenus par une batterie de 76 mm et l’artillerie des tanks, attaquent les navires dans le port et coulent le chasseur UJ 2203 ( ex – reine. Minerva ) , le UJ 2219 ( ex – reine. Insuma ) et les barges F 612 , F 459 , F 387 , F 366 et F 623…

Plongée sur l'épave de la canonnière Insuma a Bastia en Corse
Plongée sur l’épave de la canonnière Insuma a Bastia en Corse

Plongée sur l’épave de la canonnière Insuma

Donc en ce milieu d’après midi on descend sur un fond de 43 m pour atteindre la canonnière. Il ne reste plus grand chose, la partie arrière avec les hélices et le safran et la proue, belle et détachée dans le bleu. Du reste, le milieu, il ne reste plus rien, ce n’est qu’un amas de tôle. Il reste le canon, un peu caché mais il est là.

Plongée Epave Insuma Santa Sévère Corse
Plongée Epave de la canonnière Insuma à Santa Sévère Corse

Chat noir quand tu nous tiens…. après une telle journée il fallait que cela continue…. LOL un évènement imprévu a fait que nous sommes remonté au bout de seulement 13′. Vu le début de journée que nous avons eu… C’est pas grâve… on la refera hein ?

Ben on aura plus de temps en surface avant la plongée de cette fin d’après midi sur l’épave du P47….

Vidéo de notre plongée sur l’épave de la canonnière Insuma


www.wrecksite.eu

Publié le

Epave la Havraise « le Bananier » ou UJ 6078

Epave Bananier la Havraise UJ 6078
Epave Bananier la Havraise UJ 6078

Cette épave était surtout connu sous le nom du « Bananier » en face de la Ciotat. Il s’agit en fait de la Havraise, un gros chalutier qui est devenu un chasseur de sous-marins allemands. Il a été torpillé juste avant le débarquement. Le chalutier a été construit en 1933 par Cook Welton & Gemmell à Hull en Angleterre. Mis en service en 1934 sous pavillon britanique il jauge 398 tonneaux. Il mesure 46.15 mètres de long pour 7.77 m de large, il était équipé d’une chaudière à triple expansion de 800 CV et une seule hélice.
Son armement : 1 canon de 100 mm, 1 canon de 40 mm, 2 mitrailleuse de 20 mm.

Il gît sur un fond de 97 mètres.

Epave Havraise UJ 6078 Bananier
Epave Havraise UJ 6078 Bananier

A l’origine cela me ramène en 2007 quand on avait plongée avec Brigitte sur cette épave plusieurs fois avec une équipe spécialement formée pour essayer de déterminer l’identité exacte de l’épave que l’on appelait le « Bananier ». Son nom provenait alors des anciens qui étaient convaincus qu’il s’agissait d’un cargo bananier « Belain d’Esnambouc » qui fut transformé par les Allemands en mouilleur de mines sous le nom de Pommern SG 7. Ors il se trouverait que le Pommern aurait coulé le 5 Octobre 1943 au large de San Remo en Italie.

Le UJ 6078 est torpillé dans la nuit du 10 au 11 juin 1940 par le sous-marin HMS Untiring. On comptera 22 survivants et 40 morts.

Plongée sur l’épave du « Bananier » la Havraise en 2011

Plongée sur le Bananier en 2009 avec Brigitte

Publié le

Plongée sur l’épave du sous-marin Rubis

Plongée en recycleur sur Epave du sous-marin Rubis
Plongée en recycleur sur Epave du sous-marin Rubis

Plongée sur l’épave du sous-marin Rubis au Large de Cavalaire

Première plongée des pseudos vacances, on commence doucement et c’est pas moi qui décide. Je fais la connaissance de mon binôme 2013 Philippe qui est en Recycleur inspiration mais avec tous les gadgets modernes du parfait Geek, il lui manque plus que le bluetooth ! LOL, il a la BOV, le nouveau soft avec les contacts humides que juste de voir l’eau il se met à bipper, et les poumons dorsaux… Sinon sous l’eau il est nickel LOL. On devrait passer un bon moment ensemble sur cette plongée sur l’épave du sous-marin Rubis.

Une mer pétole, la visi laisse à désirer car il y a plein de particules et ça va durer toute la semaine. L’épave du Rubis est poissonneuse Dentis, Rougets, Congre etc. On visite la salle des torpilles.

Publié le

Trailer Vidéo ZED U455 le sous-marin perdu de la Kriegsmarine

plongee epave sous-marin uboot u455 deep ccr tartiflette team
plongee epave sous-marin uboot u455 deep ccr tartiflette team

A la recherche du U455 le sous-marin disparu de la Kriegsmarine
Ceci est le trailer vidéo d’un reportage de la sté ZED production qui devra être diffusé sur la chaine européenne Arte de 52′.
http://www.zed.fr/tv/production/videos/53/u-455-the-mystery-of-the-lost-submarine/
(c) PRODUCTION: ZED (Valérie Abita)
CO-PRODUCTION: Arte
Réalisateur: Stéphane Bégoin

http://www.lac-du-bourget.fr/a-la-recherche-du-sous-marin-perdu-du-vatican-u-455/

Publié le

Beau temps à Portofino pour plonger le sous-marin U455

Beau temps à Portofino pour plonger sur l’épave du sous-marin U-Boot U455

 

La première équipe part plonger le sous-marin U-Boot U455 avec 1 H de retard.

Au moins aujourd’hui la météo est avec nous même si le temps reste frais il fait grand beau et les vague se sont calmées maxi 0.5m ce matin et 0.2m cet après midi.

Publié le

Une grosse expedition plongee sur l’épave du sous marin Protée

Reproduction de la découverte en 1995 par Henri G. Delauze, aux commandes du "Rémora 2000" de la Comex de l'épave du sous marin Protée. Cette toile a été commandée par la Comex à l'artiste Michaël Johnson

Une grosse expédition plongée sur l’épave du sous marin Protée en préparation

Un des petits fils de l’un des 74 marins disparu lors du naufrage du sous marin Protée au large de Cassis va tenter de déterminer la cause exacte de cette tragédie lors de plongées.

Ce matin le site internet de la Provence révèle la préparation de cette expédition.
Les organisateurs prévoient un Budget de 30 000 € pour la première phase et près de 300 000 € pour la seconde……

/// http://www.laprovence.com/article/a-la-une/vers-la-fin-du-mystere-du-naufrage-de-protee-au-large-de-cassis
A la poursuite du Protée et du Natal

Publié le

Plongée sur l’épave du sous-marin U2511

Plongée en recycleur sur l'épave du sous-marin U2511 à Malin Head en Irlande

Plongée sur l’épave du sous marin U2511 Malin Head Irlande

L’organisateur du voyage de plongée à Malin Head nous avait demandé jusque quelques semaines avant le départ si on était interressé pour plonger l’épave du sous marin U2511 ??? Ce à quoi j’avais répondu bien entendu bien évidemment « c’est comme si tu demandais à un chien si il voulait un os .. !!! » LOL

plongee_recycleur_sous_marin_u2511_malin_head_deep_ccr_tartiflette_team.jpg

Mise à l’eau en ce matin frais à Malin Head en Irlande

Ce Mercredi matin 17 aout 2011, le temps s’est amélioré dans la nuit, ya plus ces maudis creux et les cachets que me donne mon Binôme Peter Lowe fonctionnent à merveille. Les Roastbeef se sont calmés, il ne veulent plus sacrifier le français sur l’hôtel des dieux de la mer ! C’est que nous gens du sud sommes des gens raffinés, on a pas l’habitude de sortir avec des creux de 2,8m!

Plongée sur l’épave du sous marin U2511

Plongée...dans le vert des eaux Irlandaise à malin Head sur l'épave du sous-marin U2511 LOL
Plongée…dans le vert des eaux Irlandaise à malin Head sur l’épave du sous-marin U2511 LOL

C’est pas le grand beau temps, c’est pas la mer pétole mais pour l’endroit les conditions sont bonnes LOL 1m de creux sporadiques, à 20 miles des cotes, le temps que le Boat fasse la route le cacheton a le temps de faire son effet. C’est la bruine, au loin on distingue de temps en temps des passages bleus dans le ciel, mais bon….ce qui nous intéresse là pour le moment c’est sous l’eau.
Peter et moi nous nous préparons, chacun nos bails out, plus moi mes éclairages la caméra et le caisson de batterie…plus les fils, c’est pas très pratique à manier hors de l’eau.

Plongée…dans le vert des eaux Irlandaise LOL

La descente lente du Revo

Le bateau comme à son accoutumé s’approche lentement du mouillage, et on attend sur le plongeoir LOL, Peter est devant moi, la sirène retenti et PAF deux sacs tombent à l’eau…enfin nous quoi ! Peter est lent à la descente, j’ai tout mon temps pour le filmer, il dit que ça vient de lui de son adv qui marche pas….mais bon comme à chaque fois qu’on plonge avec plongeur équipé d’un recycleur REVO, il met deux plombes à descendre….va savoir charles (le Prince LOL y peut pas descendre ..ses oreilles le freine moouaarrff LOL MDR ).

L'épave du sous-marin U2511 est là sur le fond de 70m
L’épave du sous-marin U2511 est là sur le fond de 70m

L’épave est là sur le fond de 70m

Le Chateau du sous-marin U2511 est imposant
Le Chateau du sous-marin U2511 est imposant

L’épave est là couchée sur le flanc. Le château est énorme, rien à voir avec le rubis que j’ai déjà fais plein de fois, ce serai un kif terrible de pouvoir pénétrer ce sous marin…Au pied du sous marin j’apperçois une écoutille, mais vu mon anarchement rien ne me laisse présager que je puisse la pénétrer ! LOL

Le Chateau de l’épave du sous marin U2511 est imposant

L'avant de l'épave du sous-marin U2511 est cassé net avec les tubes lances torpilles
L’avant de l’épave du sous-marin U2511 est cassé net avec les tubes lances torpilles

Le château est plein de tubes qui remonte au dessus de lui, le périscope est toujours en place, sorti. On se dirige vers l’avant du sous marin, il y a des débris alentour, un petit filet qui traine et surtout beaucoup de poissons, on dirait qu’il manque plein de panneaux rectangulaires sur la partie supérieure du sous marin.

L’avant est cassé net avec les tubes lances torpilles

Les 6 tubes lances torpilles de l'épave du sous-marin U2511
Les 6 tubes lances torpilles de l’épave du sous-marin U2511

L’avant du sous marin est cassée net et apparaissent les 6 tubes lance torpilles qui dépassent du U2511, c’est vraiment surprenant la façon dont il a cassé à cet endroit, la taille des tubes face au plongeur ne laisse aucun doute sur la puissance de feux du monstre à son époque.

Pénétration à l’intérieur de l’épave du Sous marin U2511

Peter me montre le trou béant de l'épave du sous-marin U2511 ou je vais m'engouffrer
Peter me montre le trou béant de l’épave du sous-marin U2511 ou je vais m’engouffrer

On remonte sur tribord quand Peter tel le chien d’arrêt devant le gibier est posté devant quelque chose qu’il me désigne….il s’agit d’un trou béant, sans doute d’une mine ou explosion quelconque. Je calcul vite que le trou est assez grand pour que je puis entrer avec mes bails out et mes spots vidéos, donc je me félicite de cette opportunité d’entrer dans le monstre délicatement, je ne veux pas mettre le why à l’intérieur.

C’est beaucoup plus vaste à l’intérieur que l’épave du Rubis, c’est le pied total d’avoir la chance de pouvoir plonger cette épave à 70 mètres. Il y a plein de fils, câbles qui pendent du plafond c’est un gros bazar là dedans, on vois bien que ça a bien pété ! Je ne peux pas aller plus loin sur mon coté gauche c’est bouché, demi tour direction sur la droite, il y a un passage en face de moi….mais ça va pas être possible…ya décidément trop de bordel, fil tuyaux qui pendent du plafond et bloquent le passage.

L'exploration de l'intérieure de l'épave du sous-marin U2511 à malin Head
L’exploration de l’intérieure de l’épave du sous-marin U2511 à malin Head

L’exploration de l’intérieure de l’épave du sous marin U2511

Le binz complet à l'intérieur de l'épave du sous-marin U2511 à Malin Head
Le binz complet à l’intérieur de l’épave du sous-marin U2511 à Malin Head

Je continue mon exploration et aperçois juste en dessous de la paroi déchirée par le trou béant, un mur de batterie sans doute ou du moins cela y ressemble fort. Peter a la tête qui passe par la déchirure et me surveille tout en m’éclairant. C’est dommage….j’aurais adoré allez plus loin à l’intérieur….On est bien au fond….

Peter m'attend à l'extérieur du trou au dessus de ce que je crois être des batteries du U2511
Peter m’attend à l’extérieur du trou au dessus de ce que je crois être des batteries du U2511

Je ressort et on continue l’explo, on croise les autres en scoot, (vraiment inutile sur cette épave au contraire) et Vic qui shoot ses photos.

Peter m’attend à l’extérieur du trou au dessus de ce crois être des batteries

La partie arrière du sous-marin U2511 et son hélice

L'épave du sous-marin U2511 est très poissonneuse
L’épave du sous-marin U2511 est très poissonneuse
La partie arrière et l'hélice du sous-marin U2511
La partie arrière et l’hélice du sous-marin U2511

On se dirige sur la partie arrière du submersible pour arriver sur l’hélice, une simple hélice, un petit filet traine sur son axe. A l’arrière de l’helice se trouve le gouvernail et les commandes de profondeur. Les deux sont à moitié enseveli dans le fond de graviers.

La seule et unique hélice du sous-marin U2511
La seule et unique hélice du sous-marin U2511
On décole du château
On décole du château

Retour vers le château ou se trouve la ligne, et ou cette diablesse d’écoutille me tente…trop petite décidemment…
C’est le moment de remonter….mouaip, je suis heureux c’était beau, bien et bon et je ne regrette absoluement pas de ne pas avoir eu de scoot, c’est le meilleur moyen de louper une plongée comme celle ci, ou on peut s’attarder sur les détails, inspecter, pénétrer etc je regrette le manque de soleil qui aurait donné plus de lumière au fond et une autre dimension à cette épave de sous marin, ce beau U2511.

En sortant de l'eau de notre plongée sur l'épave du sous-marin U2511 surprise la mer s'est bien calmée.
En sortant de l’eau de notre plongée sur l’épave du sous-marin U2511 surprise la mer s’est bien calmée.
La mer est calme et le capitaine "pose" le boat pile poile dans mes mains
La mer est calme et le capitaine « pose » le boat pile poile dans mes mains

Plus sur l’épave du Sous-marin U2511

/ http://en.wikipedia.org/wiki/German_submarine_U-2511
/ http://www.uboat.net/boats/u2511.htm
/ http://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?14843

La version youtube est ici expurgée de sa bande son originale beecause youtube est une paine in the ass due the licence !

Created with Admarket’s flickrSLiDR.

/ Plongées sur les épaves de Malin Head en Irlande Part 1

Publié le

Plongee sidemount sur l’épave du Rubis Cavalaire

Pas brillante cette plongée et tentative de navigation à l’intérieur de l’épave du Rubis. Comme je n’avais pas encore reçu ma nouvelle mini wing et que le code du sport impose un élément de flotabilité, j’ai du me bricoler à la hate une stab à mettre par dessus mon harnais… ce qui complique la config et le lestage.

Le positionnement des blocs s’en ressent et si à cela on rajoute les cables des phares vidéos qui trainent… on obtient un beau merdier ! LOL
Je ne me serais pas certifié sur ce coup là !

Publié le

A LA POURSUITE DU PROTEE ET DU NATAL Préparation plongee

Plongées sur les épaves du Protée et du Natal

Le Deep CCR Tartiflette Team, équipe de plongeurs techniques confirmés va plonger sur deux épaves Historiques de la Méditerranée au large de Marseille le Protée et le Natal :

PREPARATION & DAY -1 & DAY -2

Comme d’habitude pour toutes nos expéditions, tout commence par une visite au salon de la plongée, ce qui permet de rencontrer les copains et échanger nos idées et projets. C’est donc entre 1 des 25 allers retours dans les allées du salon que nous nous croisâmes avec Guillaume Caillard alias guigui dit le Norvegien de Marseilles, et m’entretint de son projet de plonger le Protée et le Natal avant l’été. Le Protée et le Natal c’est un peu le Graal de la plongée, l’Annapurna ou l’Everest pour mes copains plongeurs, on en parle mais on ne peut jamais les faire à cause des conditions de mer ou de la météo. Ces épaves sont à 6 et 11 miles des cotes et sont soumises au vents et aux courants, pas mal ont essayés de les plonger et très peu y ont réussi. Les premiers furent Cedric Verdier, Eveline Verdier et Florent Locatelli.

Un peu d’histoire de ces épaves profondes :

Sous-marin Protée
Sous-marin Protée

Le sous-marin le Protée coulé à -127 m.

Histoire du PROTEE : sous-marin français qui disparu en décembre 1943. -Le 6 avril 1995, le Protée est découvert par le directeur de la COMEX, Henri DELAUSE, qui opère à bord du sous-marin d’exploration REMORA 2000. L’épave gît sur un fond de 125 mètres, sur le plateau des Blauquières, près de la fosse de Cassidaigne, à 20 milles de MARSEILLE. le Protée a heurté une mine qui n’a endommagé que le kiosque. Tous les panneaux sont fermés. L’épave, est en état de conservation remarquable et contient encore les corps de l’équipage. Elle a été déclarée «sépulture maritime » par la Marine Nationale.

Paquebot Natal
Paquebot Natal

le Natal git sur un fond de 120m

Le NATAL, paquebot des Messageries Maritimes, qui coula au large de Marseille le 30 Aout 1917 en dix minutes avec le commandant et 104 autres victimes dont 76 passagers sur 503.

Ces deux épaves mythiques n’ont été que très peu plongées (max 5 fois), car très profondes, -127m, et loin au large soumises aux vents et aux courants.

Le But de ces plongées est de ramener des photos et des vidéos de bonne qualité afin de pouvoir montrer l’état de conservation des épaves.

Afin de ne pas répéter maintes et maintes fois le coté historique de la chose, certain ayant fais un descriptif en détail bien mieux que je ne le ferais vous trouverez toute l’histoire sur les liens qui suivent : Sous-marin le Protée et Epaves profondes Protée Natal sachez néanmoins que le protée a conservé ses marins prisonniers à l’intérieur et a été déclaré scépulture marine.

Guillaume se charge donc de prévoir les date et de réserver le bateau de Philippe Peyrusse de Plongée Passion à la Ciotat. Les dates furent posées pour le 25 26 et 27 Avril juste après le week end de Pâques, Guigui et moi prévoyont de plonger le samedi et le dimanche d’avant pour prendre le rythme. Papa alias Thierry Marra n’arriverait que le samedi soir pour plonger à partir du dimanche.

Les membres de l’équipe sont : Plongeurs fonds : Guillaume Caillard, Alexandre Fox, Jean Marc Morere, Thierry Marra, Aldo Ferrucci, Nicolas Schiavon

Plongeurs Sécu Fond à 60 m : Serge Allier pour le Lundi, Jacques Mezergue pour le Mardi et le Mercredi

Plongeurs Sécu zone 10m à la surface Anne d’Atoll Plongée le Mardi, et Mariutz d’Atoll Plongée le mercredi plongeuse & photographe surface : Brigitte Leccia Equipage : Philippe Peyrusse et son matelot

Les plongeurs fond seront tous équipés de recycleur CCR, inspiration, inspiration évolution seul Aldo sera en Megalodon.

Préparer des plongées comme celles ci doit se faire sans faille, on devait remonter de 124 mètres dans le bleu et il y aura sans doute du courant et de la houle. Il était impératif d’avoir un boute support, pour nous guider à la descente, et nous supporter en cas de courant ou de problème. Il nous fallait aussi une barre de pallier afin de nous maintenir en toute sécurité à partir de 10 m pendant le temps que nous allions passer aux palliers, c’est à dire les ¾ de la plongée. Dans le mois précédent la plongée, Je me lançais alors dans la fabrication de la barre de palier, télescopique et réglable de 2, 3 ou 4m de large avec des barres à 9, 6 et 4,5m de profond. On verra plus tard que nous allons bénir cette stratégie.

idive_300_deep_ccr_tartiflette_team.jpg

caisson étanche à 90 m Idive300

Nous avions prévu des runtime maxi de 3H et d’utiliser en mélange fond un Tx 7/80. Chacun devrait embarquer 3 ou 4 bails-out pour rejoindre a minima la zone des 60m ou le plongeur sécu fond serait en stand by avec des blocs de secours de 21/35 et Nx 50 prêts à prendre le relais jusque la barre de paliers où nous attendrait l’oxy pur. D’autres blocs de sécu attendaient sur le bateau. A partir de 9m le plongeur sécu surface devait nous apporter à boire et à manger (compotes et barres céréales), nos appareils vidéo http://www.h2oaudio.com/store/waterproof-cases/idive-300-deep-dive-waterproof-case-and-speakers.html pour trouver le temps moins long. Ils devaient aussi nous aider à nous deséquiper de nos blocs inutiles et les remonter à la surface ou l’équipe de bord les prendrait en charge afin de nous faciliter la sortie de l’eau.

systeme_video_deep_ccr_tartiflette_team.JPG

Sytème video avec notre caisson Gopro étanche 200m et ses 2 spots 20 LED de 9500 lumens chacun

Un des objectifs de cette opération « à la poursuite du protée et du Natal » était de remonter des vidéos et des photos du fond afin de montrer l’état de conservation des épaves, et la faune et la flore présentent sur ces épaves. Pour cela nous avions dans l’équipe deux photographes Aldo Ferrucci et Alexandre Fox . Pour ce qui est de la vidéo, ma Gopro et son fameux caisson devait faire l’affaire et pour cela je me suis pourvu de 2 phares 20 LED de 9500 lumens chacun, prototypes que j’ai eu en primeur grâce à mon ami Bastien de Techniplongee à Lyon. Dans la semaine précédent le WE de plongée, je passe beaucoup de temps à préparer des gonflages, pour les diluants, les oxy, l’air et différentes bouteilles pour les plongeurs sécu et des spares en secours.

DAY -2 Samedi

J’arrive chez guigui à Marseille vendredi soir, pour être prêt pour une petite plongée de règlage le samedi matin, le C4 picasso est chargée « ras la gueule ».

Un petit restau japonais, sushis gingembre et wazabi pour avoir la forme le lendemain et dodo. Pendant tout le week end et depuis 15 jours, on check les chaines météo, et windguru et invariablement il est annoncé pétole du lundi au mercredi, on n’ose y croire ….

On plongera l’après midi ya pas de stress, faut qu’on fasse les réglage de camera et éclairage avec les deux spots 20 LED et test du système Idive300. Sur Marseille on va plonger avec Atoll plongée, avec Anne et Mariutz qui gentiment feront notre sécu sur le Protée et le Natal. Il y a du vent et la mer tape, on va se mettre à l’abri derrière une des iles du coin, les autres plongeurs nous regardent d’un drôle d’oeil avec nos recycleurs, nos deux bails-out, et le reste.

Malgré les renforts de mousse que j’ai rajouté mon système video composé de la plaque, du caisson, des deux spots, du pack batterie est 10 fois trop lourd il va falloir que je le modifie et vite. Au bout de quelques minutes vers 32 mètres, alors que j’essaye de chercher la bonne position quelque chose d’incongrue attire mon œil à travers la lentille du caisson…….BORDEL de M…. !!!!!!!! il a pris l’eau AAARRRGGGHHHHH ben certainement là la Gopro et la Sdcard de 32 Giga à 45 mb/s sont nazes !!! je suis dépité je ne pourrais pas remonter d’image du fond, bon allez je pense à autre chose, guigui, lui n’est pas arrivé à faire fonctionner l’Idive, l’iphone «était en veille ».

( à mon retour le caisson a été testé il va bien c’est moi l’imbécile qui l’ai mal fermé sans doute) Je part pour la Ciotat pour débarrasser tout le matos au local de plongee passion-laciotat ou me rejoindra papa dans la soirée à l’hôtel. (bien entendu dans ce cas….ya personne pour t’aider !! les bouchons ont bon dos!!)

DAY -1 Dimanche Debout de bonne heure après une NUIT de RONFLEMENTTTTTTTTTTT ENORMEEEUUUS c’était pas humain….je le souhaite pas à mon pire ennemi …. Une petite 40 est prévue ce matin là on ne pourra pas faire les 60 prévu….on les a pas trouvé !! Guigui n’est pas venu car son boulot l’avait retenu. A la mise a l’eau on se perd, mais on se retrouve bien vite au fond, on part à contre courant le long du tombant jusque 40 péniblement, l’eau n’est pas super claire, je ne vois vraiment pas ou on aurait pu trouver 60, enfin bref comme on connait pas le site….le retour se fait en planant le jus dans le dos on écarte les bras et on joue les « Pépé Boyington « De retour au port après le déjeuner sur le port un dimanche de marché le jour de Pâques, on fonce faire une sieste avant de retourner préparer le matériel pour le lendemain, ce qui va bien nous prendre le reste de l’après midi. Jean Marc vient d’arriver on part manger dans un gourbi.

Retrouvez  la suite des plongées Plongées sur les épaves profondes du Protée et du Natal et WE Plongée sur les épaves profondes du Protée et du natal